was successfully added to your cart.

« Les préoccupations » de BOKO HARAM sont légitimes…Dixit Obama!

By 16 mai 2014Lève-toi !

Pour l’Administration Obama, les « préoccupations » de Boko Haram sont légitimes

Posted On 15 mai 2014
By : 

NIGERIA-protesters

Pour des raisons que seul Barack Obama semble connaître, le Département d’Etat a longtemps tergiversé, avant d’accepter de désigner le groupe islamiste Boko Haram comme une organisation terroriste étrangère, et ce malgré les suppliques réitérées des Chrétiens du Nigéria, victimes depuis plusieurs années d’atrocités de la part de ces guerriers d’Allah.

Et lorsque le Département d’Etat a finalement pris la décision, il l’a fait d’une manière hypocritement politiquement correcte, sans jamais mentionner l’essentiel : que les Chrétiens, à cause de leur foi, étaient les principales victimes de ce groupe d’islamistes criminels.

De même, lors du récent enlèvement tragique de plus de 200 écolières par Boko Haram, les médias ont soigneusement évité de signaler que les jeunes filles étaient majoritairement de confession chrétienne.

« Muhammad est le Messager Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux avec les croyants.” (Coran 48 :29)

La stricte dichotomie qui existe entre Musulmans et non Musulmans traverse toute la doctrine islamique.

Dans la loi islamique, les droits fondamentaux de base sont niés aux non Musulmans.

Dans un article publié par le journal nigérian en ligne Vanguard, des faits troublants ont été révélés.

  1. L’Association chrétienne du Nigéria (Christian Association of Nigeria) a déclaré que 90% des filles enlevées dans l’école de Chibok étaient chrétiennes.
  2. Le Président J. Goodluck y avait fait lui-même allusion lors de sa dernière conférence de presse, quand il déclara que la grande majorité des écolières enlevées était chrétiennes.
  3. Les jeunes filles qui parvinrent à « s’échapper» ou qui furent relâchées par les ravisseurs étaient majoritairement de confession musulmane.
  4. Le Gouverneur de l’Etat de Borno avait refusé de suivre les recommandations de la WAEC (West African Examination Council) de ne pas faire passer les examens à Chibok, à cause des conditions de sécurité très précaires. Ce dernier, au contraire, insista pour que les examens aient bien lieu à l’école, car il en garantirait la sécurité.
  5. L’Association chrétienne du Nigéria a formellement accusé le gouverneur de l’Etat de Borno de conspiration et de collusion avec les islamistes et a exigé du responsable qu’il dise où se trouvent les jeunes filles et tout ce qu’il sait à propos de l’attaque.
  6. Selon le témoignage d’une écolière qui parvint à s’échapper, et publié sur Vanguard le 5 avril dernier, les filles enlevées étaient violées 15 fois par jour par leurs ravisseurs et celles qui refusaient de se convertir à l’islam étaient égorgées.
  7. Il n’y avait aucun adulte pour surveiller plus de 278 élèves, la nuit de l’enlèvement, à l’exception d’un garde. Il n’y avait ni électricité, ni générateur, ni directeur, ni surveillant.
  8. Les jeunes filles étaient seules dans les dortoirs cette nuit là, plongées dans l’obscurité totale et dans une chaleur torride, avant que les Haramites de Boko Haram n’arrivent à l’école, y mettent le feu et emmènent les jeunes filles en captivité.
  9. Les soldats préposés à la surveillance de l’école furent redéployés ailleurs, quelques heures avant que Boko Haram ne lance l’attaque et n’enlève les jeunes filles.
  10. Jusqu’à présent, aucune photo des jeunes filles n’a été diffusée par les autorités de l’école ou le gouvernement de l’état. (voir mise à jour)
  11. Cette école était une école chrétienne, dans une ville, Chibok, majoritairement chrétienne.

.

« Que les enfants soient chrétiens, musulmans, païens ou athées, cela n’a aucune importance, nous les voulons toutes de retour et nous devons nous battre pour les retrouver et les ramener à leurs familles. »

Le fait que 90% des filles enlevées étaient chrétiennes ajoute une dimension effrayante et sinistre à cette affaire. Cette attaque est la preuve éclatante que les islamistes de Boko Haram ciblaient les jeunes filles chrétiennes, que ces filles étaient destinées soit à se convertir, soit à devenir des esclaves sexuelles et à être vendues sur les marchés.

Pour Fani-Kayode, ex-Ministre de l’Aviation, et auteur de l’article publié par Vanguard, Boko Haram est l’instrument d’une conspiration financée massivement par plusieurs gouvernements islamiques et des monarchies du Moyen Orient qui soutiennent les salafistes et la doctrine wahhabite, dans le but de déstabiliser le Nigéria et de l’islamiser.

