was successfully added to your cart.

Merah, Nemmouch; un petit calcul assez moche…

By 3 juin 2014Etz Be Tzion

Je viens de me livrer à un calcul assez moche mais qui illustre le danger qui plane…

Mohamed Merah et Mehdi Nemmouch sont allés faire le Djihad en Afghanistan et en Syrie.

merdah

De retour en Europe, ils ont assassiné respectivement 7 et 4 personnes, soit une moyenne de 5,5 victimes par tueur. 

François Hollande estime à 700 le nombre de Djihadistes français, anciens ou en activité, et le Président de la Ligue Belge Contre l’Antisémitisme estime à 200 le nombre de Djihadistes belges.

900 personnes sur la France et la Belgique, donc.

Si l’on multiplie ce nombre par la moyenne des victimes de Merah et Nemmouche, on obtient le chiffre de 4.980 victimes potentielles des Djihadistes revenant en France et en Belgique.

N’en déplaise aux médias français, en deux ans, deux tueurs aux profils, comportements et méthodes similaires, jusque dans l’utilisation d’une caméra GoPro, ne sont pas des loups solitaires et les connexions avérées de Merah avec des cellules d’Al Qaeda peuvent raisonnablement laisser penser que ce mode d’opération n’est pas une lubie de jeunes désœuvrés mais correspond à une instruction paramilitaire reçue auprès de groupes terroristes.

Et n’en déplaise aux autorités qui veulent absolument donner l’impression qu’elles maîtrisent la situation, il est plus que temps de faire des gestes clairs et décisifs, comme la déchéance de nationalité et l’interdiction du territoire pour les français qui s’engagent de facto comme mercenaires auprès de groupes fondamentalistes musulmans qui visent l’occident et ses alliés et comme la classification en zone militaire sensible avec protection renforcée de toutes les synagogues, écoles, institutions culturelles et autres sites symboliques juifs.

Si on me demandait mon avis, je ferais protéger ces sites par l’armée, ce qui serait un beau symbole après l’assassinat de trois parachutistes français par Mohamed Merah.

Par Timothée Larribau – JSSNews

Leave a Reply

Translate »