was successfully added to your cart.

La France a formé et équipé les services terroristes d’Arafat / JForum

By 22 novembre 2018 novembre 24th, 2018 Le mot du jour

La France a formé et équipé les services terroristes d’Arafat

 

On ne saura, bien sûr, pas tout, mais l’on comprend mieux à quel point des affaires comme l”‘Affaire Al Dura”, loin de n’être que le coup d’émotion abusif d’un unique journaliste juif de gauche décalé, soudain dégoulinant de compassion pour le pauvre peuple palestinien, s’inscrit bien plus dans une tentative programmée et orchestrée de déstabilisation idéologique de la France contre Israël et les Juifs, dans la pure tradition des autres trahisons historiques, remontant à l’époque de Vichy, à celle de la Rue des Rosiers et des compromis avec le groupe terroriste Abou Nidal, et, maintenant des aveux tardifs sur la participation militaire et des renseignements français à l’orchestration de l’Intifada antijuive.
Après enquête d’Inbar et de son équipe, il est clairement question, dans ces valises “diplomatiques” françaises, d’argent et “d’explosifs”. L’hypothèse d’une main sanglante de la France dans l’un ou l’autre ou plusieurs attentats, menés par le Hamas ou les Brigades d’Al Aqsa, contre des bus israéliens ou la Pizzeria Sbarro, n’a plus, en soi, rien de farfelu. Chirac et ses comparses ont permis, voire facilité l’assassinat de Juifs en Israël et en France, au nom de leur “raison d’Etat”. Il ne leur restait ensuite, qu’à rendre un ultime hommage à leur vaillant “petit soldat” Yasser Arafat, en l’hospitalisant à l’Hôpital du Petit-Clamart pour qu’il y meurt, vraisemblablement du SIDA contracté lors des parties fines avec les Ephèbes du “Roi” Nicolas Ceaucescu (selon le compte-rendu de l’ancien espion roumain Mihaïl Pacepa, membre de la Securitate et relais du KGB).
A ne pas manquer, donc, retour sur les coups de poignards dans le dos du pays “ami”, alias Quai d’Orsay, qui aura tout fait pour approcher de l’anéantissement de l’intérieur ou de l’extérieur (Grand Mufti de Jérusalem accueilli à St Maur et à la villa “Roseraie” de Bougival, Ayatollah Khomeiny à Neauphle-le-Château) du petit Etat Juif.
Ces aveux tardifs ont -ils valeur “d’excuses”, ou ne sont-elles que l’annonce d’une suite (dans les au moins 12 meurtres collatéraux)  qui ne saurait tarder? S’agit-il d’un demi-aveu, quelque peu forcé par des coups de main du Mossad, ces derniers années, dans l’élimination ciblée, avec le concours des Etats-Unis, des djihadistes français participant aux attentats de Paris depuis la Syrie, ou, dernièrement, dans le fait de déjouer des attentats iraniens en Europe, à Villepinte et jusqu’en Amérique du Sud?
Pierre Martinet, un ancien cadre de la DGSE, le service extérieur français, affirme que dans les années 2000, la France a formé les services palestiniens et leur a livré du matériel sensible via des valises diplomatiques. On en parle avec Matthias Inbar, journaliste i24news.

https://video.i24news.tv/details/_5969924665001?&lang=fr&utm_source=fr_website&utm_medium=home_latest_videos

Le 19 novembre 2015, moins d’une semaine après les attentats du 13 novembre 2015, Pierre Martinet déclarait :

Leave a Reply

Translate »