Skip to main content

Lettre de nouvelles avec deux exhortations prophetiques…Haim Goël

ETZBETZION / LEVE-TOI INTERNATIONAL/ SOUCCAH MESHI’HIT

etzbetzion@yahoo.fr / angothaim@aol.com

 » L’amour de la vérité mène à l’amour vrai. »

 » Juif messianique, simple homme sauvé et rendu, brisé devant Toi,

Ô D.ieu en Majesté, Seigneur de ma paix « 

(Haïm Goël)

https://youtu.be/btwVyhK_uzY (Les Béatitudes)

« Un jour, un maître demanda à ses disciples : quelle est, selon vous, la plus grande catastrophe qui est arrivée au peuple juif dans son histoire ? Les quatre cents ans d’esclavage en Égypte, dit un premier disciple. Non ! dit le maître. La destruction du Temple, dit un deuxième disciple. Non ! dit le maître. L’exil, tenta un troisième. Non ! dit le maître. La Shoah, dit encore un quatrième. Non, dit le maître. Ce n’est ni la Shoah, ni l’exil, ni la destruction du Temple, ni l’esclavage. Nous ne voyons pas, déclarèrent en chœur les disciples. La plus grande catastrophe qui arriva au peuple juif, dit le maître (rav, rabbin), c’est quand la Thora est devenue une religion ! »

Assemblées messianiques Lève-toi ! / Etz be Tzion, 2021. Année juive 5783

Rejoignez-nous avec vos commentaires enrichissants et bienvenus (souhaités constructifs) sur le site leve-toi.com.

EXHORTATION  PROPHETIQUE

Haïm Goël  – 07/10/2021

ÉGLISE, LÈVE-TOI ! LES TÉNÈBRES LES PLUS GROSSIÈRES RAMPENT DÉSORMAIS DE PLUS EN PLUS VITE COMME UNE PESTE ! 

ÉGLISE, LÈVE LE FLAMBEAU.

Un témoignage d’authenticité face au « cirque infect » des fausses manifestations, dites « onctions », qui pullulent en ce temps.

Voici peu de jours, j’ai eu à cœur de faire avec Elishéva une tournée de simples visites chez les membres de notre œuvre en Suisse. L’intention qu’avait glissé dans mon cœur et mon esprit le Seigneur était si simple, si directe, sans apprêt, loin de tout spectaculaire comme on en voit tant en nos jours. Mon intention était tout simplement d’amour et de donner du temps, de l’écoute à chacun, chez eux, dans leur intimité.

Étrange, n’est-ce pas ? Car nous traversons avec d’autres serviteurs et chrétiens VRAIS un vrai tunnel non « d’onction », ce genre de choses que nous réprouvons bien sûr, mais un temps d’intensification des attaques démoniaques les plus irrationnelles. En effet après l’épisode du Covid, des vaccinations, voici venir une autre phase d’attaques contre l’Église vivante du D.ieu saint et vivant ; addiction aux sciences occultes, sorcellerie et satanisme se manifestent comme une armée en position d’attaque avec une extrême et brutale vigueur, entrainant les chrétiens éveillés dans de durs combats . Et cela va encore s’intensifier, nous avons été largement prévenus. En tant que serviteur, j’ai suffisamment averti à ce sujet.

Et voilà que, dans ce contexte de tribulations, le Seigneur me propose une paisible tournée de visite de nos membres, pour un paisible moment à leur entière disposition, HORS TOUT SOUCI. Extraordinaire dans ce temps, non ? Et nous avons vécu là des moments DÉLICIEUX de communion fraternelle.

LEÇON : en pleine tempête, l’amour en action permet que la barque prise dans la tempête nous permette de vivre un repos absolu accompagné de paix, de joie et d’amour. Bien entendu, nous songeons tout de suite à Jésus dormant paisiblement dans la barque.

Mieux, lors du passage dans une maison, alors que nous échangions et que j’étais « comme endormi » par rapport à toutes mes préoccupations, mais à l’écoute des uns et des autres, me rendant totalement disponible, aimant, l’Esprit de D.ieu me visita de façon foudroyante et paisible à la fois et j’eus à mettre en garde une des personnes d’un très grand danger spirituel qui la menaçait.