Ce sont les mêmes qui soutiennent les Taliban, les groupes islamistes barbares d’Al Nusra Al-Shabbab, le Jihad islamique, le Hamas, al Qaïda. Ils veulent établir un nouveau califat en Afrique occidentale et y bannir le christianisme et l’islam modéré, un califat où les femmes seraient traitées comme des êtres inférieurs et gouverné par les lois strictes de la charia islamique.
Pour Fani Kayode, il serait temps que le Président prenne la décision de bombarder la forêt de Sambisi, infestée par les assassins de Boko Haram, qu’il exerce son droit de poursuite et pourchasse les Haramites de Boko Haram au Cameroun, au Chad, au Niger et partout où il estime nécessaire de le faire.
« Il serait temps que notre Président se lève et écrase les forces obscures du mal, qui détruisent notre façon de vivre, tout ce qui nous est cher, notre propre existence.”

Mais pour l’Administration Obama, les motivations de Boko Haram sont légitimes :

« Désigner les préoccupations légitimes de ce groupe constitue une étape importante et appropriée, mais cela ne représente qu’un outil dans ce qui doit être une approche globale par le gouvernement nigérian, pour lutter contre ces groupes, grâce à une combinaison de l’application de la loi, d’efforts politiques, de développement et un engagement militaire pour extirper l’extrémisme violent, tout en répondant aux préoccupations légitimes de la population du Nord du Nigéria.»

Boko Haram est originaire du Nord du Nigéria. Son objectif est l’imposition de la charia à toute la région, et ce but est fortement soutenu par la population de confession musulmane.

Le Nord, composé de 19 Etats ainsi que du territoire de la capitale fédérale d’Abuja, est fortement musulman. Le Sud, constitué de 17 Etats, est essentiellement chrétien, mais le Sud-ouest, où l’ethnie Yoruba est majoritaire, est à 50% musulman. La ceinture centrale qui sépare le Nord et le Sud est majoritairement chrétienne, avec des minorités musulmanes importantes. Toutefois, les anciens dirigeants musulmans ont tracé les frontières des Etats en incluant de grandes parties de la ceinture centrale dans les 12 Etats du Nord qui aujourd’hui appliquent la charia. Par exemple, l’Etat de Kaduna, dont le Nord est majoritairement musulman et le Sud majoritairement chrétien, mais dont l’administration est islamique et applique la charia.

L’Administration Obama réfute l’idée qu’un « pieux » groupe musulman, dont le nom signifie : «l’éducation occidentale est un péché » puisse régulièrement terroriser et trucider au nom d’Allah une population non musulmane, à cause de sa foi.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dès lors, elle préfère parler de « préoccupations légitimes » de ce groupe islamiste, ce qui révèle la dangereuse politique pro-jihadiste de l’administration Obama.

Boko Haram incendie les écoles, brûle des enfants vivants, attaque, saccage, détruit par le feu les villages chrétiens, égorge les villageois, abat les enseignants et les étudiants dans les écoles chrétiennes, tue les médecins chrétiens.

Boko Haram a assassiné 2.596 personnes au cours des trois premiers mois de 2014.

Dès lors, quelles « inquiétudes légitimes » ont ces sauvages ? Imposer la charia ?

Quand l’Administration Obama parle de « préoccupations légitimes », fait-elle allusion à la célèbre déclaration du directeur de la CIA John Brennan, pour qui « le djihad est un principe légitime de l’Islam ?”

L’intérêt soudain des médias mainstream pour le rapt des jeunes écolières au Nigéria et le groupe terroriste islamiste Boko Haram est surprenant. Dreuz en a parlé il y a plus de 15 jours, et les médias sont restés silencieux, considérant sans doute que Dreuz est islamophobe ou publie des hoax. S’ils avaient été attentifs, qu’ils avaient averti les gouvernements, les jeunes filles n’auraient pas perdu 15 jours d’horreur où elles ont été quotidiennement violées.

En 2012, Pamela Geller et son association « AFDI » avaient mené une campagne afin d’attirer l’attention des Américains sur les attaques jihadistes meurtrières perpétrées contre les Chrétiens du Nigéria. Des affiches, sur lesquelles on pouvait lire :

« Dans toute guerre entre l’homme civilisé et le sauvage, soutenez l’homme civilisé. Soutenons les Chrétiens du Nigéria. Vainquons le jihad. »

Les affichent furent collées sur une centaine de bus de la ville de New York.

Cette campagne fut vilipendée par les médias et les élites intellectuelles, dénoncée comme islamophobe, haineuse, anti-musulmane.

