L’image d’un Jesus blanc nourrit le suprémacisme blanc et l’injustice à travers la planète/

By 21 juin 2020Le mot du jour
PUBLIÉ PAR ROSALY LE 21 JUIN 2020

 

 

Après le délire de l’imam de Miami sur le christianisme responsable des pillages aux USA, voici celui d’un imam de New York. Selon ce serviteur d’Allah, l’image d’un Jésus blanc est un message subliminal qui nourrit le suprémacisme blanc et l’injustice dans le monde.

Il occulte sciemment le fait que le suprémacisme est la racine de la doctrine islamique et n’apparaît pas dans la doctrine chrétienne. Le coran, par contre, enseigne que tous les infidèles sont des êtres inférieurs, les plus viles des créatures qu’Allah ait créé et qu’ils doivent être asservis et/ou tués. Le «noble coran» pour reprendre l’expression favorite d’Obama justifie la persécution des non musulmans. Celle des Chrétiens a pris des proportions génocidaires à travers les siècles et se poursuit en ce XXIe siècle avec une violence inouïe, mais l’islam est «religion de paix» nous serinent les idiots utiles de l’islam en Occident. L’islam ne cherche pas à faire la guerre ni à verser le sang et les musulmans ne se battent que pour se défendre, clame Al-Tayeb, le grand imam d’Al Azhar.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pauvres agnelets musulmans, si pacifiques, si tolérants, si débordant d’amour envers les mécréants, obligés de mener le djihad défensif et d’inonder villes et villages de rivières de sang pour se défendre des méchants, qui les attaquent sans raison de toutes parts, eux qui ne rêvent que de vivre dans la pax islamica.

Après Jésus le Palestinien, Jésus le migrant, Jésus le résistant, voilà le Jésus blanc, le héros des suprémacistes blancs.

Jamais l’image du Christ n’aura autant été utilisée à des fins bassement idéologiques, voire politiques à commencer par ceux qui haïssent Ses fidèles au point de les massacrer, suivis par les brebis égarées occidentales, aveuglées par leur auto-détestation suicidaire.

De par sa blancheur, Jésus incite les suprémacistes blancs à croire qu’ils sont supérieurs à tous les autres. Les musulmans d’origine africaine exigeront bientôt que l’on représente Jésus en Noir, le poing levé contre le racisme des Blancs.

Lors d’un sermon prononcé le vendredi 5 juin à l’Association islamique de Raleigh, NC, l’imam Oliver S. Muhammad a déclaré que la racine de l’injustice et de la suprématie blanche est l’image d’un Jésus blanc, qui, selon lui, est un message subliminal, laissant croire aux adeptes de la suprématie blanche, qu’ils sont les meilleurs, des êtres supérieurs. Et d’ajouter que l’effet pervers de cette image peut être constaté dans le contexte de l’oppression économique, de l’esclavage et de la colonisation. Il a ensuite déclaré: « aussi longtemps que cette image de Jésus continuera à exister, les suprémacistes blancs auront de quoi alimenter leur sentiment de supériorité.» L’Association islamique de Raleigh participe régulièrement à des événements interconfessionnels locaux!

Ci-après quelques extraits de son sermon très vivifiant pour ses fidèles, révoltés par l’horrible racisme des Blancs à l’encontre des Noirs.

«Quelles sont les racines de la suprématie blanche? Dans l’interprétation erronée d’Allah ou dans cette image qu’ils exhibent partout dans le monde, sur chaque continent, supposée représenter Issa, comme Issa salam. Ce n’est pas Issa, mais juste l’image d’une personne blanche. Et les penseurs suprémacistes blancs disent: «Eh bien, c’est à mon image, je suis donc le meilleur, car c’est l’image de l’Etre suprême.»

«Qu’il s’agisse d’oppression économique ou d’esclavage, de politique ou de colonisation, vous constaterez que les gens subissent l’influence de cette imagerie de suprémacistes blancs, partout où l’image d’un Jésus blanc est projetée. C’est un message subliminal.»

Comme d’habitude, la Maison de l’islam rejette ses propres pathologies obsessionnelles sur les autres, car les musulmans ne peuvent assumer la responsabilité de leurs propres actes sans blâmer ceux qu’ils haïssent. Ils imputent donc la responsabilité de leur propre suprémacisme, pourtant gravé en toutes lettres dans le coran, sur Jésus et les Blancs.

