Le Machia’h ben Yossef – Joseph en tant que type du Messie – Par John J. Parsons

By 29 juillet 2017 février 15th, 2018 Doctrine

 Une excellente étude à partager avec nos frères israélites !

« La tradition juive fait parfois état de deux rédempteurs dont chacun est nommé « Messie » (c’est-à-dire Machiah : [hébreu]). Ces deux rédempteurs sont l’un et l’autre engagés dans la délivrance du peuple juif de la galout (l’exil), et dans l’instauration de l’ère messianique, depuis longtemps attendue. Ces deux Messies sont nommés respectivement Machiah ben David [hébreu], « le Messie, descendant de David », et Machiah ben Yossef [hébreu], « le Messie, descendant de Joseph »

 

Cependant, lorsque les Juifs pensent habituellement au Messie tel qu’ils l’entendent (c’est-à-dire ha-machiah : [hébreu]), ils ont en général à l’esprit Machiah ben David, de la tribu de Juda, qui doit régner au cours des temps messianiques. On dit de Machiah ben Yossef qu’il appartient à la tribu d’Ephraïm (fils de Joseph), et parfois on l’appelle également Machiah ben Ephraïm (Bavli Soucca 52b). Le Machiah ben Yossef viendra d’abord, avant l’avènement du Machiah ben David, pour préparer le monde à la venue du royaume de l’Eternel. Il mènera les guerres de Dieu (contre « Edom », nom par lequel on, entend l’ensemble des ennemis d’Israël) à une époque qui précédera la réalisation du Royaume Messianique (période parfois désignée du nom d’Ikvot Machiah, les « empreintes des pas du Messie »).

 

Les rabbins font dériver cette notion du Machiah ben Yossef de leur exégèse d’Abdias 1:18 : « La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme ; mais la maison d’Esaü sera du chaume, qu’elles allumeront et consumeront ; et il ne restera rien de la maison d’Esaü, car l’Eternel a parlé ». Ils comprennent en outre que la confrontation entre la « maison » de Joseph et la « maison » d’Esaü est préfigurée par la naissance de Joseph lui-même, naissance à l’occasion de laquelle Rachel a indiqué que Dieu allait « ajouter un fils » (c’est-à-dire ben asher : [hébreu]), qui serait oint pour livrer bataille à la Fin des Jours (cf. midrash sur Genèse 30:24).

Cependant, Machiah ben Yossef sera tué pendant la guerre contre le mal, ainsi qu’il est décrit dans la prophétie de Zacharie, qui dit de cette tragédie : « Ils pleureront sur lui comme on pleure  sur un fils unique » (Zacharie 12:10; Bavli Soucca 52a). Sa mort serait suivie pour Israël d’une période de grandes calamités et tribulations et, peu après, le Machiah ben David apparaîtrait pour venger cette mort et inaugurer le Royaume Messianique sur la terre (yemot hamachiah).

 

Il est fascinant d’observer que le Rabbin Saadiah Gahon (parmi d’autres sages) a dit que le peuple juif peut être racheté tout de suite s’il se repent simplement – même avant l’apparition du Machiah ben David. Mais si le peuple ne se repent pas, la chevlei Machiah (grande Tribulation) viendra sur lui : « Le Saint, béni soit-Il, établira sur eux un chef don t les décrets seront aussi cruels que ceux de Haman, ce qui provoquera la repentance d’Israël, et ramènera celui-ci sur le droit chemin » (traité Sanhédrin 97b).

 

En ce qui concerne la conception de Rambam du Machiah ben David (c’est-à-dire la conception juive traditionnelle), on dit de celui-ci qu’il restaurera le Beth Hamikdach (le Temple), rassemblera les exilés d’Israël, amènera tous les goyim (nations) de la terre à se soumettre (c’est-à-dire que ces nations seront « unies dans la paix »), mettra fin au péché et au mal, ressuscitera les morts (techiyat hametim) et établira une utopie bienheureuse dont le siège sera à Jérusalem. En ce jour-là, « la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l’Eternel comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Habacuc 2:14).

 

Deux Messies ou un seul ?

