« Merci Mossad », le drapeau flotte sur Téhéran!

Une bannière «  Merci Mossad  », avec un drapeau israélien repéré dans la capitale iranienne –

Remercier Israël devient une forme de ralliement subversif à une nouvelle « révolution », celle-ci vers la modernité et la fin du régime obscurantiste en Iran. Le « Mossad », c’est, à la fois, le bras armé et vengeur de D. et l’âme à nouveau incarnée et souveraine du peuple d’Israël, comme une percée au cœur du Moyen-Orient. Les services de renseignements et du maintien de l’ordre en Iran ne parviennent plus à éloigner la population de ces appels de l’intérieur à la transformation de la société, à défaut d’un réel mouvement de renversement du régime : plutôt qu’une chute brutale, on attend qu’il s’érode, tombe de lui-même en déliquescence…

Marc Brzustowski

Le drapeau et la bannière ont été placés à la suite de l’élimination salutaire du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh.

L'IRANIAN BLOGGER et la militante des droits humains Neda Amin, agitant l'ancien drapeau iranien et le drapeau israélien, dirigent mardi un petit rassemblement à Jérusalem en solidarité avec les manifestants en Iran. (crédit photo: MARC ISRAEL SELLEM / THE JERUSALEM POST)
La blogueuse iranienne et militante des droits humains Neda Amin, agitant l’ancien drapeau iranien du Shah et le drapeau israélien, dirigeant mardi un petit rassemblement à Jérusalem en solidarité avec les manifestants en Iran. (crédit photo: MARC ISRAEL SELLEM / THE JERUSALEM POST)

Des images d’un drapeau israélien accompagnées d’une banderole «Merci Mossad» sur un pont à Téhéran ont été diffusées sur les réseaux sociaux dans la nuit de lundi, à la suite de l’exécution du chef du programme nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh, que les responsables iraniens ont imputé à Israël.

Le drapeau aurait été hissé sur un pont dans le quartier de Pars, dans la capitale iranienne.
Les photos semblent avoir été publiées pour la première fois par le compte Twitter de Vahid Online, qui a tweeté qu’il avait reçu les images de Téhéran.

Le compte de réseaux sociaux du renseignement open source Intelli Times a tweeté qu’il était en mesure de vérifier l’authenticité des photos et de la vidéo sur la base des véhicules vus dans la vidéo et de la publicité Kalleh Dairy derrière le drapeau.

La loi iranienne interdit l’utilisation de drapeaux, symboles ou signes israéliens. Les Iraniens et les visiteurs du pays associés ou supposés associés à Israël ont été emprisonnés ou exécutés par le passé. L’Iran réprime souvent brutalement les manifestations contre l’État, certains manifestants étant condamnés à la prison et à la peine de mort.

Au milieu des manifestations anti-gouvernementales au début de 2020, les étudiants de Téhéran ont évité de marcher sur d’énormes drapeaux américains et israéliens placés sur la route devant eux.

Fakhrizadeh a été l’un des principaux responsables du programme nucléaire iranien et a d’abord été à la tête du projet Amad, le programme d’armes nucléaires du pays, puis de l’Organisation pour l’innovation et la recherche défensives (SPND), qui, selon Israël, a poursuivi les travaux menés dans le cadre du projet Amad. L’Iran a accusé Israël de son exécution et a menacé de riposter.

Leave a Reply

Translate »