was successfully added to your cart.

La France et les Etats-Unis bloquent l’avancée des troupes turques au nord de la Syrie / Dreuz / Note de H. Goel, la prophétie qui annonce que Damas sera rasée va-t-elle s’accomplir ? Turcs, américains, français, russes, iraniens, armée régulière syrienne, etc vont-ils s’affronter ? Quid d’Israël ? Quel chaudron d’Apocalypse !

PUBLIÉ PAR FTOUH SOUHAIL LE 10 AVRIL 2018

Certaines informations font état ces derniers jours d’un déploiement des forces françaises non loin de la ville kurde de Manbij, une ville syrienne du gouvernorat d’Alep sur la rive droite de l’Euphrate. Les forces françaises auraient progressé dans le Nord syrien, marquant le premier déploiement de forces militaires françaises en Syrie depuis le début de la guerre en 2011. La France ira-t-elle se battre contre la Turquie ?

La ville de Manbij est un carrefour sur le principal axe de passage entre le Kurdistan syrien et la Turquie. Ankara annonce vouloir reprendre Manbij aux forces kurdes. Selon la chaîne d’information Al Jazeera il semblerait toutefois que les Etats-Unis et la France auraient persuadé la Turquie de ne pas entreprendre d’action militaire à Manbij, l’armée américaine se chargeant du contrôle de la ville.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

 

La France a déployé ses soldats à Manbij en soutien aux Etats-Unis.

Les forces françaises auraient débarqué dans le nord de la Syrie le 3 avril dernier, le jour même où le président US a annoncé le retrait « rapide » des États-Unis de Syrie. Les forces françaises et américaines auraient pris position le long de la rivière Sajour, l’une des trois sources qui alimentent le fleuve Euphrate en Syrie depuis la Turquie voisine.

Les militaires US auraient aussi construit une nouvelle base à Dadat, petit village situé à 8 kilomètres de l’est de la rivière Sajour. Les Marines US sont équipés de nombreux véhicules blindés, d’artillerie lourde et d’équipements de génie militaire.

Les troupes françaises devront servir d’appui terrestre aux marines US à Manbij et à leurs chasseurs et hélicoptères de combat déployés dans la base militaire aérienne américaine à Remelin. Ce déploiement de forces françaises vise à contrer l’avancée de l’armée turque qui s’apprête à s’emparer de Manbij après avoir occupé la ville kurde d’Afrin, 100 km à l’ouest de Manbij.

Le 28 mars, le conseil de sécurité nationale turc MGK a déclaré que si les unités de protection populaires (YPG) kurdes ne quittaient pas Manbij, la Turquie « n’hésiterait pas à prendre l’initiative par elle-même comme dans d’autres régions« .

Les unités françaises ont été envoyées à Manbij  le 2 avril  dernier, le jour où le président Erdogan a rendu visite aux troupes turques pour les féliciter d’avoir repris la ville d’Afrin.

Dans l’un de ses derniers discours, le président Erdogan a affirmé que l’armée turque irait même reprendre Sinjar dans le Nord irakien après s’être emparée de Manbij. Ce déploiement français a même provoqué des réactions du côté de la Turquie dont le dictateur a menacé la France d’une riposte militaire.

Dans la foulée, Emmanuel Macron a appelé, le 6 avril,  son homologue russe en exigeant de lui qu’il fasse pression sur Damas pour « mettre un terme à l’escalade militaire constatée au cours des derniers mois ».

Le président russe a tenu de son côté à rappeler à son homologue français, au cours de l’entretien du 6 avril, que le sommet d’Ankara avait déjà décidé du sort de la Syrie. : une coopération accrue entre les Russes, les Iraniens et les Turcs visant à assurer la mainmise à long terme de ces trois pays sur la Syrie, renforçant encore la soumission de Damas. Paris été écarté de la réunion tripartite entre la Russie, la Turquie et l’Iran sur la Syrie prévue, du 4 avril à Ankara. La France aurait souhaité y prendre part mais l’Iran se serait opposé à cette présence.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

 

Armes chimiques en Syrie: La France serait capable de frapper « en autonomie ».

Alors que certaines sources font état des préparatifs d’une vaste campagne de bombardement US contre la ville de Damas, la France se dit prête depuis le mois dernier à y participer. La France irait même « frapper seule » la Syrie si besoin est.

Le général François Lecointre avait assuré, le 16 mars dernier, que la France avait les moyens de frapper la Syrie « en autonomie » si Damas ne respectait pas la « ligne rouge » imposée par Emmanuel Macron quant à « l’utilisation des armes chimiques ».

« Nous avons les moyens de le faire » , avait affirmé  le chef d’état-major français, le général François Lecointre.

« Vous imaginez bien que le président Macron n’aurait pas fixé une ligne rouge et n’aurait pas fait ce type de déclaration s’il ne savait pas que nous avions les moyens de le faire« , avait-t-il déclaré sur Europe 1. »Vous me permettrez de réserver les détails de la planification que nous faisons au président de la République« , a-t-il ajouté.

En mai 2017, Emmanuel Macron avait déclaré que « toute utilisation d’armes chimiques » en Syrie donnerait lieu à une « riposte immédiate » de la France.

La présidence française a assuré le 2 mars  dernier que Paris et Washington ne toléreraient pas « l’impunité » en cas « d’utilisation avérée » d’armes chimiques en Syrie, et qu’ « une réponse ferme serait apportée (…) en parfaite coordination avec nos alliés américains ».

Le gouvernement syrien martèle ne pas être en possession d’armes chimiques.

 

Ce lundi 9 avril le régime syrien et son allié russe ont accusé Israël d’avoir mené des frappes contre une base militaire en Syrie, où une attaque chimique contre une ville rebelle a provoqué de nouveaux appels à une riposte.

Paris et Washington ont menacé le régime syrien de Bachar al-Assad d’une « réponse forte » après avoir confirmé « l’utilisation d’armes chimiques » le 7 avril 2018  dans la ville de Douma près de Damas. Mais ils ont démenti avoir mené les frappes contre la base militaire T-4 dans le centre de la Syrie en guerre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Leave a Reply

Translate »