 

Le Tanach prouve-t-il qu’il y a deux Messies ou un seulement ? Se peut-il que la description du Messie, représenté comme doux et humble, monté sur un âne (Zacharie 9:9), et dépeint ailleurs comme venant en triomphe « sur les nuées des cieux » (Daniel 7:13) se rapportent à la même personne ? Se pourrait-il qu’un seul et unique Messie vienne deux fois : d’abord en tant que Ben Yossef, pour expier les péchés d’Israël et des nations (c’est-à-dire le Serviteur Souffrant d’Esaïe 53), puis en tant que Ben David, pour infliger le jugement aux injustes et « restaurer le royaume et le rendre à Israël » ?

 

En tant que ben Yossef, Yeshoua est venu, il a souffert et il est mort pour Israël (et pour les nations) dans la guerre qu’il a mené au paroxysme du mal. Qui plus est, après sa mort, de grandes calamités et une grande tribulation se effectivement déchaînées en Israël, lors de la destruction du Deuxième Temple et de la longue période de galout que la nation a dû subir. En fait, depuis que le Messie a été percé pour Israël, aucun temple ne s’est plus jamais élevé sur le Mont Morija, lieu où a eu lieu l’Akédah authentique, [et où le Messie fut offert pour faire l’expiation pour les péchés d’Israël : Note d’Etz BeTzion : il nous faut rectifier : il s’agit d’une erreur, car Yeshoua n’a pas été crucifié à cet endroit].

 

Pourtant, Yeshoua, en tant que ben David, va réaliser intégralement les attentes messianiques, comme l’anticipaient Maïmonide et les autres sages juifs. Il reviendra pour restaurer la Beth Hamikdash (le Temple), et établir son royaume sur la terre. Par ailleurs, il unifiera toutes les goyim (nations) dans la paix, il ressuscitera les morts (techiyat hametim) et il dressera son trône à Jérusalem. En ce jour-là, « la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l’Eternel comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Habacuc 2:14).

 

En tant que Juifs Messianiques, nous croyons que Yeshoua est à la fois le Machiah ben Yossef (le Serviteur Souffrant – lors de sa première venue) et le Machiah ben David (le Roi qui règne – à sa seconde venue) [voir Esaïe 52:13-15; 53:12; Psaume 22]. Il est également le Prophète Oint, Prêtre, et Roi, tel qu’il a été préfiguré par d’autres meschichim [hébreu] dans le Tanach. Comme tant d’autres prophéties données dans les Ecritures, les prophéties qui concernent le Machiah sont à « double aspect » – elles ont à la fois une signification proche et une signification éloignée, et elles se réalisent « déjà mais pas encore ».

 

Voici ce qu’écrit David Brown :

 

Chez les Juifs, on formule habituellement l’objection suivante : « Jésus n’a pas réalisé toutes les prophéties ». Ceux qui avancent que certaines prophéties s’appliquent à une époque ultérieure et doivent se réaliser à la « seconde venue » s’exposent au dédain. Cependant, le fait est que les prophéties relatives au Messie semblent relever de deux types qui s’exclurent réciproquement, comme si elles parlaient de deux Messies différents. Les érudits juifs font référence au Machiah ben David et au Machiah ben Yossef. L’un d’eux est le Messie positif, victorieux, qui instaure un royaume de paix ; l’autre est un serviteur souffrant (comme dans Esaïe 53). La tendance populaire consiste à penser uniquement à ben David en ignorant ben Yossef, mais la conception messianique/chrétienne tient compte du fait que les deux sont réunis dans une seule et même personne. Il est intéressant de noter que ces deux thèmes prophétiques sont appliqués à la fois à David et à Joseph qui, l’un et l’autre, ont commencé par souffrir et se sont retrouvés vainqueurs à la fin. Joseph nous est présenté comme ayant des songes de grandeur, mais il a été perdu pour Israël – en fait, il est passé pour mort – avant que ses rêves ne se réalisent. Toutefois, il a fini par connaître une « seconde venue » lorsqu’il est revenu dans la vie de ses frères, qui l’avaient rejeté autrefois. Ensuite, ses frères se sont inclinés devant lui, et il est devenu le sauveur de son peuple en subvenant aux besoins de celui-ci dans un temps de famine. David également, bien qu’il eût été nommé roi dans sa jeunesse devant Dieu, fut rejeté par le roi qui régnait à l’époque, et vécut en fugitif pendant de nombreuses années, avant de devenir le roi d’Israël caractéristique. L’un et l’autre de ces deux personnages historiques, reconnus par la tradition juive comme des prototypes du Messie, arrivent entourés de promesses, sont rabaissés, et finissent par émerger en gloire. Le Messie final ne devrait-il pas suivre le même modèle ?

