La lumière et la paix.

By 13 avril 2014Le mot du jour

Es. 45 : 7 : « Je forme la lumière et crée les ténèbres, j’établis la paix et suis l’auteur du mal : moi l’Eternel, Je fais tout cela ». (Bible Zadoc Kahn, traduction du Rabbinat français).

Quelques réflexions du Hafets Haïm (Etude quotidienne des lois du langage) ont attiré notre attention. Nous les offrons à votre réflexion, afin que vous puissiez avec nous méditer sur l’importance du fait de rechercher la paix au-dessus de tout.

« La première tâche de D.ieu, après avoir créé le ciel et la terre, fut de créer la lumière (Béréchit – Genèse 1 : 3) qui symbolise la paix, [selon le verset d’Esaïe cité plus haut] ».

Il est bien vrai que la paix provient d’une vie illuminée par la Vérité. L’amour de la vérité, de la lumière de D.ieu dans nos vies et nos relations, dans notre foyer illuminé symboliquement dans tous les recoins par les lumières de Shabbat, instaurent une paix qui n’a pas de prix. Plus on cultive cette dimension, plus on vit dans la transparence en respectant les principes de D.ieu, qui est Amour, et plus la paix et l’harmonie règnent au sein du foyer.

Le Hafets Haïm cite par ailleurs le verset 5 d’Esaïe 27, pour exprimer ce qui est le plus cher à l’Eternel, expliquant que par deux fois dans ce verset on retrouve le mot « li », « pour moi », ici traduit par « avec moi », ce qui démontre l’importance que D.ieu attache au fait que nous fassions la paix avec Lui, par-dessus tout : « Mais plutôt qu’on s’attache à ma protection, qu’on fasse la paix avec moi, qu’avec moi on fasse la paix ».

 

Il cite encore deux versets d’Esaïe :

Es. 57 : 21 : « point de paix, dit mon D.ieu, pour les méchants ».

Es. 32 : 17 : « Et l’œuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la droiture sera le calme et la sécurité à tout jamais ».

Il nous rappelle que c’est grâce à la paix et à la fraternité qu’on inspire le désir de se repentir et de se rapprocher de D.ieu, comme il est dit en Es. 57 : 19 : « Celui qui crée la parole, fruit des lèvres : ‘Paix, paix, dit-Il, pour qui s’est éloigné comme pour le plus proche ! Je le guérirai’, ainsi parle l’Eternel ».

Aussi longtemps que la paix règna parmi le peuple dans le désert, la Présence divine résida parmi eux, dit-il encore. C’est pourquoi il est écrit en Deut. 33 : 5 : « Ainsi devint-Il Roi de Yeshouroun [autre nom donné à Israël dans la Bible], les chefs du peuple étant réunis, les tribus d’Israël unanimes… »

Quand D.ieu est-Il vraiment Roi d’Israël et quand fait-il résider Sa Présence parmi Ses enfants ? Lorsqu’ils sont unis. La paix est précieuse car c’est grâce à elle que le monde subsiste. Le monde tient sur trois qualités : la justice, la vérité et la paix, comme il est dit en Zach. 8 : 16 : « Voici ce que vous devez faire : Parlez loyalement l’un à l’autre, rendez des sentences de vérité et de paix dans vos portes ! »

La paix est précieuse car toutes les bénédictions et paroles de consolation que le Saint béni soit-Il accorde à Israël s’achèvent par la paix. Les bénédictions du « Shéma Israël » de la prière du soir  s’achèvent par « qui étend un abri de paix ». Le « Shmoné Essré » s’achève par « Celui qui fait la paix en haut, c’est Lui qui fera la paix sur nous… ». La bénédiction des Cohanim (Nomb. 6 : 26)  s’achève par « Que l’Eternel dirige Son regard vers toi et t’accorde la paix »…

Montrons-nous donc zélés, dit le sage, pour acquérir cette qualité ! Aimons la paix et poursuivons-la car un salaire infini est réservé à ceux qui la recherchent.

Ps. 34 : 15 : « Eloigne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix et poursuis-la ».

 

Pierre, un des apôtres, connaissait l’importance de ces versets dans le Tanach, c’est pourquoi il insiste dans son épître, en reprenant les paroles mêmes de David (Ps. 34 : 13 à 17) et en disant (1 Pi.3 : 9 à 12) : « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses, qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, qu’il recherche la paix et la poursuive ; car les yeux du Seigneur sont sur les justes et ses oreilles sont attentives à leur prière, mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal ».

Elishéva Goël (sous l’autorité des anciens).

Reproduction autorisée avec mention de la source.

