Le Tsadiq (le juste) fuit les positions d’autorité et d’honneur ; il ne désire pas mener le monde.

By 11 décembre 2013 décembre 12th, 2013 Le mot du jour

Une parole de Rabbi Nah’man de Breslev, Liqouté Moharan I, 18.

Commentaire :

Le Tsadiq ne ferait pas un homme politique à succès. Non seulement il ne cherche pas les positions d’autorité ni les honneurs, mais il les fuit. Dans une certaine mesure, nous possédons tous-tes un aspect du Tsadiq et cet enseignement s’applique donc à nous-mêmes.

Fuir les honneurs signifie deux choses : ne pas les chercher et les rejeter s’ils nous sont proposés. Cela est bien contraire au monde dans lequel nous vivons où tout est récompensé, rendu public…

Notre humilité doit être telle que nous ne fuyons pas les honneurs parce que nous savons réellement que cela n’est pas une preuve d’humilité. Plutôt, nous les fuyons car nous sommes conscients que nous ne les méritons pas. Cela est un niveau extrêmement difficile à atteindre.

Leave a Reply

Translate »