 

60 façons dont Joseph préfigure Jésus

 

A ce propos, il est utile de considérer la vie de Joseph comme le modèle archétypal de l’« autre fils » (ben asher) qui serait la réalisation du Machiah ben Yossef. La liste qui suit n’est pas exhaustive, mais elle présente 60 façons dont la vie de Joseph illustre la vie de Yeshoua, notre Rédempteur.

 

Joseph [hébreu] Jésus [hébreu]
1 La mère de Joseph, Rachel, était stérile, et sa grossesse fut le résultat d’une intervention directe de Dieu (Ge 30:2). Marie (Myriam), la mère de Yeshoua, était vierge, et sa grossesse fut le résultat de l’intervention directe de Dieu (Mt 1:18).
2 La naissance du fils de Rachel allait enlever l’opprobre d’Israël (Ge 30:23). La naissance de Yeshoua serait la gloire du peuple d’Israël (Lu 2:32). Yeshoua serait également la Lumière des nations.
3 Le nom de Joseph (c’est-à-dire yossef [hébreu]) signifie « puisse-t-il ajouter », jeu de mots par lequel Rachel exprime son désir d’avoir encore des enfants (Ge 30:24). Jésus (Yeshoua) signifie « YHWH sauve » et dénote la libération des enfants de Dieu. Par Yeshoua, Dieu allait aussi ajouter des enfants à Israël…
4 Joseph était le premier-né de Rachel, qui est considérée comme la matriarche d’Israël (Ge 30:23-24). Yeshoua était le premier-né de Marie (Myriam), qui est considérée comme la matriarche de l’Eglise (Lu 2:7; Jn 19:26). [Note d’Etz BeTzion : nous n’allons pas jusqu’à la considérer de la même manière que les catholiques, c’est-à-dire mère de D.ieu et mère de l’Eglise universelle. Dans ce passage de Jean, elle est simplement déclarée par Yeshoua qui va mourir mère de Jean, afin qu’il en prenne soin.]
5

La naissance de Joseph a marqué la fin de l’exil d’Israël loin de sa terre ; après sa naissance, Jacob a quitté Laban pour la Terre Promise (Ge 30:25).

