Skip to main content

LIVEBLOG: Suivez la crise ukrainienne minute par minute

By 14 février 2022Lève-toi !

i24NEWS

1 min

Des systèmes de lance-roquettes Uragan (Ouragan) lors d'exercices conjoints des forces armées de Russie et de Biélorussie, sur un champ de tir près de Brest, le 12 février 2022
AFP / Ministère russe de la DéfenseDes systèmes de lance-roquettes Uragan (Ouragan) lors d’exercices conjoints des forces armées de Russie et de Biélorussie, sur un champ de tir près de Brest, le 12 février 2022

AD

Les Occidentaux menacent Moscou de « fortes sanctions » si ses troupes envahissent l’Ukraine

Washington insiste sur le risque d’une invasion « imminente » de l’Ukraine par la Russie, qui a massé plus de 100.000 soldats près de la frontière et vient d’entamer des manœuvres militaires en mer Noire et au Bélarus, encadrant de facto le pays.

14 février 2022

Le chancelier allemand est arrivé en Ukraine

Olaf Scholz est arrivé à Kiev pour y discuter avec le président Volodymyr Zelensky de la menace d’une invasion russe du pays.

MM. Scholz et Zelensky participeront à une conférence de presse en début d’après-midi. Le chancelier se rendra mardi à Moscou pour y rencontrer le président russe Vladimir Poutine.

Le G7 prêt à imposer des sanctions aux « conséquences massives » pour la Russie

« Notre priorité immédiate est de soutenir les efforts visant à désamorcer la situation », écrivent les ministres du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de France, du Canada, d’Allemagne, d’Italie et du Japon, dans un communiqué.

Mais « toute nouvelle agression militaire de la Russie contre l’Ukraine fera l’objet d’une réponse rapide et efficace »

Video poster

Olaf Scholz demande à Moscou « des signes immédiats de désescalade »

Le chancelier allemand a demandé à Moscou des « signes immédiats de désescalade », avant de se rendre à Kiev puis à Moscou.

« Une nouvelle agression militaire aurait de lourdes conséquences pour la Russie » a prévenu M. Scholz, qualifiant la situation de « toujours très très sérieuse »

Video poster

Kiev demande une réunion urgente avec Moscou

L’Ukraine a exigé une réunion urgente avec la Russie et les pays de l’OSCE, accusant Moscou de ne pas partager d’informations sur ses déplacements de troupes massifs à la frontière ukrainienne

Boris Johnson prévoit de se rendre de nouveau en Europe cette semaine

Le Premier ministre britannique compte poursuivre ses efforts diplomatiques en faveur d’une désescalade.

« Il y a encore une fenêtre d’opportunité pour la désescalade et la diplomatie, et le Premier ministre continuera de travailler sans relâche aux côtés de nos alliés pour amener la Russie à s’éloigner du gouffre », selon un porte-parole de Downing Street.

13 février 2022

Le Canada a décidé de « relocaliser temporairement » ailleurs en Europe une partie de son personnel militaire stationné en Ukraine, a annoncé dimanche le ministère canadien de la Défense.

Zelensky invite Biden à se rendre à Kiev « dans les prochains jours »

Interview exclusive d’Emine Dzheppar, vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères, sur i24NEWS

Video poster

Biden et Zelensky ont convenu de poursuivre « diplomatie » et « dissuasion » face à Moscou (Maison Blanche)

« Nous avons une fenêtre de temps particulièrement courte pour évacuer les Israéliens d’Ukraine, nous nous préparons à la possibilité d’une fermeture des frontières, même si pour le moment cela ne semble pas se produire » a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid.

6.050 Israéliens dont 2.000 étudiants, actuellement en Ukraine, se sont inscrits pour recevoir des mises à jour du ministère par SMS.

Les Russes pourraient attaquer l’Ukraine « à tout moment », ont répété dimanche de hauts responsables américains, au lendemain d’un appel entre Joe Biden et Vladimir Poutine qui ne leur a pas donné « de motif d’optimisme ».

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky va parler au téléphone à son homologue américain Joe Biden « dans les heures qui viennent » de la crise russo-occidentale autour de l’Ukraine, a annoncé le porte-parole du président ukrainien Serguiï Nikiforov.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a prévenu dimanche que les sanctions occidentales à l’égard de la Russie prendraient effet « immédiatement » en cas d’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Pour le président allemand, Moscou est responsable du risque de « guerre » en Europe

« Nous sommes au beau milieu d’un risque de conflit militaire, de guerre en Europe orientale et c’est la Russie qui en porte la responsabilité », a déclaré Frank-Walter Steinmeier juste après sa réélection pour cinq ans à ce poste surtout honorifique.

La Russie « inquiète » de la « relocalisation » de personnel de l’OSCE en Ukraine (ministère)

La Russie est « inquiète » de la « relocalisation » de personnel de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) en Ukraine, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova dimanche sur Telegram.