Join the discussion 3 Comments

  • Rivka dit :

    Il est vrai que la paix qui surpasse toute intelligence ne peut venir que de Dieu( Phil 4/7). Il est le Dieu de paix. La vraie paix a sa source en Lui, c’est pourquoi il nous faut la rechercher, et c’est en s’approchant de Lui de tout notre cœur, que l’on va la trouver

  • Jean-Marc dit :

    Merci pour cette étude, Elishéva. En lisant ce texte je me disais
    qu’il faudrait que je l’envoie à mes amis pèlerins.
    Sauf que lorsque l’on parle d’unité, ce n’est pas de cette unité là
    dont ils veulent entendre parler.
    Leur unité à eux serait plutôt dans le concept d’une alliance entre
    toutes les familles chrétiennes, catholique y compris, style CNEF.
    Ne croyez pas que ce soit des mécréants. Ils ne comprennent pas
    les temps extraordinaires que l’humanité est en train de vivre.
    Les discours du (des) pape(s) sont du bon pain pour ces amis de
    longue date. Ils ne voient pas le mal lorsqu’on leur parle d’Amour.
    Bref, comment peut-on sortir de telles ornières?
    Oui, c’est la question que je me pose…
    Comment leur faire comprendre ….?

  • Haïm Goël dit :

    Comment leur faire comprendre?
    1 / En lisant et faisant lire la bible sur les questions qui séparent un catholique d’un véritable chrétien.
    2 / En faisant rappel de ce que Rome a produit comme fruits durant des siècles, Inquisition, massacres, intolérance, les jésuites, (Envoyez-leur nos messages qui conviennent), débauches des papes et du clergé, les indulgences et tout le cortège des pratiques ignobles (les messes payantes pour après le décès. Bravo, les pauvres, eux,….pas de sous, pas de chance d’abréger le passage au Purgatoire, une des inventions romaines), etc
    3 / En intercédant pour eux et en leur démontrant, versets bibliques en mains (par exemple: « Car tous ont péché et sont privés de la Gloire de D.ieu » – à développer, expliquer en parlant de la chute en Eden et du fait QUE TOUTE l’humanité est concernée et que sans prise de conscience de cela, de repentance suivie, et alors seulement de salut offert, IL N’Y A PAS DE SALUT POSSIBLE. J’insiste là dessus car maints catholiques (et protestants libéraux parmi les oeucuménisants et d’autres) tablent sur une espèce de salut « automatique », un peu « paresseux » au nom d’un amour divin « planant » qui absorbe tout sans que l’on ait vraiment à se repentir. Cet amour là, simple projection du désir humain lorsque l’âme se refuse à voir sa condition EN FACE est une véritable drogue et un enseignement au moins implicite en maints coeurs religieux et souvent explicite. Il n’en est que plus redoutable quant il est implicite, déguisé. Le culte marial joue en cela un rôle terriblement menteur par ses effets maternants, tendres et doux. En milieu catholique on assure avec ce qu’il faut bien noter comme un culot certain et à mon avis démoniaque, que le simple fait d’être catholique, ondoyé, bébé, d’un peu d’eau, etc ouvre le ciel. Quelle tragédie, comment un tel infantilisme doctrinal peut-il encore être accepté?
    Montrez et expliquez à vos amis la grandeur, la profondeur de l’amour de D.ieu mêlé à une tragédie inouïe pour D.ieu Lui-même à la croix de Golgotha. L’amour de notre D.ieu tranche il n’est pas complaisant. C’est tout…ou rien. Le reste est, en dehors de la Bible, fariboles humaines et religieuses souvent plus pitoyables qu’autre chose. Le prix payé par Yeshoua et l’amour que nous lui devons en retour sont les seules garanties!
    Persévérez avec patience et amour, en priant régulièrement afin que D.ieu puisse vous guider et vous verrez des fruits!
    Si vous avez lu ce que je publie ces temps derniers vous aurez constaté que cela est possible. Nous avons vécu en plein milieu catholique. Il y a bien des années en Belgique mais aussi en France. En France, nous fûmes un jour visités par un jeune dominicain en bure et sandales. Il venait pour nous « évangéliser » car nous étions connus comme vilains hérétiques, UNE SECTE. Deux heures après, dans notre salon, cet homme acceptait Jésus et me suppliait de venir en son monastère pour enseigner car me dit-il, jamais il n’avait entendu « ces choses ». Quoi? LA PAROLE DE D.IEU! J’ai juste et avec l’autorité qu’elle me donnait avec assurance utilisé ce jour là, MA BIBLE. Cela a suffit! Ayez de l’assurance, une grande assurance (pas de la présomption orgueilleuse), en absorbant un maximum de BIBLE AVEC FOI. Soyez rempli du Saint-Esprit et ensuite attendez-vous AVEC FOI à D.ieu qui suscitera immanquablement les occasions.

    Meilleur shalom
    Haim

Leave a Reply

Translate »