La naissance de Yeshoua a marqué la fin de l’exil spirituel d’Israël (Lu 2:29-32).
 6/ Dans la tradition juive, Joseph est considéré comme la Némésis d’Esaü (qui était considéré comme l’incarnation du pouvoir des Païens et de l’oppression d’Israël). Yeshoua a vaincu les puissances des ténèbres par la victoire de la croix. Il est le « tueur de serpents », l’ultime Némésis de Satan et de ceux qui le servent…
7/ Joseph était un jeune homme précoce rempli de songes qui lui venaient du Ciel (Ge 37:5 s.). Yeshoua était au Temple, en plaine discussion avec les sages sur la Torah alors qu’il n’avait que 12 ans (Lu 2:42-51) C’était un enfant précoce rempli de songes venus du Ciel.
8/ Joseph était « bien-aimé de son père » (Ge 37:3). Il était ben yashid ([hébreu]), comme Isaac l’était pour Abraham (voir l’Akédah). « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » (Mt 3:17; 17:5). Yeshoua est également décrit comme étant yashid, « Fils unique » du Père (Jn 1:14).
9/ Joseph était berger ([hébreu]) (Ge 37:2). Yeshoua le Messie est appelé le Bon Berger ([hébreu]) (Jn 10:11).
10/ Joseph a été élevé en Terre Promise (Ge 37:2). Yeshoua a été élevé en Terre Promise (Mt 2:23; 21:11; Jn 1:45).
11/ Joseph rapportait à son père les mauvais propos de ses frères (Ge 37:2). Yeshoua a attesté que le monde le haïssait parce que les œuvres de celui-ci étaient mauvaises (Jn 7:7).
12/ Jacob aimait Joseph plus que ses autres fils (Ge 37:3). Dieu aime Yeshoua, son Fils, d’une manière qui n’appartient qu’à Lui (Jn 3:35; 5:20; Mt 17:5: Lu 9:35).
13/ Joseph fut « oint » par son père d’une tunique multicolore (c’est-à-dire une ketonet passim [hébreu]) (Ge 37:3). Yeshoua a été nommé Machiah ben David (Hé 1:9; Ps 45:7; voir plus bas).
14/ Joseph a prévu prophétiquement qu’il serait le libérateur d’Israël et le sauveur du monde (Ge 37:5-11). Yeshoua se considérait comme le Sauveur d’Israël et du monde (Jn 6:35; 8:12).
15/ Les frères de Joseph le haïssaient et n’arrivaient pas à lui parler avec amitié (Ge 37:4). Yeshoua fut haï sans cause et, de façon répétée, il fut « mis à l’épreuve » par les autorités religieuses (Jn 1:11; 15:25).
16/ Joseph était un « faiseur de songes » et un prophète qui était méprisé par ses frères (Ge 37:5-10). Yeshoua a prêché le message du salut au moyen de sa vision du royaume – et il a été méprisé (Jn 5:18; 7:1; 8:6; Mt 16:1 etc.).
17/ Les frères de Joseph refusaient qu’il règne sur eux (Ge 37:8). Yeshoua a estimé qu’en Le rejetant, les chefs religieux disaient en fait : « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous » (Lu 19:14).
18/ Les frères de Joseph l’enviaient (Ge 37:11). C’est par envie ([hébreu]) que les chefs des prêtres livrèrent Yeshoua à la mort (Mc 15:10).
19/ Joseph a été « envoyé par son père » (Ge 37:12-14). Yeshoua a été envoyé par Son Père (Jn 5:30-36; 6:57; 8:18, 42; Ga 4 :4; 1 Jn 4:9 etc.).
20/ Les frères de Joseph ont conspiré pour le tuer (Ge 37:18). Les grands-prêtres et les anciens du peuple se sont entendus ensemble contre Jésus afin de le faire mourir (Mt 27:1).
21/ Les frères de Joseph n’ont pas cru en lui (Ge 37:19-20). Les frères de Yeshoua n’ont pas cru en lui (Jn 1:11; 3:18; 3:36 etc.).
22/ Les frères de Joseph l’ont dépouillé de sa tunique et se sont moqués de lui (Ge 37:19,23). Il fut dépouillé de ses vêtements et revêtu d’une tunique écarlate (Mt 27:28).
23/ Les frères de Joseph l’ont jeté dans une fosse, symbole du tombeau (Ge 37:24). Jésus a été jeté dans une fosse (Za 9:11; Mt 12:40; 27:59-60).
24 Les frères de Joseph ont eu la dureté de cœur de manger pendant que lui souffrait dans la fosse (Ge 37:25). Israël a mangé le repas Pascal pendant que Jésus était dans la fosse (Jn 13:1).
25 Juda a défendu l’idée de demander une rançon pour la vie de Joseph (Ge 37:26-27). Yeshoua est né dans la tribu de Juda et il est devenu le Rédempteur du monde.