Cet imam se réfère bêtement à l’image d’un Jésus le plus couramment peint par les artistes occidentaux comme un jeune homme, légèrement barbu, aux longs cheveux ondulés bruns clairs ou blonds foncés, aux yeux le plus souvent bleus, mais élude Son Enseignement, Son message d’amour et de paix. Or dans les Evangiles, il n’y a aucune description physique du Christ. Le plus important, n’est-il pas que le Christ par Son Amour des Hommes transcende la couleur de la peau et les divisions raciales? Jésus est venu apporter la Bonne Nouvelle à tous les Hommes et c’est Son message, qui doit être retenu. Au lieu de cela, l’imam fait de Jésus la source du suprémacisme blanc et de l’injustice. Il est ridicule et dangereux à la fois.. Il surfe sur les événements du moment pour inciter à la haine du Christ et des Blancs.

Jésus n’a jamais dit que le Noir était un être inférieur à mépriser, à réduire en esclavage, mais a donné un commandement nouveau: «Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres» Par contre, la «religion» à laquelle l’imam Oliver s’est converti n’éprouve que mépris et dégoût pour les Noirs.

Quiconque défend l’islam est pathétique par sa méconnaissance profonde de cette idéologie islamo-nazie, mais un Noir qui défend l’islam est particulièrement pathétique.

N’a-t-il jamais entendu parler de la traite négrière arabo-musulmane, qui fit périr des millions d’Africains, dans des conditions atroces? Elle dura environ 14 siècles et fit plus ou moins 17 millions de victimes.

Ne sait-il pas que l’esclavage fait partie intégrante de l’islam?

Ignore-t-il que l’esclavage se poursuit de nos jours dans les pays musulmans, qu’ils soient arabes ou africains?

A-t-il lu ce que pensait des Noirs Ibn Khaldoun, historien, philosophe, considéré comme l’un des plus grands penseurs arabes :

«« Les Noirs appartiennent aux peuples à caractère bestial. Ce sont des sous hommes anthropophages et leur place est plus proche du stade animal. Les Noirs sont les seuls peuples adaptés à l’esclavage, en raison d’un degré inférieur à l’humanité.»

Dans son livre «Le génocide voilé» Tidiane N’Diaye présente les Arabo-musulmans comme «d’impitoyables prédateurs. Pour lui, la traite négrière occidentale, qui dura quatre siècles, fut «douce» par rapport à la “génocidaire traite négrière arabo- musulmane”, qui en 14 siècles fit environ dix sept millions de morts. Les Arabes plongèrent les peuples noirs dans les ténèbres du Mal absolu: massacres, destruction, déportation, traitement inhumain et castration généralisée.

Jamais le monde islamique ne présenta ses excuses pour l’esclavage des Noirs, ni offrit une compensation quelconque, ce qui est pourtant exigé des Blancs. Bien au contraire, il poursuit au XXIe siècle cette «coutume» islamique ancestrale avec ardeur.

Comme partout ailleurs en Occident, la gauche a réussi l’exploit inique de faire croire que le racisme n’est vraiment raciste que lorsque c’est le fait du Blanc judéo-chrétien occidental coupable de tous les maux. Et nombreux sont les aveugles qui plongent avec délectation dans ce piège odieusement mensonger.

Aux USA, parmi les mouvements islamistes de Noirs convertis à l’islam, «Nation of Islam» est l’organisation la plus radicale, à la fois suprémaciste noire, farouchement anti-Blanc, et très antisémite.

Le leader est Louis Eugene Walcott, devenu Louis Abdul Farrakahn après sa conversion à l’islam de tolérance et de paix. Les membres de cette organisation adorent Hitler, le Fürher du racisme … Ils ne sont pas rancuniers. Le racisme anti-Noir des nazis était fait de mépris et de dégoût. Pour Hitler, les Noirs étaient des «animaux inoffensifs», dont les Allemands pouvaient tirer profit sur le plan économique.

Méprisés par les musulmans et les nazis, victimes de la traite négrière arabo-musulmane, victimes de l’horreur nazie sous le IIIe Reich, certains Afro-Américains d’ aujourd’hui se convertissent à l’islam et vouent une adoration au Führer motivés par leur seule haine des Blancs. L’insondable mystère de l’esprit humain !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source:

«Raleigh N.C. Imam Oliver S. Muhammad: The Image Of A White Jesus Is A Subliminal Message That Feeds White Supremacy, Injustice All Over The World .» MEMRI, June 5, 2020

Leave a Reply

Translate »