Skip to main content

Les chrétiens persécutés sous « Abbas 1er », roi musulman de Palestine!

By 9 août 2014Etz Be Tzion

La Persécution des Chrétiens dans les Territoires Palestiniens


La Persécution des Chrétiens dans les Territoires Palestiniens

Manfred Gerstenfeld interviewe Justus Reid Weiner, avocat en droit humanitaire international.

– le Dr. Manfred Gerstenfeld, a présidé de 2000 à 2012 le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.
– Justus Reid Weiner est avocat en droit humanitaire international et membre des associations Bar en Israël et à New York.

*****

 La persécution des Chrétiens par les Musulmans est grave, à travers tout le Moyen-Orient, et elle continue d’augmenter progressivement en intensité. Au début du XXème siècle, les Chrétiens représentaient environ vingt pour cent de la population du Moyen-Orient. A présent, ce tableau est estimé à environ quatre pour cent.

La persécution des Chrétiens dans les territoires palestiniens est moins sévère que dans un certain nombre d’autres pays musulmans. Pourtant, ils y subissent aussi une forte discrimination qui s’avère parfois fatale. Cependant, ce phénomène est largement dissimulé, aux yeux de la communauté internationale, en partie, à cause de fausses déclarations de plusieurs dirigeants Chrétiens Palestiniens qui sont alliés à l’Autorité Palestinienne (AP) et au Hamas.

Quelques-uns parmi les nombreux exemples de persécution et de discrimination des Chrétiens dans les territoires palestiniens, illustrent la nature de leur diversité : en avril 2013, l’Ecole chrétienne de la Sainte Famille à Gaza a été incendiée. Quelques mois plus tard, en juin, cinq écoles chrétiennes ont été fermées, à la suite d’un ordre du gouvernement du Hamas qui interdisait la scolarité mixte. Plus précisément, cette interdiction concernaient toutes les écoles de Gaza, mais les cinq écoles chrétiennes étaient les seules pratiquant l’enseignement mixte.
La minorité chrétienne à Gaza est minime et n’est constituée que d’environ un à deux mille personnes. Selon l’Eglise Orthodoxe grecque à Gaza, cinq Chrétiens ont été kidnappés en juillet 2012 et forcés de se convertir à l’Islam. Dans un communiqué de presse, l’Eglise a déclaré que la police avait refusé d’intervenir, parce que Salam Salameh, un membre du Hamas au Parlement Palestinien, dirigeait l’organisation coupable de ces conversions forcées.

En juillet 2012, un Tribunal de Jéricho a condamné un Chrétien à un mois d’emprisonnement pour avoir mangé en public durant le Ramadan. Cinq autres personnes ont également été arrêtées à cause de la même conduite. Le Président de la Cour Suprême pour l’application de la Chari’a a déclaré : « Nous devons surveiller les rues, et punir sévèrement quiconque mange en public au cours du Ramadan. Il en va de la responsabilité des forces de sécurité. J’en appelle aux autres Non-Musulmans qu’ils prennent en considération la sensibilité des Musulmans ». Tout ceci est en opposition radicale avec ce qu’on voit dans les sociétés occidentales, où l’on demande, généralement, à la majorité de tenir compte de la minorité. …

La loi sur la Terre Palestinienne prescrit la condamnation à mort pour quiconque vent de la terre aux Juifs. Divers Chrétiens ont témoigné que la même chose s’applique, lorsqu’on vend des terres à des Chrétiens. Plusieurs propriétaires chrétiens se sont faits extorqués pour donner leurs terres à des Musulmans. En pratique, le système juridique ne leur a apporté aucun recours.

Vera Baboun, cette femme chrétienne qui est Maire de Bethléhem, a écrit à propos de la saison de vacances de Noël de 2012 : « Voici le Bethléhem qui nous partageons aussi avec le reste du monde. Une Bethléhem où la coexistence est naturelle entre Chrétiens et Musulmans, un exemple pour le reste de la région ». Pourtant, Baboun a fait l’objet d’une campagne de calomnie, où on l’accusait de faire de la discrimination contre les Musulmans. En conséquence, sa famille et elle, ont subi des menaces. Elle a déposé plainte auprès de l’Autorité Palestinienne, qu’elle a dû retirer, suite à des intimidations de la part de la branche armée du Fatah.

Steve Khoury, Pasteur de la Première Eglise Baptiste de Bethléhem, a affirmé, en mai 2013, que les Chrétiens sont victimes de harcèlement permanent. De ce fait, beaucoup d’entre eux évitent de porter des croix en public et de transporter une Bible. Il a ajouté que les Musulmans leur disaient fréquemment de se convertir à l’Islam. Car c’est la Religion Vraie et Juste ». L’Eglise de Khoury a reçu des bombes incendiaires au moins quatorze fois.

En décembre 2013, Samir Qumsieh, un dirigeant de la communauté chrétienne de Beit Sahour, près de Bethléhem, a apporté plusieurs exemples de l’intimidation à laquelle la communauté chrétienne est soumise. Il a montré des exemples de souvenir vendus par des Chrétiens autour du Square de la Mangeoire de Bethléhem, dont des tee-shirts de l’Eglise de la Nativité, qui ne portent pas de croix, comme ce devrait être d’usage. En une autre occasion, Qumsieh a déclaré : « Nous sommes harcelés, mais vous ne pourriez pas entendre l’exacte vérité. Personne ne dit rien publiquement, au sujet des Musulmans. C’est la raison pour laquelle les Chrétiens s’enfuient d’ici ».

Le Président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas a déclaré : “Les Chrétiens ne sont pas une minorité, ici. Ils sont une part intégrale du peuple palestinien. Les Orthodoxes, les Catholiques, les Arméniens, les Assyriens, les Luthériens, lesAnglicans, les Coptes, les Melkites, les Protestants et les autres, font tous partie de la riche mosaïque de cette Palestine libre, souveraine, pluraliste et démocratique que nous aspirons à avoir, tel que l’établit notre Déclaration d’Indépendance et notre projet de Constitution ». C’est l’une des déclarations les plus mensongères d’Abbas, puisque l’Article 7 de cette fameuse Constitution déclare : « Les principes de la Shari’a islamique sont la principale source de la Législation ».

Weiner conclut : « A moins qu’une action soit entreprise, cependant, l’Etat Palestinien pourrait bien mener à la création d’un nouvel Etat Musulman, où les minorités sont brutalement persécutées jusqu’à ce que des franges les plus importantes d’entre elles émigrent. Le traitement et le sort des Chrétiens Palestiniens est un test décisif sur la vraie nature de la loi et le mode de gouvernance palestinienne ».

www.nuitdorient.com
Adaptation : Marc Brzustowski.

Source : http://www.jforum.fr/forum/internat… 15/07/14

Leave a Reply

Translate »