(MàJ) Des dizaines de tombes juives saccagées dans le cimetière parisien de Pantin

By 24 mars 2017mai 13th, 2020Monde

Mise à jour en bas d’article

Des dizaines de tombes juives ont été brisées au cimetière parisien de Pantin !

Selon une source ayant eu la police au téléphone, il s’agirait « d’un accident de voiture » et non d’un pillage comme la France en a connu en Alsace ces dernières années. Cette « sortie de route » dans un cimetière où la vitesse est limitée à 30km/h et où les pavés sont si mauvais qu’il est difficile de rouler plus vite est, pour l’heure, la seule explication officielle donnée par la police et le cimetière. Resterait à déterminer si l’accident était réellement involontaire…

pantin

pantin2

Selon d’autres informations, les faits se seraient déroulées dans la nuit de jeudi à vendredi… Si tel était le cas, ce ne serait alors pas un accident de la route – le cimetière est fermé la nuit.

Quoi qu’il en soit, seuls les carrés juifs et les tombes juives ont été brisés. 

Selon d’autres informations que nous n’avons pas pu confirmer, les tombes brisées seraient dans la division 49, année 1982/ 1983, côté « avenue du Fort ». 

pan

On compte au moins 50 tombes détruites ou vandalisées, les pierres tombales cassées ou tombées à terre.

Un recensement des tombes est en cours et il est conseillé d’appeler le numéro suivant pour essayer d’obtenir des informations :

+33 1 48 10 81 00

Pour l’heure, seul le site Europe-Israël a publié cette information. Les photos qui illustrent cet article ont été reprises de ce site internet.

MàJ : Depuis la publication de l’article, diverses informations complémentaires et témoignages nous sont parvenus. Ils sont à prendre avec prudence, certaines informations se contredisant (certaines parlent d’un accident de jour entre un camion de la ville de Paris et un véhicule, d’autre d’un accident de nuit n’impliquant que ledit camion) mais certaines informations récurrentes en ressortent, nous vous les donnons donc en attente de plus de précision dans les heures à venir.

Diverses sources nous ont indiqués qu’il semblerait bien que ce saccage serait bien le résultat d’un « accident de la route », un fonctionnaire de la Mairie de Paris, (selon certaines sources sous l’emprise de stupéfiants) qui conduisait un camion à une vitesse clairement excessive pour le lieu (90km/h) ayant perdu le contrôle de son véhicule. L’individu serait identifié, déjà mis à pied, et évidemment sujet à une enquête. Selon certaines sources, la raison de sa présence, de nuit, dans le cimetière serait qu’il se servait du lieu pour… cultiver du cannabis… Que cette information se vérifie ou non en dit long sur l’état de la société française !

En tout état de cause, la Mairie de Paris, vues les circonstances, se serait engagée à couvrir la totalité des frais impliqués pour la remise en état des tombes (au nombre de 14 « seulement » semblerait-il au final), soit selon une première évaluation entre 100 et 150.000 euros (remise en état des pierres tombales, vérifications des soubassements, …) en coordination avec des rabbins pour que les règles de Halakha spécifiques à ce genre de situation. Il semblerait que par chance aucun des cercueils n’ait été endommagé.

Leave a Reply

Translate »