26 Les frères de Joseph l’ont vendu pour une somme en sicles d’argent (Ge 37:28). « Ils lui payèrent (à Judas) trente pièces d’argent » (Mt 26:15).
27 Joseph a été tiré de la fosse (Ge 37:28). Yeshoua est ressuscité des morts (Mt 28:6; Mc 16:16; Lu 24:6; Jn 20:1-17 etc.).
28 Joseph a été vendu comme esclave avant d’être élevé à la gloire (Ge 37:28). Yeshoua a pris une forme de serviteur souffrant avant son exaltation (Jn 13:12-17; Mt 20:25-26; Mc 10:43; Ph 2:6-9 etc.).
29 Joseph a été emmené en Egypte pour éviter d’être tué (Ge 37:28). Yeshoua fut emmené en Egypte pour échapper à la colère démente d’« Hérode le Grand » (Mt 2:13-14).
30 La tunique de Joseph était couverte de sang (Ge 37:31). La tunique de Yeshoua était couverte de sang (Mc 15:17-20; Mt 27:28-31). Yeshoua nous a rachetés du jugement en versant Son sang pour nos péchés (1 Co 6:19-20; Ac 5:31; 1 Pi 3:18; Ro 5:6-8; 2 Co 5:21 ; Ga 3;13 etc.).
31 Joseph est devenu esclave dans la maison de Potiphar (Ge 39:1). Yeshoua prit une forme de serviteur souffrant avant son exaltation (Jn 13:12-17; Mt 20:25-26; Mc 10:43; Ph 2:6-9 etc.)
32 Dans cette humiliation, l’Eternel a été avec Joseph et l’a fait prospérer (Ge 39:2). Yeshoua a grandi en sagesse et en grâce (Lu 2:40).Il a toujours fait ce qui plaisait au Père (Jn 8:29).
33 Joseph a été nommé intendant (Ge 39:4). Yeshoua est le Berger et l’Intendant ou Gardien ([mot hébreu]) de nos âmes (1 Pi 2:25; Jn 3:35; Mt 28:18).
34 Joseph a été tenté, mais n’a pas péché (Ge 39:7-10). Yeshoua a été tenté de toutes les manières, cependant il a été sans péché (Hé 2:18; 4:15; 2 Co 5:21; 1 Jn 3:5).
35 Joseph a été accusé faussement et de fait, la Torah ne lui attribue aucun péché (Ge 39:11-20; 40:15). Yeshoua a été accusé faussement par les autorités religieuses (Lu 23:4; 14-15; Jn 18:38; 19:4; Hé 7:26; 1 Pi. 2:22; 3:18).
36 L’accusateur juridique de Joseph (Potiphar) a vraisemblablement cru qu’il était innocent, mais il a perverti la justice pour « ne pas perdre la face ». Yeshoua a été condamné injustement par le procurateur romain Pilate, qui croyait en son innocence mais l’a condamné à mort pour « sauver la face ».
37 Joseph ne s’est pas défendu devant les autorités païennes (Ge 39:19-20). « Il lui adressa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui répondit rien » (Luc 23:9; Mt 27:14; Ac 8:32; Es 53:7 etc.).
38 Joseph a été emprisonné avec deux autres criminels (Ge 40:2-3) « On conduisait également deux malfaiteurs, qui devaient être mis à mort avec Jésus » (Lu 23:32; Mt 27:38; Mc 15:27; Jn 19:18).
39 Joseph était un prophète capable d’interpréter les songes. Yeshoua était un prophète qui pouvait révéler ce qui était caché dans le cœur (Jn 4:19, 29).
40 Joseph était rempli de l’Esprit de Dieu ([hébreu]) et d’une grande sagesse (Ge 41:38-39). Dieu a oint Yeshoua du Saint-Esprit et de puissance (Ac 10:38; Mt 3:16-4:1; Lu 4:1 etc.). Yeshoua était rempli de sagesse et de vérité.
41 A la fin, Joseph a obtenu gain de cause, et il a été exalté au-dessus du monde entier (Ge 41:40-42). « Le Fils de l’Homme est assis à la droite de la Puissance de Dieu » (Mt 26:64; Ac 7:56; 1 Pi 3:22; Ep 1:18-20 etc.)
42 Joseph a été tiré de la fosse et revêtu de lin fin et d’or (Ge 41:42). Après la résurrection, Yeshoua a été revêtu de la gloire qu’Il avait avant son incarnation (Mt 17:1; Ap 1:13-17; Da 10:5-6).
43 Pharaon a ordonné que les hérauts royaux marchent devant le char de Joseph (merkavah) en criant avrekh ! [hébreu](« A genoux », tiré de la racine berekh, genou) (Ge 41:43). Tout genou pliera devant Yeshoua le Messie (Es 45:23; Ro 14:11; Ph 2:9-11).
44 Une épouse étrangère ([hébreu]) a été donnée à Joseph (Ge 41:45). Ceux qui suivent Yeshoua sont appelés l’« Epouse du Messie », et sont pris dans chaque tribu et dans chaque langue (Jn 6:37; Ap 22:17 etc.).
