Le purgatoire n’existe pas par Méditation Quotidienne le 24/03/2020

Le purgatoire n’existe pas

Si les Écritures décrivent seulement deux destins pour l’homme après sa mort, que dirons-nous de ce lieu supposé intermédiaire, le purgatoire ?

Croire au purgatoire apporte un certain soulagement, car il permet l’espoir de pouvoir régler dans l’au-delà les dettes contractées ici-bas envers la justice de Dieu, et d’être ainsi un jour admis au paradis.

Mais de nouveau, nous avons besoin de reconnaître honnêtement que la Bible n’accrédite pas cette croyance. Jamais Jésus,ni les auteurs des textes bibliques, dans leurs nombreuses descriptions de l’existence après la mort, ne parlent de la possibilité de modifier en quoi que ce soit la destinée attribuée à chacun.
Au contraire, ils indiquent plutôt que la barrière entre les deux destins est infranchissable ( Luc 16.26) ,que le châtiment est éternel (2 Thessaloniciens 1.9 ),et que ceux qui sont sans Dieu sont sans espoir (Éphésiens 2.12 ). Pour ceux qui ont obtenu le pardon de Dieu,les promesses sont tout aussi nettes : quitter ce corps, c’est demeurer auprès du Seigneur, c’est trouver une existence de loin supérieure à celle qu’ils connaissent actuellement .Rien dans les écrits ne suggère un état intermédiaire .

Il est important de noter aussi que le concept même d’un purgatoire est incompatible avec une des vérités fondamentales de la Bible, celle d’un pardon irrévocable que Dieu accorde à tous ceux qui veulent bien l’accepter, parce que Jésus-Christ a subi à leur place leur condamnation. Il n’est donc pas question que Dieu fasse payer deux fois pour la même faute. Sa promesse est sans équivoque :

Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché (Hébreux 10.17-18 ).

Heureusement pour nous, d’ailleurs, car nous sous-estimons terriblement la dette que nous avons envers la parfaite justice de Dieu.
Un jour Jésus, pour montrer l’importance du pardon mutuel, a illustré par une parabole l’immensité de nos offenses à Dieu par rapport à celles commises contre nous par les hommes (Matthieu 18.21-35).Il raconte comment un roi a remis dans sa totalité une dette de dix mille talents à son serviteur qui, par la suite, n’a pas su pardonner une dette de cent deniers à son ami. L’énormité de son injustice se voit dans la différence de valeur des deux dettes. L’ami du serviteur lui devait l’équivalent d’un salaire de cent jours de travail d’un ouvrier non-qualifié. Par contre,la dette du serviteur envers son roi s’élève à quelque 164.000 années de travail sans un seul jour de congé !La leçon est claire : je ne pourrais jamais rembourser ladette que j’ai amassée contre la justice de Dieu, ni ici, ni dans la vie à venir. Mais à cause de son grand amour pourmoi, et parce que son Fils l’a payée à ma place, le Roi de l’univers m’accorde un plein pardon. Ces vérités fondamentales de la Bible sont en contradiction avec l’idée même d’un purgatoire.

Si la Bible ne l’enseigne pas, d’où vient alors l’idée du purgatoire ?

Jacques Le Goff, dans le livre qu'il consacre à ce sujet, situe le développement de cette doctrine dans la seconde moitié du XIIè siècle, au moment de l'épanouissement de l'Occident médiéval (20),et ajoute qu'il a fallu attendre le concile de Trente au XVIè siècle pour sa mise au point définitive (21).Elle fait partie des nombreuses tentatives des hommes pour combler ce qu'ils considèrent être des lacunes dans la révélation de Dieu. S'appuyant sur un récit obscur des livres apocryphes,2 Macchabées 12.41-46 (22),et un livre écrit au IIIè siècle qui s'appelle(à tort) l'Apocalypse de Paul, les théologiens et les prédicateurs ont tenté de décrire avec force détails les divers châtiments que subissent les âmes des damnés et les peines du purgatoire (23).Leur imagination enfantine n'a fait que contribuer à la confusion et au désenchantement des personnes désireuses de connaître la vérité. Dans ce domaine, comme tant d'autres, il nous faut retourner à l'unique source, c'est-à-dire, à la Bible.

Source: 
http://new.unpoissondansle.net/2008/03/examen-des-pratiques-catholiques-1923-le-purgatoire-article-de-foi/

Le Purgatoire c’est un MENSONGE!

Le purgatoire? Non, le ciel ou le châtiment éternel !

.
.
.
.
.
.

Leave a Reply

Translate »