Skip to main content

Israël commémore les 83 ans de la « Nuit de Cristal »

By 9 novembre 2021Antisémitisme

i24NEWS

clock 3 min

Un homme regarde la vitrine brisée d'un magasin juif à Berlin le 10 novembre 1938, au lendemain de la Nuit de cristal.
AP PhotoUn homme regarde la vitrine brisée d’un magasin juif à Berlin le 10 novembre 1938, au lendemain de la Nuit de cristal.

Les pogroms furent particulièrement dévastateurs à Berlin et à Vienne

Israël commémore mardi les 83 ans de la « Nuit de Cristal », les pogroms nazis anti-juifs qui ont eu lieu les 9 et 10 novembre 1938 en Allemagne, en Autriche annexée et dans la région des Sudètes (Tchécoslovaquie).

Au cours de ces violences, des maisons, des magasins et des synagogues ont été pillés et brûlés et des dizaines de Juifs assassinés.

En Allemagne, plus de 1.400 lieux de culte ont été incendiés, des magasins tenus par des Juifs saccagés, au moins 91 personnes tuées et des milliers déportées.

L’ordre a été donné par Joseph Goebbels, ministre de la Propagande et les destructions exécutées par des membres du parti nazi et des Jeunesses hitlériennes.

Ils ont brisé les vitrines et pillé les marchandises d’environ 7.500 commerces appartenant à des Juifs. Des cimetières juifs furent également profanés dans de nombreuses régions.

Les pogroms furent particulièrement dévastateurs à Berlin et à Vienne, où vivaient d’importantes communautés juives.

Par ailleurs, les membres de la SA attaquaient des Juifs jusque chez eux et soumettaient ceux qui étaient dans la rue à des scènes d’humiliation publique.

« La propagande de haine extrémiste peut détruire les fondements mêmes d’une société, de l’humanité et des droits humains en mille morceaux. Semer la destruction, la catastrophe et permettre la descente aux enfers », avait averti l’ancien président d’Israël Reuven Rivlin lors de la commémoration de la « Nuit de Cristal » l’an dernier.

Selon plusieurs rapports, l’antisémitisme connaît une hausse inquiétante en Europe et aux Etats-Unis depuis plusieurs années. En 2020, 339 actes antisémites ont été officiellement recensés en France.

La pandémie a notamment ravivé les contenus antisémites en ligne. En Allemagne, le réseau d’associations RIAS a ainsi relevé que, dans les premiers mois de la pandémie, 44% des incidents antisémites enregistrés étaient « associés au coronavirus ».

Join the discussion One Comment

  • Alexandre dit :

    Merci cher Haïm pour ce partage, je n’avais pas connaissance de ces faits historiques et cataclysmiques pour l’humanité.
    Ces deux nuits de « cristal » font douloureusement penser à la Saint-Barthélemy en France.
    Le ministre du massacre Goebbels, n’avait certainement pas connaissance que son propre prénom était juif. Il était autant antisémite
    qu’antichrétien.
    Il est dit dans les livres d’Histoire que sa femme et lui avaient empoisonné leurs enfants avant de se suicider eux-mêmes, le lendemain de
    la mort d’Hitler, afin d’échapper à tout jugement… Les historiens avaient certainement oublié le jugement principal, celui dont on ne
    peut s’échapper. Amen.
    Shalom

Leave a Reply

Translate »