Skip to main content

Moscou: la judéité de V. Zelensky « n’empêche pas » le nazisme en Ukraine, « Hitler avait du sang juif » (S. Lavrov). LE TORCHON BRULE ENTRE LA RUSSIE ET ISRAEL,…Gog et Magog en vue ?

By 2 mai 2022Lève-toi !

i24NEWS

2 min

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Moscou, en Russie, le 5 mars 2022
Sergei Ilnitsky/Pool Photo via APLe ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse à Moscou, en Russie, le 5 mars 2022

Les propos de Sergueï Lavrov sont « faux, délirants et dangereux, et dignes de toute condamnation »

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé dimanche que la judéité du président ukrainien n’était pas en discordance avec les arguments de Moscou selon lesquels l’invasion russe avait pour objectif de « dénazifier » l’Ukraine, même Hitler « avait du sang juif ».

« Et alors, si Zelensky est juif. Cela n’enlève rien au caractère nazi de l’Ukraine. Je crois qu’Hitler avait aussi du sang juif », a lancé M. Lavrov lors d’une interview accordée à la chaîne italienne Zona Bianca.

Dani Dayan, le directeur du Mémorial de la Shoah à Jérusalem Yad Vashem, a fermement condamné les propos du ministre russe moins d’une semaine après Yom Hashoah, les qualifiant de « faux, délirants et dangereux, et dignes de toute condamnation ».

Les théories persistantes du complot selon lesquelles Adolf Hitler avait une ascendance juive qui aurait pu motiver son antisémitisme et le meurtre de six millions de Juifs ont été démystifiées à plusieurs reprises par les historiens.

Annonçant une « opération militaire spéciale » lors de l’invasion de l’Ukraine le 24 février dernier, le président russe Vladimir Poutine avait justifié l’initiative soutenant qu’elle visait à « dénazifier » son voisin.

Lors de l’interview, Sergueï Lavrov a par ailleurs accusé les États-Unis d’avoir torpillé les pourparlers de paix entre Moscou et Kiev et fustigé les médias occidentaux pour leur couverture « déformée » du conflit.

Mais il affirme que Volodymyr Zelensky peut encore mettre fin à la guerre s’il « cesse de donner des ordres criminels à ses forces nazies ».

Leave a Reply

Translate »