Je lui parlai en prophète et lui transmis sur le champ l’avertissement qu’il me fallait lui transmettre. Pas de messages mielleux et enfumeurs à coups de « D.ieu te dit que »,… avec de fuligineuses promesses à la clé, mais sans que rien n’y disposa par une longue mise en scène accompagnée d’une soupe musicale ondoyante à souhait censée nous avertir de la « présence de D.ieu », sans rien de tous ces trémolos spectaculaires, mais en pleine lumière et en toute rigoureuse mais aimante simplicité, le Seigneur m’utilisa comme prophète au profit d’une brebis en danger. La tâche première du prophète est de prévenir des dangers et de ramener dans le sentier étroit du D.ieu vivant et certainement pas de relâcher des brassées de paroles aussi sirupeuses que vagues et MENSONGÈRES, en substance mensongère, d’illusion.

Ce message relâché ici est pour vous préparer, car je vais enregistrer un message, à mon avis capital, sur la supercherie de ce que l’on nomme « signes et prodiges » en certains milieux où la falsification la plus subtile parfois règne en maître.

Église, LÈVE-TOI ! Sors des temples d’illusions, si tu veux éviter la « gueule de bois » (j’emploie cette expression brutale à dessein) que tu te prépares à vivre. O D.ieu, fais donc passer un vent de vérité et qu’il passe parmi les brebis trop nombreuses égarées et avachies dans un paradis artificiel qui ressemble en fait à l’enfer. A L’ENFER. 

Ces dernières heures, regardant certaines réunions dites « de prodiges« , j’ai vu L’ENFER. Et les victimes de oints douteux, très douteux, jouent dans un spectacle qui est déjà comme les prémices de l’enfer. J’AI VU L’ENFER, non celui où certains disent avoir été, mais en direct, dans des cultes de louange et une église.

Je vous suggère déjà de voir ces deux vidéos ci-dessous. Les ténèbres y sont reines et la démonisation sous forme de christianisme s’y révèle si clairement…, sous couvert d’onction, de « signes et prodiges ».

Suivez mon message à ce sujet d’ici peu de jours.

En Lui, le vrai, l’aimant, le BON BERGER Yeshoua !

******************************************************************************

ÉGLISE, LÈVE-TOI ! LES TÉNÈBRES LES PLUS GROSSIÈRES RAMPENT DÉSORMAIS COMME UNE PESTE ET DES ÂMES PERDUES CRIENT PARTOUT LE MÊME CRI : 

– Au secours !

Irons-nous ? Irons-nous ?

Depuis plusieurs semaines, une habitude que nous avons depuis toujours Elishéva et moi de témoigner chaque fois que possible s’est accentuée vigoureusement partout où nous allons, chaque jour.  Quelques exemples : en Suisse, visitant deux commerces, le Seigneur me poussant à témoigner, les patrons des lieux me redemandèrent mon témoignage de conversion plusieurs fois, obligeant leurs clients à attendre quasi 45 minutes… Le commerce fut donc transformé à la demande des deux vendeurs en lieu de prédication devant des clients médusés et parfois ennuyés ou touchés. 

C’est à l’Évangile d’ENVAHIR LE MONDE et non AU MONDE D’ENVAHIR L’ÉGLISE. 

Église, lève-toi et sors et va ! D.ieu t’a ointe pour une mission qui doit bouleverser le monde. Il y a en ce moment une bascule prophétique et D.ieu appelle Son Église vive et vivante à envahir le monde, à aller pour briser les chaînes. 

Ailleurs, un notable nous retint dans son bureau et nous afficha son désespoir ; ce fut ailleurs le tour de notre banquier à qui nous pûmes témoigner, balayant tout discours religieux et présentant JÉSUS comme la solution vivante. Ce jour, entré dans un commerce pour y acheter un journal, nous eûmes à témoigner de Yeshoua à une vendeuse alors qu’en l’approchant nous suffoquions spirituellement et physiquement tant elle était dans les ténèbres de la sorcellerie. La semaine prochaine, je dois visiter un autre notable croisé subrepticement il y a trois jours, et j’ai vu son désespoir profond. Je sais que chaque prochain jour, sur notre route se dresseront des victimes de Satan, des désespérés, des assoiffés, que ce Covid avec son cortège de choses si étranges a désespérés.

TOUS CES GENS ONT FAIM ET SOIF ET VIVENT UNE DÉROUTE ET UN QUESTIONNEMENT ULTIME dans des temps ultimes.

D.ieu nous donne à tous maintenant le mandat SIMPLE, loin de bien des vacarmes, de sortir afin qu’au plein cœur des ténèbres qui grandissent, grandissent, nous allions par Yeshoua cueillir des vies pour le salut.

En Lui, le vrai, l’aimant, le BON BERGER Yeshoua !

