Le site de « l’autel de Josué » restauré

Lors d’une opération discrète et rapide, l’organisation « Shomrim LaNetsa’h » et le conseil régional de Samarie ont réussi à restaurer des parties du site archéologique de « l’autel de Josué » détruites volontairement par les bulldozers de l’Autorité Palestinienne. Selon les archéologues, l’enceinte qui entoure ce site était formée de pierres posées il y a 3000 ans lors de l’entrée des Hébreux au pays de Canaan sous la conduite du successeur de Moïse. Les vandales de l’AP n’ont pas hésité à utiliser une partie des pierres pour en faire des gravats dans le cadre de la construction d’une route.

Plus de trente personnes, dont des professionnels de travaux archéologiques, ont participé à l’opération de  restauration de ce qui pouvait encore être sauvé. Malheureusement, l’enceinte nord longue de vingt mètres est définitivement détruite.

Yossi Dagan, le président du conseil régional de Samarie a rappelé que « l’autel de Josué » n’est pas seulement un site historique juif mais aussi un site du patrimoine culturel mondial qui attire aussi des chercheurs internationaux. Ce qui n’a pas pour autant provoqué la moindre réaction de l’Unesco. Dagan a dénoncé les atteintes permanentes portées par l’AP aux sites historiques bibliques situés dans les  territoires qu’elle administre et souligné que cette dernière destruction constituait le franchissement d’une étape supplémentaire qu’il ne faut pas laisser passer.

Le président de l’Etat Reouven Rivlin ainsi que le Premier ministre Binyamin Netanyahou ont tous deux condamné cet acte criminel. Le Premier ministre a demandé que toute la lumière soit faite sur les procédures qui ont permis cet acte de vandalisme.

Mais il vaudrait mieux empêcher ce genre d’actes plutôt que de les condamner une fois qu’ils ont été commis.

Photo porte-parole du conseil régional de Samarie

Leave a Reply

Translate »