Skip to main content

Israël: les forces de Tsahal lancent un exercice de simulation d’une guerre de grande ampleur contre le Hezbollah

Israël: les forces de Tsahal lancent un exercice de simulation d’une guerre de grande ampleur contre le Hezbollah

i24NEWS

clock 2 min

Des soldats israéliens à Metoula, à la frontière entre Israël et le Liban, le 15 mai 2021
Basel Awidat/Flash90Des soldats israéliens à Metoula, à la frontière entre Israël et le Liban, le 15 mai 2021

Des responsables militaires estiment que le Hezbollah représente la 2e menace la plus grave pour Israël

L’armée israélienne et les services du ministère de la Défense ont lancé dimanche un exercice qui se déroulera sur 5 jours, simulant une guerre à grande échelle avec le groupe terroriste libanais Hezbollah.

L’exercice vise à déterminer dans quelle mesure les organisations d’intervention d’urgence- l’armée, la police, les pompiers et les services médicaux- sont préparées à une guerre et ont tiré les leçons du dernier cycle de violence en mai entre Israël et la bande de Gaza.

« Nous testerons ce que nous avons appris et expérimenté à des niveaux que je n’avais pas anticipés en termes de front intérieur », a déclaré le général Itzik Bar, chef d’état-major du commandement du front intérieur de Tsahal.

L’exercice simulera un conflit au Liban et en Syrie avec le Hezbollah, une armée qui possède plus de 100.000 roquettes et missiles de différentes portées, ainsi qu’une quantité significative de missiles à guidage de précision.

Ce mois-ci, le chef du Hezbollah pro-iranien au Liban, Hassan Nasrallah a affirmé que son mouvement disposait de « 100.000 combattants armés et entraînés ».

Certains responsables militaires ont estimé qu’il s’agissait de la deuxième menace la plus grave pour le pays, après le nucléaire iranien.

L’exercice mettra en situation des attaques massives à la roquette sur Israël, sur la base de prévisions réelles du renseignement militaire, mais aussi des attaques aux armes chimiques, des frappes directes sur des installations de stockage de produits toxiques, des pannes de courant à l’échelle nationale et la saturation des hôpitaux.

Lors de la dernière guerre avec la bande de Gaza, 15 Israéliens ont perdu la vie, des dizaines d’autres ont été blessés et des dégâts considérables avaient été rapportés.

Leave a Reply

Translate »