Haïm Goël

INUTILE DE REGARDER DES VIDÉOS TÉMOIGNAGE DE VISITES EN ENFER, L’ENFER EST DÉJÀ LA DANS L’ÉGLISE OU LE MONDE A ENVAHI L’ÉGLISE ET OU LES FAUX SIGNES ET PRODIGES ABONDENT !

https://youtu.be/voEZQ0whaW4

https://youtu.be/_Cl7RabtPV4

Écoutez mon prochain message  sur comment discerner le vrai du faux en matière de signes et prodiges, qui sera diffusé à partir du 17 octobre 2021 sur le site « leve-toi » et par ce mail.

En LUI !

Haïm Goël

********************************************************************

Nous vivons une situation très frustrante et autant le dire, nous la croyons anormale, sans être nullement conspirationniste. En effet les jours derniers furent témoins de deux agressions de la part d’individus nettement démoniaques, attaques soudaines gérées vite par la foi et une glorieuse et simple et claire autorité. Mais dans le même temps notre liaison internet est entrée « en folie ». Indescriptible. Et depuis une semaine nous peinons à gérer nos mails, notre site, nos envois par mails, etc. Or l’actualité est brulante.

Je vous transmets SUR LE SITE deux messages qui le démontrent. Ils mettent en cause jacques Attali.

Nous espérons être vite à nouveau en mesure de vous contacter comme à l’accoutumée et nous soumettons cela à vos prières.

Shalom.

Haim Goël

*****************************************************************

EXHORTATION PROPHÉTIQUE ! – Haïm Goël

Considérations sur la vision de l’ange noir, et depuis le suivi dans l’œuvre

Message aux églises et aux frères et sœurs en Yeshoua, disciples messianiques ou chrétiens NÉS DE NOUVEAUX.

Voici bientôt deux ans que j’ai reçu cette terrible vision de l’ANGE NOIR  (une puissance infernale de très haute taille) dressé sur le monde.

C’était en novembre 2019, et le Covid, en coulisses du côté de la Chine allait déferler en conséquence sur toute la planète, mais nul n’en était encore conscient.

**********

LA VISION DE « L’ANGE NOIR »

Les frères Fabio et Samuel avec Elishéva, ma chère compagne, et l’épouse de Fabio, Priscilla, ainsi que moi-même, étions ensemble en séjour au Refuge et, en soirée, nous étions réunis (Le Refuge, lieu prophétiquement établi il y a plus de 31 ans comme lieu clé des temps finitifs).

Nous étions en prière et je fus soudain saisi d’une terrible appréhension spirituelle car quelque chose de solennel allait m’être révélé. L’atmosphère était terriblement lourde et l’Esprit Saint nous convainquit de prier plus fort, plus haut.

C’est alors que j’eus immédiatement cette vision terrifiante d’un ange NOIR, grand et haut élevé dans le ciel spirituel, et sa présence dégageait un message : « Une peste terrible se prépare à venir sur le monde ». Je vis en esprit cette nuée de mort s’étaler devant moi et, interrogeant le Seigneur quant à savoir si cela nous concernait en propre, l’esprit me fit voir cette peste se répandre comme une nuée sombre sur toute la planète comme toute réponse. L’enjeu dépassait nos personnes.

L’allure de cet ange noir, grand et fort, disposé dans le ciel comme une terrible menace, indiquait que des choses très dures devaient survenir sous peu et qu’ainsi, à partir de là, quelque chose allait basculer : nous irions vers une période aux allures différentes de tout ce que nous avions connu jusque-là. J’ai à l’époque diffusé cette vision de l’ange noir.

Cette révélation donna de toute évidence le « LA », la note de tout ce qui suivrait et que nous connaissons : les masques, les confinements, les débats houleux entre les  pour et les contre en presque tout, les églises fermées et vaguement rouvertes, les vaccins, etc.

Nous n’avons jamais varié dans nos opinions, car D.ieu avait parlé et nous étions « vaccinés » comme jamais par l’œuvre du Saint-Esprit qui nous a conduits clairement à ne pas accepter ce vaccin hâtif et suspect. En dehors de la direction divine, le simple bon sens nous le disait aussi.

A ce jour, nul dans l’œuvre répartie sur plusieurs pays (Shalom à notre sœur du Québec, à ceux de France, de Suisse, d’Israël !) n’a été vacciné et nul n’a été atteint par le Covid, bien qu’il y ait parmi nous des gens âgés et même très âgés et affligés de comorbidités. Nous croyons dans l’écoute sage et sensible du Saint-Esprit et nous bénissons D.ieu qui nous parle si clairement et nous a gardés dans l’obéissance et l’humilité.

