was successfully added to your cart.

Israël a brisé le Hamas / Malaassot – le blog de mordehai – ! ברוך הבא

Le groupe terroriste a été méthodiquement manœuvré et roulé par Israël
Par Ari Lieberman
https://www.frontpagemag.com/fpm/270010/israel-defangs-hamas-ari-lieberman

Adaptation Mordeh’aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien

Résultat de recherche d'images pour "photos du hamas"

Le Hamas a perdu. L’entité terroriste islamiste qui gouverne la bande de Gaza appauvrie est à court d’options militaires et politiques. Après le retrait d’Israël de Gaza en 2005, le Hamas a lancé une campagne systématique d’harcelement et a attaqué les communautés frontalières israéliennes en les arrosant de milliers de roquettes. Bientôt, le Hamas a réussi à augmenter la portée, la précision et la charge utile de ses roquettes en plaçant Ashqelon, Ashdod et même Tel Aviv en péril. Mais Israël a relevé le défi en introduisant son arme miraculeuse Iron Dome  qui neutralisait efficacement la menace des roquettes.

Alors le Hamas s’est tourné vers son Plan B – des tunnels terroristes. Le Hamas a commencé à creuser des tunnels vers Israël dans le but de mener des méga attaques. En 2014, un plan était en cours pour lancer une attaque massive lors de la nouvelle année juive de Rosh Hashanah, au cours de laquelle le Hamas aurait déployé des centaines de combattants qui sortiraient des tunnels et se livreraient à une vague de kidnapping et de meurtre. Comme il s’est avéré, le plan ne s’est jamais concrétisé. Une série de provocations du Hamas avant Rosh Hashanah a déclenché une vaste opération anti-insurrectionnelle israélienne contre le Hamas à l’été 2014.

Au cours de la campagne de 50 jours, les Forces de défense israéliennes ont découvert quelque trois douzaines de tunnels, dont beaucoup avaient pénétré en Israël. Ils ont été détruits, mais la révélation a incité les planificateurs militaires israéliens à investir dans des technologies capables de détecter les tunnels terroristes. L’investissement a porté ses fruits. Israël est en train de construire une barrière souterraine massive visant à contrecarrer les infiltrations. En outre, la Force de Défense d’Israël a mis au point des méthodes et des technologies spécialement conçues pour détecter les anomalies souterraines.

Au cours des derniers mois, l’armée israélienne a détruit ou provoqué l’effondrement de pas moins de cinq tunnels. Il y a quelques jours, un tunnel s’est effondré près de la frontière à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, tuant un membre des soi-disant Brigades Al-Qassam. Le 15 avril, l’armée israélienne a détruit un tunnel qu’elle a décrit comme le « plus long et le plus profond » encore découvert. Et en octobre 2017, les FDI ont détruit un tunnel tuant 14 terroristes – 12 appartenant au Jihad islamique et deux au Hamas. Israël a transformé les tunnels terroristes en chambres funéraires géantes pour les terroristes.

Ses menaces de fusée et de tunnel neutralisées, le Hamas s’est tourné vers une nouvelle tactique, une visant à employer cyniquement des civils et à recueillir la sympathie du monde. Il y a trois semaines, il a commencé à organiser des manifestations de masse le long de la frontière. Ces manifestations étaient loin d’être pacifiques mais Tsahal était prêt pour toutes les éventualités. Au cours de la première semaine de manifestations, 30 000 manifestants, dont certains étaient armés, y ont pris part. Ce nombre est tombé à 20 000 la deuxième semaine et à environ 5 000 la troisième semaine.

La tendance à la baisse devrait se poursuivre car les habitants de Gaza reconnaissent la futilité de leurs actions et leur exploitation par leur gouvernement. Il convient de noter que 80% des «manifestants pacifiques» tués jusqu’à présent le long de la frontière appartenaient à l’un des trois groupes terroristes, les Brigades Al Qassam, la Brigade des Martyrs d’Al Aqsa et le Djihad islamique. Des photos de certains d’entre eux peuvent être consultés ici.

Les élitistes en fauteuil qui se trouvent dans les limites de la bulle d’Hollywood ont le luxe de reconsidérer les décisions militaires israéliennes, mais ceux qui vivent dans la communauté israélienne de Nir Oz, à quelques centaines de mètres de la frontière, n’ont pas ce luxe. Pour eux, c’est une question de vie ou de mort et ils ne se font aucune illusion sur ce qui leur arriverait si leurs voisins génocidaires de l’autre côté de la frontière franchissaient la frontière.

Ayant échoué avec des roquettes, des tunnels terroristes et des manifestations de masse, les options du Hamas ont été sévèrement restreintes. Le Hamas a beaucoup investi dans la technologie des drones aériens sans pilote, mais là aussi, Israël a entravé ses efforts.

Dans les théâtres aériens et souterrains, Israël a déjoué les manœuvres du Hamas et de ses affiliés. Le groupe islamiste n’a manifestement plus d’options et est dans une extrême détresse. Ses négociations pour forger l’unité avec l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas (l’autre entité palestinienne corrompue qui gouverne 40% de la Judée et de la Samarie) se sont heurtées à un mur de briques. La corruption et la mauvaise gestion sont monnaie courante dans la bande de Gaza et le taux de chômage chez les jeunes de 15 à 29 ans oscille à un taux étonnant de 60%. La toxicomanie est répandue car beaucoup ont eu recours aux opioïdes pour échapper à leur réalité abyssale créée par le Hamas. Les pénuries d’électricité et d’eau sont monnaie courante et les eaux d’égout brutes ne sont pas traitées.

Laissés sans options militaires viables pour détourner les attentions des Gazaouis de leur situation infernale, nous pouvons nous attendre à ce que le Hamas recoure à une répression interne encore plus grande pour maintenir sa mainmise sur le pouvoir

Leave a Reply

Translate »