was successfully added to your cart.

Israël et les interférences européennes inadmissibles.

Israël : début de contre-attaque contre les interférences européennes

juil 10, 2013


Israël : début de contre-attaque contre les interférences européennes

Le fait est connu : L’UE et la plupart de ses Etats membres tentent de destabiliser la démocratie israélienne par le biais d’organisations non gouvernementales gauchistes bénéficiaires à cet effet de dizaines, voire de centaines de millions d’Euros.

Par Pat Quartier – parolevolee

L’UE, -avec la France « notre amie, notre alliée »- mènent une véritable guerre de l’intérieur contre Israel au point d’en inquiéter le gouvernement qui commence à réagir autrement que par des déclarations alarmantes suggérant un contrôle plus efficace de ces organisations et de leurs deniers engraissant un panier de crabes de présidents et employés parasites.

La Knesseth ( le parlement Israélien) vient enfin d’être saisie par la députée de droite Ayelet Shaked -cf :photo-(A Bayit Yehudi) d’une proposition de loi inspirée par le groupe sioniste « Im Tirtsou » visant à protéger Israel de l’ingérence européenne laquelle distribue l’argent de ses contribuables et de ses donateurs aux fins de lui nuire.

La Loi, en espérant qu’elle va passer, imposera des limites aux ONG d’extrême gauche telles que par exemple « Breaking the Silence » et de nombreuses autres qui perçoivent chaque année des millions d’Euros des riches gouvernements européens.

Rappelons pour exemple que  » Breaking the silence » (Rompre le silence) se fait une spécialité de recueillir tous témoignages fussent-ils douteux de soldats et d’officiers de l’armée Israélienne en vue d’accuser Israel de crimes de guerre.

Pour anecdote, la rage antiisraélienne de cette organisation était allée jusqu’à se servir de faux rapports de soldats qui n’avaient jamais mis les pieds à Gaza pendant les opérations incriminées!!

Le fameux et infâmant rapport Goldstone – jusqu’à ce que le juge Goldstone ne se rétracte tardivement- accusait faussement Israel de crimes de guerre lors de l’opération « Plomb durci » à Gaza en se basant largement sur des informations transmises par des ONG d’extrême gauche, en particulier le « New Israel Fund » financé aussi par le gauchiste milliardaire SOROS, menacé directement par Poutine de représailles s’il osait destabiliser la Russie en spéculant contre le rouble.

Une autre gang -pardon- organisation -du nom de « Ir Armim » a pour but de s’attaquer à l’unité de Jérusalem comme capitale d’Israel, oeuvrant pour imposer une vision selon les conceptions arabo-européennes.

La députée Ayalet Shaked l’exprime ainsi : « Israël ne doit pas permettre l’interférence d’ États étrangers pour influencer son caractère et ses valeurs » .

« La démocratie israélienne subit une double attaque », at-elle poursuivi.

« Cet argent de l’étranger tend à contourner le vote des électeurs israéliens, et donne à une petite minorité extrémiste la capacité d’exprimer son point de vue de façon plus importante que celle de la majorité de la population israélienne. »

A sa suite, un autre député : «Il ya des ONG qui exploitent leur statut public pour s’attaquer à Israël en tant qu’Etat juif et démocratique. Ces ONG s’efforcent de miner les fondements de la nation, et de créer une image non conforme à la réalité, négative et subjective d’Israël dans la communauté internationale ».

En pratique le projet de Loi stipule :

« Une organisation non gouvernementale ne recevra pas de dons supérieurs à 20.000 shekels par an provenant d’une entité étatique étrangère, si les objectifs ou les actions de l’ONG ou de ses salariés ou dirigeants salariés, se situent dans le cadre suivant :

– 1. Appels en vue d’incriminer les soldats de Tsahal devant les tribunaux internationaux

-2. Appels au boycott, appels à retirer les investissements, ou d’imposer des sanctions à l’Etat d’Israël ou à ses citoyens.

-3. Appels à rejeter le droit d’Israël à exister en tant qu’Etat juif et démocratique,

-4. L’incitation au racisme.

-5. Soutenir un pays ennemi ou des groupes terroristes dans la lutte armée contre l’Etat d’Israël « .

Rappelons malgré les récriminations de la gauche contre ce projet de loi, qu’en d’autres temps, dans les pays d’Europe, et en période de guerre, s’agissant de trahison, les responsables étaient passibles du peloton d’exécution.

Mais les Européens si prompts à exiger l’étoile jaune sur les produits de Judée-Samarie et si hésitants à inscrire le Hezbollah comme organisation terroriste, oublient constamment le principe judéo-chrétien : ne fais pas subir aux autres ce que tu ne veux pas que les autres te fassent.

Inspiré et librement traduit d’un article cité en source, émanant de « Israel National News ».

Leave a Reply

Translate »