Il en a résulté deux choses :

1/ une paix profonde malgré nos tribulations personnelles parfois graves venues s’ajouter au fléau.

2/ une réaction ultra offensive que D.ieu m’a dictée dans la conduite de l’œuvre, savoir une accélération en qualité de tout ce qui ressort du domaine de la sanctification et du devoir d’évangéliser car, pour notre part en sécurité sous la houlette de D.ieu qui nous guide…, inexcusables si nous négligeons cela.

Ce temps a en fait été un temps pour que D.ieu visite à fond « nos caves et nos greniers » et nous avons vu certains naître vraiment de nouveau car jusque-là chrétiens religieux, charnels, amis de l’église pour leur seul « bien-être ». Nous avons aussi vu D.ieu mettre en lumière et de l’ordre dans des choses cachées depuis trop longtemps.

D.ieu nous a très clairement parlé aussi du fait que DÉSORMAIS il nous faudra marcher au jour le jour, quasi heure par heure, prêts à toutes les bifurcations venues de D.ieu…, et cela très durablement désormais, (un training pour le ciel où tout se vit hors du temps, dans l’infini ?). Un signal clair que « tout » va se bousculer vite et fort sur la planète et qu’une disponibilité à la voix de D.ieu ainsi qu’une vive et nette réactivité seront désormais attendues des enfants de D.ieu pour participer à et de Ses plans.

Sanctification et disponibilité terriblement réclamées par D.ieu pour ce temps… jusqu’au retour du Seigneur, précédé nous l’espérons de l’enlèvement. Tout cela est vraiment solennel et nous éclaire sur le travail pastoral et apostolique intense pratiqué pour les saints dans l’œuvre depuis trois ans en accélération, en urgence.

Durant ce temps qui est aussi une toute nouvelle étape pour l’Église entière, D.ieu a attesté Son amour à notre égard par de beaux et puissants miracles.

Des brisures d’os instantanément guéries, des handicaps guéris, etc. Notons surtout les miracles profonds dans les caractères transformés sous la houlette très rigoureuse du Maître… Et cela continue, bien sûr.

Nous avons aussi la certitude que ce Covid sert également d’avertissement non seulement pour le monde mais pour la mondanité entrée trop loin et trop fort dans l’Église. Ce Covid est donc un jugement et un avertissement.

********

Certains me demandent si le vaccin est la marque de la Bête.

Non, bien sûr. Mais, j’en suis convaincu, il sert de test pour découvrir avec quelle facilité beaucoup prendront cette marque qui vient. Ce vaccin est en quelque sorte une « pré-marque » et son environnement d’exécution hyper-pressant, quasi dictatorial, en atteste.

Nul besoin du Saint-Esprit pour comprendre cela, le bons sens seul suffit déjà.

Et il suffit aussi, hélas, de voir combien la confusion est grande dans l’Église pour s’assurer que l’Église en maints lieux n’est pas prête ou simplement disposée à ÉCOUTER le Seigneur.

Il me revient que des pasteurs disent à leurs brebis : – Faites ce que vous voulez, prenez ou ne prenez pas le vaccin. Et l’on entend en écho la terrible parole de Pilate : – Je m’en lave les mains.

Il est évident que le caractère plus qu’étrange de toute cette affaire depuis le début EXIGE de tous les pasteurs ou ministères dignes de ce nom de consulter D.ieu et de donner un avis net au peuple de D.ieu. Il se fait là un tri, qu’on veuille le voir ou non, entre hommes de D.ieu authentiques ou non.

Je vois aussi un parallèle troublant entre cette peste qui circule et celle de la sortie d’Égypte : les aînés des Hébreux n’étaient pas atteints, les aînés de l’Égypte, oui.

Y a-t-il aujourd’hui une Église d’Égypte orgueilleuse et puis une autre ?

Oui et en cela l’heure est solennelle.

PRIONS et REPENTONS-NOUS, ne serait-ce que du fait de tout ce que nous avons construit hors réelle volonté de D.ieu. Jamais autant le Seigneur ne m’a fait voir la profondeur sainte de cela qu’en ces jours à la fois difficiles et bénis sous la protection et l’exigence de sanctification du Maître.

******

UN EVENEMENT MAJEUR, l’ordre de rédiger un livre à intituler : Vous avez dit prophète ?

Et la réaction du diable n’a pas tardé, sous la forme d’une rude persécution d’apostats. Le temps n’est pas venu d’en donner les détails et je ne sais s’il viendra (utile ?), puisque d’emblée nous avons choisi le pardon ferme et durable. Mais force m’est d’admettre que nos santés en furent ébranlées en nous menant, sans exagération, aux portes de la mort, et ma lecture quotidienne de 2 Corinth. chapitre premier confirme que cela peut être. Et puisque même cela doit contribuer à notre bien, nous bénissons D.ieu car : « Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal à cause de Moi. » (Matthieu 5.11).

