was successfully added to your cart.

La presse arabe de déchaine contre l’administration Obama responsable du chaos au Moyen-Orient. Source Israël-flash

By 26 mars 2015Etz Be Tzion


La presse arabe de déchaine contre l’administration Obama responsable du chaos au Moyen-Orient

La presse arabe critique sévèrement l’administration Obama pour s’allier avec l’Iran, tournant le dos aux amis arabes. Et ils ne sont pas tendres.

Dans le contexte des négociations nucléaires actuelles entre les Etats-Unis et l’Iran et la guerre contre l’État islamique (ISIS), ces dernières semaines des dizaines d’articles dans la presse arabe, et en particulier dans la presse saoudienne, ont sévèrement critiqué la politique de l’administration Obama dans la région – en particulier sa politique avec l’Iran, définie comme «destructrice», «dangereux» « idiote »et «irréfléchie. »

Exprimant la crainte de la perspective d’un accord nucléaire américano-iranien qui renforcerait l’Iran au détriment des pays sunnites, qui sont de longue date sont des alliés américains, certains auteurs ont déclaré que le président Obama cherche un accord nucléaire avec l’Iran pour sa propre gloire personnelle , et que le coût d’un tel accord n’a pas d’importance pour lui.

Ils ont écrit qu’Obama ne tient pas compte des actions de l’Iran, et donne à des organisations qui lui sont affiliées les mains libres pour agir en Syrie, en Irak, au Yémen et au Bahreïn, et ce faisant, permet à l’Iran de poursuivre son expansion dans la région.

Certains des auteurs ont fait valoir que la politique américaine en Irak et en Syrie avait donné la liberté à l’Iran d’intervenir dans ces pays et a de ce fait renforcer l’état Islamique anti-chiite. l’alliance américano-iranienne humiliant les Arabes sunnites a créé des conditions optimales pour ce groupe d’émerger.

Un auteur a même appelé les pays arabes et la Turquie à affronter l’administration Obama, pour contrecarrer sa politique dans la région, et s’opposer à toute entente et accord signé avec l’Iran, une administration Obama qui ne fait absolument pas empêcher le régime iranien de posséder des armes nucléaires. D’autres estiment que les pays de la région pourraient trouver quelqu’un d’autre sur lequel s’appuyer plutôt que les États-Unis

résumé et adapté par la rédaction d’Israël-flash source en anglais  memri

Leave a Reply

Translate »