« Ces décisions ne peuvent que nous inquiéter sérieusement », a ajouté Mme Zakharova, indiquant que l’OSCE aurait informé ses membres, dont la Russie, de la décision de certains pays de « redéployer leurs citoyens participant à la mission spéciale d’observation en Ukraine +en raison de la détérioration des conditions de sécurité+ ».

L’Allemagne envisage d’augmenter son aide économique à l’Ukraine

Le gouvernement allemand envisage d’augmenter son aide économique à l’Ukraine mais campe sur son refus de livraisons d’armes de guerre, a indiqué dimanche une source gouvernementale à la veille d’une visite à Kiev du chancelier Olaf Scholz.

Berlin examine « si nous avons encore, sur le plan bilatéral, des possibilités en vue de contribuer à un soutien économique », a souligné cette source, au moment où les craintes d’une invasion russe imminente grandissent.

Depuis l’annexion de la Crimée en 2014 par Moscou, l’Allemagne est le pays qui a apporté l’aide financière bilatérale la plus importante à l’Ukraine, avec 2 milliards d’euros, auxquels s’ajoute une ligne de crédit de 500 millions d’euros, dont les deux-tiers environ ont été utilisés.

N. Bennett tiendra une réunion dans la soirée sur la situation en Ukraine

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett va tenir une réunion dans la soirée pour évoquer la situation sécuritaire en Ukraine avec les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Diaspora, des Transports et de l’Immigration et de l’Intégration, et leurs équipes.

La discussion portera, entre autres, sur la situation de la communauté juive dans le pays.

Le ministre de la Diaspora, Nachman Shai, a déclaré : « C’est le moment pour l’État d’Israël de transmettre un message clair aux Juifs d’Ukraine : vous êtes en sécurité ici (en Israël) ».

Kobi Gideon / GPO
Kobi Gideon / GPOLe Premier ministre Naftali Bennett, le ministre de la Défense Benny Gantz et le chef d’état-major Aviv Kohavi assistent à une réunion à l’état-major de l’armée à Tel-Aviv, le 20 janvier 2022

Les Israéliens n’affluent pas sur les vols en provenance d’Ukraine (ministère)

Les vols civils quittant l’Ukraine à destination d’Israël ne sont pas pleins, ont déclaré des responsables du ministère des Affaires étrangères au site Times of Israel.

Les compagnies aériennes israéliennes sont prêtes à ajouter des vols supplémentaires, mais la demande n’est pas là pour le moment, disent les responsables.

Trente-deux vols sont prévus au départ de l’Ukraine vers Israël au cours de la semaine à venir, dont 10 dans les prochaines 48 heures.

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Naftali Bennett a exhorté les citoyens israéliens présents en Ukraine à « rentrer à la maison » tant qu’ils le peuvent encore.

Video poster

Y. Lapid rencontre la première vice-ministre ukrainienne des AE

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid a rencontré la première vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères Emine Dzhaparova à Jérusalem.

M. Lapid a fait part de son inquiétude quant aux tensions entre l’Ukraine et la Russie et a informé Mme Dzhaparova de l’avertissement lancé par Israël à ses citoyens.

Oliver Fitoussi/Flash90
Oliver Fitoussi/Flash90Le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid, s’exprime à la Knesset, le 24 janvier 2022.

La Russie se moque des sanctions occidentales (ambassadeur russe)

Moscou « n’en a rien à foutre » des risques de sanctions occidentales en cas d’invasion de l’Ukraine, a déclaré sans ambages l’ambassadeur russe en Suède.

« Pardonnez-moi l’expression, mais nous n’en avons rien à foutre de toutes leurs sanctions », a indiqué Viktor Tatarintsev au Aftonbladet, dans un entretien diffusé tard samedi sur le site internet du journal suédois.

« On nous a déjà imposé tellement de sanctions, et dans un sens elles ont eu des effets positifs sur notre économie et notre agriculture », souligne l’expérimenté M. Tatarintsev.

Pour le ministre de la Défense britannique, il y a un « parfum de Munich »

Le ministre de la Défense britannique, Ben Wallace, a jugé qu’il y avait un « parfum de Munich dans l’air » à propos de l’Ukraine, en référence à l’accord de 1938 avec l’Allemagne nazie qui n’a pu empêcher la Seconde Guerre mondiale.

Ben Wallace a par ailleurs annoncé sur Twitter qu’il annulait un long week-end familial à l’étranger « parc

L’Ukraine promet de laisser ouvert son espace aérien malgré la menace russe

Le gouvernement ukrainien a promis dimanche de laisser son espace aérien ouvert malgré une menace d’invasion russe, selon une déclaration du ministère des Infrastructures.

« L’espace aérien au-dessus de l’Ukraine reste ouvert, l’Etat s’emploie à prévenir les risques pour les compagnies aériennes », a indiqué le ministère dans un communiqué publié sur Facebook. « La fermeture de l’espace aérien est un droit souverain de l’Ukraine et aucune décision n’a été prise dans ce sens ».

AFP / GENYA SAVILOV
AFP / GENYA SAVILOVDes passagers attendent de prendre l’avion à l’aéroport de Kiev (Ukraine), le 13 mai 2020.

Leave a Reply

Translate »