was successfully added to your cart.

L’OTAN n’aidera pas Israël en cas d’attaque de l’Iran (secrétaire général) i24news

At the last meeting in October, NATO chief Jens Stoltenberg said alliance members had challenged Russia over its controversial « Zapad » drills which caused concern in Poland and the Baltic states
OZAN KOSE (AFP/File)

Si Israël se fait attaquer par l’Iran, l’OTAN ne lui viendra pas en aide, a déclaré le secrétaire général de l’organisation, Jens Stoltenberg, dans un entretien au journal allemand Der Spiegel publié samedi.

« Les garanties sécuritaires (de l’OTAN) ne s’appliquent pas à Israël », car l’Etat hébreu, bien que partenaire, n’est pas membre de l’alliance, a précisé M. Stoltenberg.

De plus, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord n’est pas impliqué dans les efforts de paix au Proche-Orient a ajouté son chef à Der Spiegel.

Le traité de l’OTAN exige que l’alliance défende par des moyens politiques et militaires ses Etats membres, aujourd’hui au nombre de 29, mais pas les nations partenaires.

AFP/CAROLYN KASTERLe siège de l’OTAN, dans la banlieue de Bruxelles, le 10 juin.
AFP/CAROLYN KASTER

Ces dernières participent toutefois régulièrement aux opérations de l’OTAN, notamment en Afghanistan ainsi que lors de missions navales au large de la Somalie ou en Méditerranée.

Israël est devenu partenaire de l’alliance en 1994 dans le cadre du forum du « Dialogue méditerranéen », qui concerne également l’Algérie, l’Égypte, la Jordanie, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

Les propos de Jens Stoltenberg interviennent à une période de tensions extrêmes entre Jérusalem et Téhéran sur fond de conflit syrien.

Les récentes frappes israéliennes contre des positions iraniennes en Syrie ont eu pour effet de faire craindre à la Russie, grand allié de Damas, que le régime ne perde la mainmise sur son territoire.

Au cours des dernières semaines Moscou aurait alors oeuvré pour le départ des troupes iraniennes des frontières sud de la Syrie. Selon l’Organisation syrienne des droits de l’homme, jeudi, le Hezbollah libanais et les forces iraniennes s’apprêtaient à se retirer de la région.

Leave a Reply

Translate »