45 Joseph fut appelé Tzaphnat Paenéach ([hébreu]), c’est-à-dire le « déchiffreur de secrets » selon le Targum Onkelos (Ge 41:45). Yeshoua a révélé le Père (Jn 1:18) ; Il est celui qui révèle les « choses cachées » (Mt 13:10-13; 35). En Lui sont cachés tous les trésors de la sagesse (Col 2:3).
46 Joseph était âgé de 30 ans lorsqu’il commença son ministère public en Egypte (Ge 41:46). Yeshoua avait 30 ans lorsqu’il a commencé son ministère public en Israël (Lu 3:23).
47 Dieu a envoyé Joseph comme pourvoyeur de pain, afin de préserver un reste sur la terre (Ge 41:55 ; Ge 45:7-8).  . Dieu a envoyé Yeshoua pour être Lechem HaChaim, le « Pain de Vie » (Jn 6:35; 48-58) qui préserve un reste sur la terre.
48 Joseph, déguisé en Egyptien, a mis ses frères à l’épreuve, et ceux-ci ne l’ont pas reconnu (Ge 42:8). Yeshoua est un Egyptien de distinction – une pierre d’achoppement et rocher de scandale (Es 8:14; Ro 9:33). Un « endurcissement partiel » est venu sur Israël.
49 Juda a intercédé auprès de Joseph pour le fils d’Israël, Benjamin (Ge 43:9; 44:16-34). 1) Un jour, Yeshoua (en qualité de Machiah ben David) va intercéder pour Israël (le Yom Kippour en relation avec la Fin des Jours). 2) Le Peuple juif va finalement se repentir et se tourner vers Yeshoua Sauveur.
50 Après avoir mis ses frères à l’épreuve pour vérifier s’ils passaient par la techouva, Joseph a fini par se révéler (Ge 45:1-4). Pendant la Grande Tribulation, Yeshoua va ouvrir les yeux d’Israël de telle sorte qu’Israël finisse par Le reconnaître (Lc 13:35; Mt 24-25).
51 Joseph a été révélé à ses frères comme sauveur d’Israël (Ge 45:1-15). Yeshoua est le véritable sauveur d’Israël (Ac 13:23; 2 Ti 1:10; Es 43:11). Israël recevra Yeshoua lors de sa seconde venue (Za 12:10; Jn 19:37; Ro 11:26; Es 59:20 etc.).
52 Joseph est devenu le sauveur du monde entier (Ge 45:7). Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous puissions avoir la vie (Jn 4:42; 1 Jn 4:14). En dernier ressort, le salut veut dire la rédemption de la malédiction du péché et de la mort.
53 Joseph est « ressuscité d’entre les morts » pour Israël (Ge 45:26-28). « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est point ici, mais il est ressuscité» (Mt 28:6; Mc 16:6; Lu 24:6; Jn 20:1-17 etc.).
54 Joseph a guidé Israël sur le chemin du retour à la terre promise de Goshen (Ge 46:28). Yeshoua, en tant que Machiah ben David, mènera Israël au pays renouvelé de la promesse.
55 Joseph a introduit Israël en présence de Pharaon, et Jacob a béni Pharaon (Ge 47:7). Un jour, Yeshoua amènera Israël devant le Père – et Israël bénira alors le Nom de l’Eternel dans la vérité (1 Co 15:28).
56 Par sa foi, Joseph a conquis le monde entier (Ge 47:23). Dans le Royaume Millénaire, Yeshoua sera le SEIGNEUR incontesté du monde (Ap 20:2-6; Za 8:3; 14:8; Es 2:3 ; Mi 4:2 etc.).
57 Joseph a été couronné de gloire et d’honneur (Ge 41:39-45). Yeshoua a été couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte pour son peuple Hé 2:9 ; Ph 2:6-11; Mt 28:18 etc.).
58 Jacob a irrévocablement adopté dans sa famille les deux fils de Joseph, Ephraïm et Manassé (Ge 48:3-6). Josué, le successeur de Moïse, était un descendant d’Ephraïm… Yeshoua a prédit qu’un seul Berger règnerait sur un seul troupeau (Jn 10:16). En fin de compte il y aura un seul olivier représentant le peuple de Dieu, composé à la fois de Juifs et de païens (Ro 11:17-26) [Note d’Etz BeTzion : les descendants d’Israël, nommés « Ephraïm » feront également partie du peuple de D.ieu. Voir Hébr. 8 : 8].
59 Les descendants (non Juifs) de Joseph ont été intégrés à la communauté de l’Israël ethnique, formant ainsi deux grandes tribus d’Israël (Ge 48:1-5). Ceux qui suivent Yeshoua deviennent partie prenante des alliances et bénédictions de l’Israël ethnique (Ep 2:12-14).
60 Joseph a reçu les bénédictions qui reviennent au premier-né Ge 49:22-26). Yeshoua est le « premier-né de la création » qui a la prééminence sur tous les autres prophètes, prêtres, rois, anges (Hé 1; Col. 1:16-18).

