Skip to main content

« L’armée se prépare à la possibilité d’agir contre le programme nucléaire iranien »(chef d’état-major de Tsahal)

i24NEWS

2 min

Le chef d'état-major, le général Aviv Kochavi au carrefour de Tapuah en Cisjordanie, le 3 mai 2021
Sraya Diamant/Flash90Le chef d’état-major, le général Aviv Kochavi au carrefour de Tapuah en Cisjordanie, le 3 mai 2021

AD

« Mettre en place une option militaire contre le programme nucléaire iranien est une obligation morale »

Dans un avertissement clair à l’Iran, le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kohavi a déclaré que l’armée se préparait à la possibilité d’agir contre le programme nucléaire iranien.

« Préparer le front intérieur à la guerre est une tâche qui doit être accélérée dans les années à venir, compte tenu de la possibilité que nous soyons amenés à agir contre la menace nucléaire iranienne », a-t-il déclaré dimanche soir lors d’une visite dans les quartiers du commandement du Front intérieur.

« Tsahal continue de se préparer résolument à une attaque contre l’Iran en envisageant tous les scénarios.  Mettre en place une option militaire contre le programme nucléaire iranien est une obligation morale et un impératif de sécurité nationale. »

Selon Aviv Kohavi, les plans d’action militaire contre le programme « sont au centre des préparatifs de Tsahal et comprennent une variété de plans opérationnels, l’allocation de nombreuses ressources, l’acquisition d’armes appropriées ainsi que le renseignement et la formation ».

Les commentaires du chef d’état-major sont intervenus quelques heures après qu’un conseiller principal du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré à la télévision qatarie Al-Jazeera que la République islamique était techniquement capable de fabriquer une bombe nucléaire.

Ce conseiller, du nom de Kamal Kharrazi, s’est exprimé juste après le voyage du président américain Joe Biden en Israël et en Arabie saoudite, lors duquel il a promis d’empêcher l’Iran « d’acquérir l’arme nucléaire ». Ses commentaires constituaient une rare affirmation du fait que Téhéran pouvait développer un programme nucléaire militaire.

« En quelques jours, nous avons pu enrichir de l’uranium jusqu’à 60 % et nous pouvons facilement produire de l’uranium enrichi à 90 %. L’Iran a les moyens techniques de produire une bombe nucléaire, mais il n’a pas décidé d’en construire une », a déclaré Kamal Kharrazi.

Leave a Reply

Translate »