Skip to main content

ISRAËL ET LA RUSSIE SE HEURTENT AUX NAZIS, À L’UKRAINE ET PLUS ENCORE / Gog et Magog en vue…Et cela pendant que sur certains sites on élève Poutine à coups de songes et « prophéties » aussi fuligineux qu’improbables en tant que « Héraut » de D.ieu pour lever haut l’étendard de la morale face à l’occident corrompu. Allez dire cela aux femmes et enfants de Marioupol! H. Goel : Si mon père vivait encore, j’inviterais ces « inspirés », ces illuminés étranges, égarés sans coeur ni raison à aller dire cela à cet homme qui prisonnier de guerre des allemands durant 5 ans en 40/45 à vu arriver les russes comme surprenant « libérateurs » indescriptibles de barbarie, viols, pillages et massacres. Rien de changer ! Le défi des commentaires de Lavrov n’est pas seulement problématique en raison de leur lien avec l’Holocauste, mais ils mettent plutôt en évidence ce qui semble être un affrontement à venir entre Israël et la Russie.

By 6 mai 2022mai 7th, 2022Lève-toi !

Dès le début de l’invasion russe de l’Ukraine, Poutine a affirmé que l’un des objectifs était de dénazifier le pays. Cela a bien sûr été moqué en Occident, mais ceux d’entre nous qui ont été en Ukraine ou qui ont fait un peu de recherche savent que les affirmations sont réelles, du moins dans certaines régions du pays.

Le problème avec le récit de Poutine n’est pas de l’appliquer à l’Ukraine, mais plutôt là où son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov l’a maintenant emmené. En comparant Zelensky à Hitler, cela atténue l’impact de l’Holocauste. Lavrov a poursuivi en disant que même « Hitler avait du sang juif ».

Israël n’a pas tardé à qualifier les remarques de Lavrov d’antisémites, mettant les deux pays en conflit verbal direct. Outre cette dernière flambée, Israël a déjà promis un équipement défensif à l’Ukraine, énervant la Russie.

La Russie dispose d’une force considérable en Syrie, près de la frontière nord d’Israël et a déployé ses muscles depuis que le gouvernement Bennett a pris le pouvoir, d’une manière qui semble être une tentative de bloquer les attaques d’Israël contre les positions iraniennes en Syrie.

Les comparaisons avec l’Holocauste ont toujours été une partie bizarre des manœuvres géopolitiques modernes. Le fait est que l’Occident s’est également engagé dans ce genre de jeu. Depuis le début de la guerre, il a comparé Poutine à Hitler, mais Israël n’a jamais vu le besoin de réprimander les dirigeants occidentaux pour ce genre de comportement et de rhétorique.

Le défi des commentaires de Lavrov n’est pas seulement problématique en raison de leur lien avec l’Holocauste, mais ils mettent plutôt en évidence ce qui semble être un affrontement à venir entre Israël et la Russie.

Leave a Reply

Translate »