Le Livre Vous avez dit prophète ?

Courant 2020, l’Esprit de D.ieu commença à me parler peu à peu concernant un ouvrage solennel et essentiel à rédiger sur la question du ministère prophétique, largement corrompu ou dévoyé en nos jours.

Long temps d’incubation suivi d’un vif et soudain appel de D.ieu à passer à l’écrit. En moins d’un seul quart d’heure fulgurant me furent alors donnés les grands chapitres de ce livre avec le résumé de leur essentiel.

Et D.ieu me dit avec autorité : – Maintenant, écris et écris vite !». Le livre de plus de 300 pages fut effectivement vite écrit dans un état d’esprit et une riche tension indescriptibles avec des moyens humains.

Durant les trois semaines d’écriture nous vécûmes alors, Elishéva et moi, un niveau d’attaques invraisemblables, jour et nuit ; comme à chaque livre essentiel tels EHAD ou Bénédiction du Père, bénédiction des pères, Inséparables, Vous avez dit délivrance ?, etc.

Durant ces trois semaines, nous combattîmes jour et nuit tout en écrivant et à deux reprises nous vîmes venir, Elishéva et moi, notre mort physique. La haine et la colère de Satan nous traquèrent pour la mort. La grâce de D.ieu fut donc immense et nous Le louons pour Sa protection.

Voici ce que m’écrivit un frère tenu au courant de mon travail et donc priant pour moi, pour nous, pendant l’écriture de ce livre ; avec le texte de quatrième de couverture du livre en question :

« Un frère m’écrit : – Concernant la rédaction de ton nouveau livre, j’ai eu une vision hier soir en priant. J’ai vu un tigre dans un lieu désertique. Ce tigre avait osé aller plus loin que tous les autres animaux qui étaient venus dans cet endroit avant lui, et il était de ce fait en danger. Le Seigneur m’a dit que tu étais comme ce tigre et que ce livre allait avoir des conséquences dans le travail de l’ennemi, car il s’engage plus profondément dans la vérité. J’ai donc prié pour ta protection.

Je ne prétends en aucune manière épuiser le sujet du ministère de prophète avec cet ouvrage. Il m’aurait alors fallu un an, peut-être deux, pour écrire un énorme volume plus académique. Ce que vous allez lire n’a rien d’académique mais a été dicté par ce qui s’est soudain déroulé devant mes yeux, depuis ma mémoire ouverte : le souvenir de 40 ans au contact du ministère de prophète, le mien et celui d’autres. Ce que vous allez lire s’est d’abord peu à peu glissé durant plusieurs jours dans mon esprit avec cette présence douce, pénétrante et invariable, que je connais lorsque le Seigneur me parle. Et un beau matin au réveil, la présence de D.ieu sur moi s’est faite pressante, exigeante, et le Seigneur m’a dit alors : – Va et écris ! Dans l’instant, j’ai reçu sur trois grandes feuilles noircies toute une série de thèmes à développer sur le sujet de ce livre. La trame du livre était là sous mes yeux.

C’est alors qu’a débuté un de ces combats spirituels majeurs dont nous avons l’expérience. Mais celui-ci a probablement été un des plus intenses. L’urgence et la pression, au fil des jours de rédaction, sont devenues telles que j’ai vécu la « terreur » de Jonas subie à l’idée d’aller avertir Ninive et il en a résulté dans mes moments de difficulté à « y aller » de percevoir que D.ieu m’enfermait moi aussi dans le ventre de la baleine… Ma femme et moi avons failli mourir durant la rédaction du livre. Inutile de décrire le reste du combat. Cela a franchement été épique et jalonné de douleurs spirituelles impossibles à décrire. Jamais je n’avais vu à ce point l’arme des mensonges de Satan distillée aussi clairement jours comme nuits. Avec ce livre, il s’agit d’un cri et d’un soupir pour faire un peu mieux voir et comprendre ce qu’est un réel prophète au cœur de l’océan de confusions tel qu’il se répand en nos jours à grande vitesse.

Seigneur, sois loué pour ce temps si rude, mais vécu selon Ton vouloir et Ton soutien.

Haïm Goël »

*******

Voici ce qu’écrit en Préface de ce livre le Pasteur belge Étienne Vanhordelbek, missionnaire à la Réunion :

Préface

C’est avec un profond sentiment d’humilité que j’ai accepté l’invitation de préfacer cet ouvrage unique en son genre.