 

Tout comme Joseph a été finalement révélé au peuple Juif comme type du Messie et du sauveur (malgré la trahison et le rejet qu’il a subits au départ), ainsi Yeshoua sera-t-Il révélé comme Machiah ben Yossef et comme Machiah ben David lors de l’acharit haymim (la Fin des Jours). Alors se réalisera la prophétie citée par l’Apôtre Paul : « Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : « Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés. » (Romains 11:26; Esaïe 59:20). »

 

Join the discussion One Comment

  • Olivier Pellarin dit :

    Les non croyants nous demandent souvent pourquoi, si Dieu existe, il ne se montre pas.
    J’ai pris l’habitude de répondre par cette petite histoire :

    C’est l’histoire d’un roi, très puissant, qui règne sur la Terre entière.
    Un jour son fils vient le voir et lui demande :  » Père, j’ai besoin de la salle du trône pour samedi. »
    Le père accepte.
    Le fils lui demande alors « J’ai besoin aussi de ton manteau de cérémonie, celui que tu mets quand tu trônes, et de ta couronne  »
    Le père lui demande alors « Que veux-tu en faire, mon fils ? »
    « Et bien, j’ai rencontré une fille, c’est une jeune paysanne qui vient vendre ses légumes dans la cour du château tous les samedis. Je souhaite lui demander de devenir ma femme, je voudrais paraître à mon avantage … »
    Le père : « Toutes ces choses seront à toi un jour. Mais si tu fais ce que tu as prévu, comment sauras-tu si cette jeune fille t’aime vraiment, ou bien si elle accepte de se marier avec toi parce que tu possèdes toutes ces choses, parce que tu es le fils du roi ? Si elle se marie par amour ou par intérêt ? »
    Le fils : « Que faire alors ? »
    Le père : « Tu vas t’habiller en simple paysan et aller t’installer dans son village. La-bas tu feras connaissance avec elle, et alors seulement tu feras ta demande. SI elle accepte, tu lui révéleras qui tu es. Vous vous fiancerez puis tu reviendras lui préparer une place au château. Puis tu retourneras la chercher le jour des noces ».

    Alors évidemment, vous l’aurez remarqué, cette histoire est un résumé de la Bible.
    Mais j’ai constaté qu’elle parlait bien aux non-croyants.
    Et je crois qu’elle peut aussi parler aux juifs et expliquer pourquoi le Messie doit venir deux fois, une fois en serviteur souffrant, puis ensuite pour régner définitivement.
    Car Dieu ne veut pas imposer sa gloire et sa puissance, mais Il veut qu’on le suive par amour.

Leave a Reply

Translate »