was successfully added to your cart.

Les USA pourraient demander à Israël de se retirer de quatre quartiers arabes de Jérusalem

04/05/2018

A view of Jerusalem’s old city is seen Tuesday, Dec. 5, 2017. U.S. officials say President Donald Trump will recognize Jerusalem as Israel’s capital on Wednesday, Dec. 6, despite intense Arab, Muslim and European opposition to a move that would upend deca
AP Photo/Oded Balilty

L’administration Trump devrait demander à Israël de se retirer de quatre quartiers à forte population arabe de Jérusalem, fournissant en contrepartie un soutien « total » à l’Etat hébreu sur les plans militaires et diplomatiques en cas de confrontation avec l’Iran, a révélé vendredi Maariv.

Les quartiers concernés deviendraient la capitale d’un futur Etat palestinien, ont déclaré des responsables américains au ministre de la Défense, Avigdor Liberman, lors de sa visite à Washington la semaine dernière.

Le transfert de contrôle sur Jabel Mukaber, Issawiya, Shuafat et Abu Dis a été présenté à Liberman comme un élément du plan de paix pour résoudre le conflit israélo-palestinien sur lequel l’administration travaille depuis un an.

Les responsables américains ont par ailleurs indiqué qu’Israël devrait accepter le plan de paix une fois qu’il sera présenté malgré les potentielles concessions.

Avigdor Liberman a effectué une visite de travail mercredi dernier aux Etats-Unis consacrée à la « coordination sécuritaire » face à « l’expansion iranienne au Moyen-Orient » surtout en Syrie.

AHMAD GHARABLI (AFP/File)The apartment blocks of the Israeli settlement of Nof Zion lie in the heart of the Palestinian Jabel Mukaber neighbourhood of annexed east Jerusalem
AHMAD GHARABLI (AFP/File)

Depuis son arrivée au pouvoir, Trump a confié à son gendre et proche conseiller Jared Kushner ainsi que qu’à son ancien avocat Jason Greenblatt le rôle de s’entretenir à la fois avec les Israéliens et les Palestiniens afin de décider d’une façon pour relancer les négociations de paix au point mort depuis 2014 lorsque la politique de l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry s’est soldée par un échec.

Donald Trump avait promis durant sa campagne de déménager l’ambassade à Jérusalem, comme le stipule une loi du Congrès adoptée en 1995.

Ivanka Trump et Jared Kushner, tous deux conseillers du président américain Donald Trump, devraient représenter les Etats-Unis lors de l’inauguration de l’ambassade prévue le 14 mai à Jérusalem.

Son annonce le 6 décembre dernier de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël avait rompu avec des décennies de diplomatie américaine et de consensus international considérant que la question de Jérusalem.

Lors de son voyage en Israël, le nouveau chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait toutefois rappelé que « la souveraineté d’Israël à Jérusalem restera une question de négociations« , espérant arriver à « une paix durable et viable pour l’avenir des Palestiniens et des Israéliens des deux côtés d’une frontière ».

Leave a Reply

Translate »