Unique par sa thématique audacieuse, unique parce que biographique et non seulement théorique, unique parce que tellement à propos dans un contexte de grande confusion spirituelle où tout semble permis sans qu’aucune voix ne s’élève pour ramener le peuple de Dieu à la Parole.

Il est aussi, ce livre, unique parce qu’il donne un cadre réel et courageux à un merveilleux et nécessaire ministère, non seulement au sein du corps de Christ mais aussi bien au-delà.

Face au pénible désert qui existe dans l’enseignement biblique sur ce sujet (je suis enseignant et parle en connaissance de cause !), ce livre jette une lumière dérangeante pour certains qui se servent de ce ministère de prophète comme couverture pour assouvir de sombres desseins, mais formatrice et salvatrice pour tout qui saura y plonger le regard pour croiser celui du Maître et se laisser conduire par Lui.

C’est sans réserve que je recommande la lecture de cette pièce d’anthologie.

Que le Seigneur rencontre, fortifie et établisse sur le Rocher qu’Il est Lui-même le cœur de ceux qu’Il a choisis pour cette tâche et confonde les imposteurs.

Étienne Van Holderbeke

Nous avons enregistré à ce jour trop peu de réactions à ce livre mais elles furent fortes et positives et dès lors comment s’étonner qu’à l’apparition du Covid des serviteurs arrogants aient dit ou écrit : – Où étaient les prophètes pour annoncer ce Covid ?

Le fait est que dans l’Église les prophètes de coussinets ont bien du succès, mais pas les vraies prophéties, rejetées, ignorées…

Et le diable n’a dès lors aucune difficulté à les placer en mode SPAM.

Le prophétique authentique, du fait de la faiblesse et de l’arrogance complaisante « avec ce qui bouge, bouge, bouge, flatte et non ce qui est, est, est » en maints endroits, est banni en nos jours et ne peut parvenir là où il le devrait.

Dans ce qui « bouge, bouge, bouge », il y a pas loin le mot bougie et les bougies finissent toutes par se consumer. L’œuvre authentique de l’Esprit, NON ! Que consommons-nous, de quoi vivons-nous ? De la flamme jamais éteinte dans le Temple de Jérusalem, image de l’Esprit pérenne et éternel ou de bougies « bouge, bouge, bouge ! » qui à peine allumées indiquent qu’elles s’éteindront bientôt ?

D.ieu parle au travers de ce Covid : qui écoutera, qui entendra ? Et Il dit bien des choses. Qui les entendra, au lieu de naviguer, boussoles affolées sur le net avec son charivari d’infos contradictoires sur le Covid, le vaccin, etc.?

Qui cherchera D.ieu, toutes écoutilles du MOI fermées « sur le p’tit banc au fond du jardin », pour reprendre le titre d’un de mes récents messages ? Qui comprendra la solennité de ce temps, les enjeux ; alors qu’il vient bien pire encore et donc plus et mieux pour les saints ?

Messieurs les pasteurs, D.ieu attend de vous autre chose qu’un : – Bof, faites donc ce que bon vous semble ! »

UN PROFOND MALAISE

En rédigeant ce courrier, je vous fais part aussi du profond malaise ressenti ces jours-ci au contact d’une personne orgueilleuse qui s’est élevée seule et peu à peu au statut de serviteur auto-proclamé.

Je lance ici un appel solennel à ceux qui, nombreux, s’auto-proclament serviteurs, responsables de groupes dissidents ou d’églises, hors un véritable appel au ministère attesté par l’Église, l’Esprit saint et D.ieu.

Un appel au ministère est une chose sérieuse, et je ressens que la colère de D.ieu va venir vite sur trop d’aventures du genre en ces temps finitifs de toutes les apostasies, de toutes les tromperies, de toutes les arrogances.

L’appel de D.ieu au ministère n’existe jamais sans une  longue et profonde école d’apprentissage de l’humilité. Certaines « escalades » rapides voulues vers les « sommets » sont indignes de Celui qui appelle, forme et établit. De subits jugements de D.ieu vont s’abattre, car D.ieu ne laissera pas Ses enfants dans des mains mercenaires plus longtemps.

Certes il naît, dit-on, deux églises chaque jour en France. Mais il en disparaît vite presque autant.

Si nous nous érigeons en responsables d’âmes de notre propre fond (d’orgueil), les comptes à rendre à D.ieu seront sévères, très sévères, et la confusion sera au prorata.

