was successfully added to your cart.

Le plan Trump ne sera probablement pas présenté avant un long moment / LPH

Le plan Trump ne sera probablement pas présenté avant un long moment

Comme c’était prévisible, le plan de “paix” élaboré par l’Administration  Trump ne sera pas présenté dans les semaines qui viennent et peut-être pas avant un bon moment, à cause de l’attitude de l’Autorité Palestinienne. A Jérusalem on a reçu des messages en ce sens depuis Washington.

Ce fameux “plan du siècle” ou “deal” était certes de loin le plus favorable qui n’ai jamais été proposé à Israël par les Etats-Unis, mais il comportait des points inacceptables pour Israël comme celui de la création d’un Etat ‘palestinien’, du démantèlement d’un certain nombre de localités juives en Judée-Samarie ou encore des concessions israéliennes sur la Vieille ville de Jérusalem et certains quartiers périphériques. Le gouvernement israélien se serait donc retrouvé dans une situation délicate face à une Administration américaine très pro-israélienne.

Mais une fois de plus, le jusqu’au-boutisme des dirigeants arabes palestiniens aura évité au gouvernement israélien d’être le premier qui dit “non”. La nouvelle politique américaine vis-à-vis de l’AP a poussé cette dernière à retirer définitivement son masque de “modéré”, la décision de Donald Trump sur Jérusalem a entraîné une crise croissante entre l’AP et les Etats-Unis, avec moult insultes dans un sens, et pour couronner le tout, Mahmoud Abbas a déclaré lundi qu’il refuse d’avance tout plan américain quel qu’il soit.

Comme le président Trump ne souhaite pas d’humiliation, il a donc préféré faire savoir que la présentation de son plan est différée de manière significative, et tout porte à croire qu’il ne sera pas présenté durant “l’ère Mahmoud Abbas”, Washington préférant attendre la nomination de son successeur. Le chef de la centrale terroriste semble avoir choisi la fuite en avant et l’affrontement ouvert avec l’Administration américaine avec comme pic des insultes indignes dans la sphère diplomatique. Mardi matin, Latif Duri, un proche du chef de l’AP a trouvé le moyen de prendre la défense de Mahmoud Abbas en indiquant que l’expression “fils de chien” est en réalité un compliment puisque le chien est considéré comme un animal de compagnie…

Les Américains sont également très en colère contre Mahmoud Abbas du fait qu’il ait choisi de boycotter le sommet organisé la semaine dernière par Jason Greenblatt à Washington, consacré à la situation humanitaire à Gaza.

Photo Illustration

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Translate »