was successfully added to your cart.

L’Iran « organise et finance » les manifestations à la frontière avec Gaza (AP) / i24news

A Palestinian youth hurls a stone during clashes with Israeli forces on May 15, 2018 near the Gaza border
MOHAMMED ABED (AFP)

L’Autorité palestinienne a informé le gouvernement français que l’Iran finance et a poussé à l’organisation de manifestations dans la bande de Gaza au cours des dernières semaines, a révélé mardi Maariv.

« L’Iran finance et pousse (à l’organisation des) manifestations à Gaza, et nous n’avons pas d’autre choix que de les soutenir, parce que beaucoup de participants manifestent à cause de la détresse économique », aurait déclaré il y a deux semaines l’ambassadeur palestinien en France, Salman Al Harfi, à un responsable français.

Des dizaines de milliers de Palestiniens de Gaza manifestent régulièrement depuis le 30 mars près de la frontière avec Israël pour revendiquer le « droit au retour » des réfugiés palestiniens sur le territoire correspondant à l’Etat hébreu.

Par le biais de son compte Twitter, l’avocat d’affaires américain, Jason Greenblatt, avait tiré en février dernier à boulets rouges sur Téhéran et l’aide régulière que l’Iran apporte au mouvement terroriste palestinien.

« Imaginez ce que les Gazaouïs pourraient faire avec 100 millions de dollars par an – ce que donne l’Iran au Hamas – et qui est utilisé pour des armes et des tunnels pour attaquer les Israéliens! », avait-il écrit.

THOMAS COEX (AFP)Supporters of Hamas leader Ismail Haniya react during his speech near the border with Israel east of Gaza City on May 15, 2018
THOMAS COEX (AFP)

Dans ces messages, il avait accusé également Téhéran d’être un « régime corrompu qui gaspille les ressources du peuple iranien dans des aventures militaires » au détriment de la promotion de la paix à l’étranger.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi, avait condamné fin mars « le massacre sauvage d’un grand nombre de Palestiniens par les forces militaires racistes du régime sioniste ».

Le chef du groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar, avait quant à lui déclaré que le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force d’élite Al Qods, lui avait offert l’aide de l’armée iranienne pour combattre les forces israéliennes à Jérusalem.

Le président iranien Hassan Rohani, a aussi déjà assuré le soutien de son pays au mouvement terroriste palestinien Hamas dans sa lutte contre Israël, assurant que « le peuple opprimé de Palestine et la Nation islamique feront assurément échec au plan américano-israélien par leur unité et leur résistance ».

Leave a Reply

Translate »