Il fallait l’écrire. Ainsi m’a pressé l’Esprit ! C’est fait.

Examinons nos voies avec soin en ce temps, plus que jamais. Et si au lieu de jouer au ministère supposé, nous allions en rue, au bistrot et autres lieux mondains, coeurs vaillants, coeurs simples vers les brisés de la vie, les illusionnés en tous genres, pour annoncer Christ ? Quelqu’un a dit un jour : – S’il y avait autant de pasteurs en rue que de pasteurs qui prêchent, les rues seraient pleines de pasteurs.

Béni soit D.ieu, Elishéva et moi avec quelques trop rares chrétiens allons encore en rue là où D.ieu nous conduit… et nous rencontrons bien du monde en déroute profonde, du monde que D.ieu veut sauver. Et la conduite de D.ieu est alors un régal. Connaissez-vous cela ?

Il y aurait cent autres choses à vous dire encore, concernant l’œuvre qu’Il nous a confiée, mais soit D.ieu me demande silence (prudence, sagesse du fait de certains enjeux), soit la place manquerait. Quoi qu’il en soit, toute gloire à notre Seigneur et Sauveur et Alleluyah ! Malgré des temps durs ? Oui, mais bénis néanmoins. Richement bénis au fond si l’on aime ce qui est profond, juste et vrai.

Voilà, c’était quelques mots relâchés dans l’océan des confusions de ce temps. Je souhaite que vous y trouviez rafraîchissement, correction utile, et peut-être une boussole, voire un STOP.

Elle est d’ailleurs en vous  (la boussole) et s’appelle Yeshoua. Ne cherchez pas ailleurs, nettoyez votre intérieur et alignez-vous radicalement et en VÉRITÉ sur LUI. Et la boussole indiquera le Nord, clair, précis, lumineux.

Que le D.ieu de toutes gloires vous affermisse loin des confusions de ce temps qui nous est donné, à nous croyants nés de nouveau, pour expérimenter la marche la plus sûre en terrains minés. Et si nous ne vivons pas cela, alors humblement questionnons le détenteur de toutes clartés et de toute Lumière afin qu’Il nous indique comment nettoyer la boussole.

Shalom le meilleur à tous !

Haïm Goël, en union avec les membres de Lève-toi / Etz beTzion

PS : Dès que j’ai commencé à rédiger ce courrier, notre connexion internet est entrée en incapacité totale de fonctionnement. Nous tentons depuis des heures et bientôt des jours sans doute, de résoudre ce problème avec le serveur, mais en vain. Ce courrier dérange l’ennemi, et ce matin me rendant à la grande surface j’ai été confronté à un individu démoniaque, sombre et agité, violent, fondant sur moi pour me narguer méchamment. Il s’est enfui avant que j‘aie eu le temps de faire quoi que ce soit. Au retour, Elishéva, très mal physiquement depuis des semaines, m’a confié être pistée depuis plusieurs jours par un esprit de haine violente et de mort. Elishéva n’est pas femme à exagérations… Priez pour nous. Merci à tous nos fidèles amis, ceux de près et ceux de loin, ils sont tous proches dans nos cœurs !

Haïm Goël

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

RAPPEL DE NOS HORAIRES DE RÉUNIONS et Soutenir.

SOUTENIR

Vous souhaitez participer au soutien de ETZ BETZION en Israël?

Utilisez le compte suisse de « UN CŒUR POUR LES FRÈRES » (à fournir à votre banque pour les versements).

Bénéficiaire : Un cœur pour les frères, Beau Site 1, Ballaigues 1338 – Suisse

IBAN: CH85 8040 1000 0310 0140 3

Banque du bénéficiaire : Banque Raiffeisen Mont Aubert Orbe / Société coopérative Case postale 27 / En Chamard 41C / 1440 MONTAGNY-CHAMARD

N ° CB 80401

Banque intermédiaire : Raiffeisen Suisse Société coopérative : Raiffeissenplatz / Case postale / 9001 Saint-Gall / Suisse

SWIFT BIC: RAIFCH22401

********************************************************************************************

Vous souhaitez soutenir le ministère de Haïm Goël ?