Aujourd’hui, les mêmes collabos hypocrites écrivent des éditoriaux indignés et réclament la libération des jeunes écolières…

Ce groupe musulman dévot, dont le nom officiel est « Congrégation des gens de la Sunna pour le Dawah et le Jihad » connu sous le nom de Boko Haram en langue haoussa, mène depuis des années au Nigéria un jihad des plus sanglants dans l’indifférence somnolente des USA, de l’ONU, de l’UE et des grands médias internationaux.

Comment ces assassins islamistes justifient-ils ces attaques meurtrières, tout ce sang versé, ces atrocités ?

Screen Shot 2014-05-15 at 4.39.07 PMVoilà la réponse du chef Abubakar Shekau :

« La raison pour laquelle je vais vous tuer, c’est parce que vous êtes des infidèles, vous suivez la démocratie. Celui qui suit la démocratie est un infidèle. »

« Nous travaillons pour Allah et devons apporter la charia. Nous nous sommes engagés à protéger les musulmans afin qu’ils ne soient pas anéantis par les infidèles. Nous allons les tuer. Nous allons entrer dans les églises et les égorger… Nous appelons tous les musulmans à sortir et à mener le Jihad ». (extrait d’un discours diffusé dans une vidéo)

Rares furent les personnes qui s’indignèrent de cet appel au meurtre des Chrétiens.

Parler ouvertement de la sauvagerie du suprémacisme musulman, rapporter les faits atroces commis par les islamistes d’une horreur inimaginable sont considérés comme des actes islamophobes d’incitation à la haine du musulman et de l’islam.

Suite à l’enlèvement de ces écolières, l’attention internationale s’est finalement focalisée sur ce groupe sanguinaire islamiste. Espérons que des actions concrètes seront prises pour arrêter cette soif insatiable de sang chrétien qui anime Boko Haram.

John Kerry et d’autres responsables du Département d’Etat ont justifié la violence de Boko Haram par la pauvreté.

Selon eux, il est important de noter que la religion n’est pas le moteur principal derrière cette violence extrémiste au Nigéria, et ce malgré toutes les preuves du contraire.

D’après ces grands « experts », Boko Haram essaye d’exploiter les revendications légitimes des populations du Nord pour recruter et susciter la sympathie…

Ce n’est pas la pauvreté qui est à la base du terrorisme islamique. Des études ont démontré que les jihadistes sont généralement des gens issus de familles aisées, voir très riches et éduqués : médecins, ingénieurs, informaticiens, hommes d’affaires, etc.

Les clowns et les hommes de main d’Obama sont ridicules et d’une ignorance crasse quand ils affirment que le jihad résulte d’injustices, de problèmes économiques et de l’ignorance. Leur refus de reconnaitre la réalité ne nous épargnera pas, bien au contraire. Un tel déni irrationnel continuera à imposer à l’humanité des souffrances incommensurables et tellement inutiles.

Il a fallu attendre, quasi un mois après l’enlèvement des écolières par Boko Haram, avant que les responsables politiques occidentaux et l’Administration Obama, non sans verser des larmes de crocodile, ne décident enfin d’offrir leur soutien au gouvernement nigérian pour retrouver les jeunes filles enlevées par ce groupe islamiste sanguinaire.

Espérons que ces jeunes filles seront enfin retrouvées et libérées, avant qu’il ne soit trop tard.

MichelleObamaBringBackOurGirls

Sources: “ Obama Administration: Boko Haram Has ‘Legitimate” Concerns” Pamela Geller, Breitbart/

“Chibok Affair: The Emerging And Uncomfortable Facts” By Fani-Kayode – Vanguard

Mise à jour : Boko Haram a diffusé lundi une vidéo montrant environ 130 jeunes filles recouvertes de hijabs gris et noir, assise à terre, récitant le premier chapitre du coran, les paumes des mains tournées vers le ciel.

La loi islamique permet d’échanger des captives, qui refusent de se soumettre à l’islam, contre des prisonniers musulmans. Les jeunes filles converties, elles, ne seront pas relâchées, car elles sont devenues des sœurs.

La véritable nature de l’islam dévoilée dans toute son horreur : terrorisme, enlèvement, conversion forcée, mariage forcé, suprémacisme, misogynie, viol, esclavage, violence :

« Elles sont musulmanes maintenant. Nous les avons libérées… »

C’est une façon de faire « progresser » l’islam …

Cette  opération, ciblant une école chrétienne, a bel et bien été exécutée par des islamistes au nom de l’islam, mais les médias et les gouvernements internationaux continuent à insister sur le fait que cela n’a rien à voir avec l’islam…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Leave a Reply

Translate »