was successfully added to your cart.

Israël : déculottées pour la gauche et l’extrême droite israéliennes, Obama et l’Europe Source Dreuz

By 18 mars 2015Etz Be Tzion

Manifestation de Tel Aviv: 30 000 Israéliens contre Netanyahou

Barack Obama avait envoyé Jeremy Bird, son excellent conseiller de campagne électorale, en Israël avec l’organisation V15 (Victoire 2015) pour faire perdre Benjamin Netanyahou.

Benjamin Netanyahou a gagné. Il remporte 30 sièges à la Knesset, loin devant le second.

Obama a pris une déculottée.

B_gu7EBUgAAzmMa

La centre gauche Tzipi Livni avait fait alliance avec le socialiste Isaac Herzog pour cacher l’écroulement de leurs partis respectifs, Hatnua et Avoda, et sauver la face. Ils n’ont pas gagné mais ils ont en effet sauvé la face.

Durant les dernières semaines avant l’élection, la propagande anti-Netanyahou dans les médias israéliens et chez les organismes de sondage a fonctionné 24 heures sur 24 et à plein régime. Je serais malhonnête si je niais avoir été influencé par ces sondages.

Les médias ont menacé que si Netanyahou est réelu, l’Europe déclenchera un Tsunami de représailles économiques contre Israël : ça a laissé les Israéliens de marbre.

CAVIuTKWMAEFs9_

Les militants très entrainés de V15 ont sonné aux portes d’un million et demi d’Israéliens pour les convaincre de voter pour « n’importe qui sauf Bibi » : les Israéliens leur ont offert des petits gateaux et un verre d’eau parce que les pauvres, ils avaient beaucoup de boutons de sonnette à pousser, et répondu d’un haussement d’épaules.

L’extrême gauche et l’organisation V15, comme aux Etats Unis, a affecté des dizaines de bus pour faire voter le plus possible d’arabes israéliens, les images ont fait rire tout le monde car ces organisations nourrissent le mensonge de l’Apartheid israélien, et ont ainsi démontré qu’il n’existe pas.

Faire voter les gens plusieurs fois, faire voter les morts, empêcher les électeurs visiblement conservateurs d’entrer dans les bureaux de vote, comme les organisateurs de campagne d’Obama l’ont fait aux Etats Unis en 2012, n’a sans doute pas fonctionné en Israël.

Les Israéliens, une fois encore, ne se sont pas laissés manipuler, et ont voté avec leur propre cerveau et selon leur propre analyse, et pas celles des médias – de gauche (il n’y a qu’un ou deux média de droite, un peu comme en France), et la lecture d’Internet, un peu comme en France…

Je me dis que si Obama avait voulu faire perdre Netanyahou, il aurait dû déclarer publiquement qu’il le soutient !

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le Congrès américain a déclenché une enquête bi-partisane, c’est à dire sans coloration politique, pour demander des comptes à la Maison Blanche, qui a financé l’organisation mère de V15 : l’argent des contribuables américains pour faire tomber le dirigeant d’Israël, son premier allié, la pilule passe mal, y compris chez les Démocrates (qui ne sont pas atteints d’Obamalâtrie).

Ne vous réjouissez pas, l’enquête n’ira nulle part…

Le système médiatique américain est pourri bien jusqu’à la moëlle, plus encore qu’en France : aucun scandale commis par les Démocrates n’est trop gros pour ne pas être étouffé par les médias.

Benjamin Netanyahou doit maintenant former une coalition pour gouverner, et la proposer au président israélien. Ce sera, comme à l’habitude, peut-être plus qu’à l’habitude, source de compromis contre-productifs.

Si Netanyahou réussit à former une coalition et qu’il est nommé premier ministre pour un troisième mandat, souhaitons que cette fois il prenne la mesure des enjeux économiques : le coût de la vie n’est pas en phase avec la bonne santé de l’économie, même si le prix du cottage cheese a peu d’importance quand on prend une bombe sur la tête.

Les israéliens de gauche ont perdu.

Il serait déplacé d’humilier les perdants : la quasi totalité d’entre eux ont un amour sincère pour Israël. Ils pensent sincèrement que la gauche peut remédier à la situation économique du pays.

Si la gauche était arrivée au pouvoir, elle aurait ressortir la vieille ficelle pas usée du tout, et aurait « découvert » que les caisses sont vides, et qu’il n’est pas possible de mettre en place le programme de sauvetage de l’économie, et qu’il faut, au contraire, augmenter les impôts, donc appauvrir un peu les Israéliens.

Les Israéliens de gauche auraient dit : « oh la la, heureusement qu’ils sont là, quelle catastrophe ils nous ont évité », et ils auraient accepté les hausses d’impôts.

Humour : Les médias israéliens les plus déconnectés de la réalité, donc les plus à gauche, crient victoire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

14 sièges pour les Arabes: le mensonge de l'apartheid plus difficile que jamais à faire passer

Tags:

Leave a Reply

Translate »