Skip to main content

Meurtre du jeune Palestinien: un suspect avoue (i24News)

By 6 juillet 2014Etz Be Tzion

Netanyahou condamne « sans équivoque » l’assassinat de Mohammed Khdeir, nouveaux heurts dans le nord du pays.

Ahmad Gharabli (AFP)

Un des suspects arrêtés dimanche matin à Jérusalem dans l’affaire du meurtre du jeune Palestinien Mohammed Abu Khdeir a reconnu l’avoir tué et entraîné ses amis dans l’expédition meurtrière, rapportent dimanche soir les médias israéliens.

Les six suspects israéliens, arrêtés par la police, seraient des « extrémistes juifs » et originaires de Jérusalem d’après les mêmes sources.

Selon Haaretz, les auteurs présumés du meurtre de Mohammed Abu Khdeir ont tenté d’enlever un enfant de neuf ans la veille de l’assassinat dans le quartier de Shouafat, à Jérusalem-Est d’où est originaire la victime.

Dimanche, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a affirmé que « les meurtriers de Mohammed doivent être condamnés à la peine maximale (…) Israël ne fait aucune distinction entre du terrorisme palestinien et du terrorisme israélien ».

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a exhorté l’ONU de mener une enquête sur le meurtre du jeune Palestinien.

« La police et les forces de sécurité ont peut-être été surpris par l’identité des suspects, mais pas nous. Nous savons ce qui s’est passé. Maintenant, je veux que le public israélien reconnaisse ce qui est arrivé à Mohammed. Les tueurs ont été influencés par tous ceux qui ont appelé à la vengeance », a déclaré l’oncle de la victime, Sair Abu Khdeir, au quotidien Haaretz.

Interrogé par i24news plus tôt dimanche, le père de Mohammed, Hussein Abu Khdeir, avait estimé que les forces de défense israéliennes ne mobilisent pas assez d’efforts pour retrouver les coupables de l’assassinat de son fils.

Il a également déclaré être prêt à rencontrer les parents des trois adolescents israéliens dont les corps ont été retrouvés lundi, indiquant qu’il ne faisait pas de différence entre le sang de son fils et les leurs.

Les interpellations des 6 suspects interviennent dans un climat de tensions extrêmes après que de violentes émeutes ont éclaté dans le pays ce weekend, lors de manifestations contre la mort du jeune Palestinien.

Dimanche, des affrontements ont éclaté à Nazareth (nord d’Israël) entre manifestants et policiers, ainsi qu’à Tamra, localité arabe proche de Acco. Des dizaines d’émeutiers ont été arrêtés par les forces de sécurités

Samedi, les heurts entre manifestants en colère et policiers ont gagné des localités arabes du centre et du nord-est d’Israël, dans une région appelée le « Triangle » arabe (une succession de localités arabes à l’intérieur du territoire israélien le long de la Ligne verte), notamment dans les villes de Taïbeh, Tira et Qalansawe, selon des témoins.

Leave a Reply

Translate »