was successfully added to your cart.

La Lune a Caché le Soleil

By 23 mars 2015 Etz Be Tzion

 

 

Par Albert Soued, écrivain, http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

22/03/15

Selon la tradition ésotérique de la Qabalah, la Lune représente Israël et le Soleil est la représentation des nations, essentiellement la nation dominante.

Vendredi 20 mars 2015, beaucoup de chanceux ont assisté à une éclipse totale du soleil. Mais cet événement n’a pas éclipsé un autre qui venait de se produire. Quelques jours auparavant, on a assisté contre toute attente à la victoire électorale d’un homme, digne représentant d’Israël, dont peu de gens dans les nations souhaitaient sa réélection comme futur 1er ministre d’Israël. Encore moins le président de la puissance dominante, Barack Obama.

Coïncidence ou pas, toujours est-il que la réélection de Benjamin Netanyahou a occupé les colonnes des journaux du monde entier pendant plusieurs jours, comme la campagne électorale qui l’a précédée.

On peut résumer celle-ci en une joute politique entre 2 hommes qui n’ont pas les mêmes intérêts, alors que leurs nations sont alliées et ont les mêmes intérêts.

A 21 mois de la fin du 2ème et dernier mandat de président, Barack Obama veut quitter la scène avec gloire, alors que sa politique étrangère a été une suite de fiascos, de mon point de vue volontaires (1). La gloire qu’il cherche à obtenir vis-à-vis du commun des mortels ignare, c’est de signer à tout prix des accords apparemment audacieux pour la paix au Moyen Orient. Tout en sachant que ces accords mèneront à terme, soit à un embrasement du Moyen Orient et peut-être du monde, soit à la suprématie d’un Etat musulman.

Benjamin Netanyahou a été invité par le président du Congrès américain à venir à Washington pour présenter son point de vue sur la situation vis-à-vis du programme nucléaire iranien et d’un éventuel Etat palestinien.

Le président Obama s’y est opposé du fait que ce discours intervenait peu de temps avant les élections israéliennes et que le président du Congrès ne l’avait pas consulté.

Obama a beaucoup investi dans la « non réélection » de B Netanyahou, vouant à ce dernier une antipathie particulière, car considéré comme trop exigeant vis-à-vis des accords qu’il projette de signer avec l’Iran, et vis-à-vis d’un éventuel Etat palestinien.

Les discours et les propos de B Netanyahou à Washington ont été de francs succès, selon les dires de tout l’éventail politique, en dehors du cercle restreint de la Maison Blanche et de ses affiliés juifs tels que JStreet ou d’autres.

Certains membres du Congrès ont même souhaité que B Netanyahou soit leur président.

Voici ce qu’a dit un ex vice président des Etats-Unis, Dick Cheney: « L’actuel locataire de la Maison Blanche est le pire président que j’aie connu de ma vie…. Il a détruit tous les acquis de son prédécesseur (GW Bush)… Il s’est montré faible sur le plan international, notamment contre la menace islamique et celle de l’Iran… et  nos ennemis n’ont déjà plus peur de nous et nos amis ne nous font plus confiance« .

Un groupe de sénateurs a même prévenu le président iranien Rouhani que tout accord signé par Barack Obama qui ne serait pas satisfaisant à leurs yeux et laisserait la porte entrouverte pour un Iran nucléaire serait dénoncé par le Congrès, après le départ de Barack Obama de la Maison Blanche.

Comme mesure de rétorsion à « l’impudente » victoire de B Netanyahou et du peuple d’Israël, B Obama a caressé l’idée de ne pas opposer un veto à la création par le Conseil de Sécurité de l’Onu de l’Etat fantôme « Palestine ».

L’éclipse du Soleil par la Lune est insupportable, attention à vos yeux, mettez vos lunettes …!

Leave a Reply

Translate »