Par chèque (LAISSER AU PORTEUR) à envoyer à Sylvie Le Gac

Adresse : Sylvie Le Gac, le Revers 4, 1345 Le Lieu – Suisse

Sur compte Samuel Le Gac c/o Albert Le Gac, 5 rue de Frainiau, 25560 Frasne – France – IBAN : FR76 1080 7000 5932 2191 9288 028  – BIC CCBPFRPPDJN

Code banque 10807 –  Code guichet 00059 –  N°de compte 32219192880 – clé RIB 28

Domiciliation BPBFC HOPITAUX NEUFS

Join the discussion 6 Comments

  • Brigitte Pelletier dit :

    La première vidéo du jeune homme qui crie de douleur,
    vraiment ça fait peur, je n’ai pas été capable de regarder
    le reste.
    Je suis heureuse que tu parles de ces églises, surtout
    Béthel, je savais depuis un certain temps que ce n’est
    pas l’Esprit de Dieu.
    J’ai assisté à certains groupes au début de ma vie chrétienne
    et je n’en ai rien retiré, absolument rien.

  • Rivka dit :

    Il est difficile d’imaginer notre cher Seigneur et Sauveur dans ce genre de rassemblement où il n’y a plus aucune dignité et encore moins d’expression de l’amour de Dieu. Là où est le Bon Berger, les vrais serviteurs oints conduisent les brebis par l’Esprit de Dieu , tout en les reprenant quand il le faut, sur le chemin de la paix , de la vérité, de l’édification. Que Dieu puisse appeler de tels serviteurs en ces temps cruciaux.

  • Danielle25 dit :

    Il y a des années, alors que j’étais jeune convertie, j’ai personnellement assisté à une scène identique à celle où un jeune homme se roule par terre en criant dans le première vidéo. La personne que je connais est restée ainsi très longtemps par terre, sans qu’aucun pasteur n’intervienne…
    La femme « prophétesse » qui provoquait ces manifestations était canadienne et reçue dans l’assemblée suisse où nous étions de passage comme une personne importante.
    Je voyais les personnes au sol agitées de soubresauts, criant et bavant pour certaines, et personne ne s’occupait d’elles. Le bruit et les manifestations étaient effrayants. Je ne comprenais pas, mais on nous dit que c’était normal et que ces personnes avaient reçu une onction spéciale ! J’ai compris par la suite qu’il ne s’agissait nullement d’action du Saint-Esprit, mais de manifestations démoniaques.
    J’ai vu aussi, il y a des années, comment Haïm est intervenu, sur une personne que je connais très bien, pour la délivrer d’un esprit qui se manifestait. Pas de sensationnel, mais une simple et vraie autorité, prise calmement, ordonnant à l’esprit mauvais de se taire et de partir au nom de Jésus. Ce qu’il fit aussitôt.
    Ce n’était pas du show, mais la puissance de D.ieu en action sur l’ennemi. D.ieu agit dans le calme et l’amour, l’ennemi agit dans les cris et le trouble. C’est toute la différence.

  • Arnaud dit :

    Malheureusement quand j’étais jeune, j’ai participé à des réunions similaires et j’étais sûr d’être spirituel…
    Osée 4.6a : Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.
    Merci Haïm pour tes enseignements qui nous sortent de ces hérésies et pour tes avertissements prophétiques qui nous mettent en garde et éclairent sur ce qui arrivent !

  • Franck dit :

    Je n’ai que trop fréquenté ce genre de clubs « chrétiens » dans mes jeunes années. Le malaise était vraiment palpable et pourtant je me culpabilisais de n’être pas assez « spirituel » pour me laisser aller à ces prétendues effusions du saint Esprit…On m’a même gratifié d’insoumis à l’esprit parce que je refusais de tomber à terre tandis qu’un « homme de Dieu » me poussait en arrière dans l’intention très nette de me basculer en arrière dans les bras d’un de ses acolytes judicieusement placé derrière moi…
    Sinistre et ténébreux…
    Gloire au Seigneur de m’avoir retiré de ces fosses aux serpents.

    • Haïm Goël dit :

      Amen, amen, amen mon cher Franck ! J’ai connu exactement la même réflexion d’un ministère « leader » en France il y a des années car dans la file des pasteurs sensés tomber sous l’imposition des mains de ce « leader » tous étaient au sol sauf un, ton frère. Et il me fut fait sévèrement le reproche de manquer de souplesse sous l’onction prétendue du Saint-Esprit et autre bla-bla pas du tout convainquant. En fait si la majorité (tous si mon souvenir est correct) tombait c’est qu’il ne fallait pas, à aucun prix, « manquer de le faire » car c’était LE leader qui imposait les mains et imposait sa forte personnalité…On comprend tout le reste de l’univers relationnel de cette pastorale après cela. Un univers Copains-Coquins dont je parle dans mon livre qui vient de sortir.
      Mes, nos meilleures salutations les plus proches et les plus aimables. Nous t’aimons malgré la distance.

Leave a Reply

Translate »