N-D de Paris en flammes… « Ce matin, au terme d’une nuit où a brûlé N-D de Paris, j’ai fait un rêve absolument abominable dont l’explication est nette : cet incendie est un jugement et un avertissement divin. Peu en comprendront la teneur, les racines profondes, antiques et répercutées à travers les âges. Peu en tireront les leçons car le manque de connaissance fait « périr le peuple »…Je vous en parlerai sous peu…, mais le livre EHAD en donnait déjà la clef. »Chers tous, voici en quels termes je m’adressais le 16 avril au matin aux membres dans l’oeuvre car je sortais d’un rêve, ou plutôt d’un songe cauchemardesque, que j’ai immédiatement interprété comme venant du Seigneur alors que la toiture de la cathédrale parisienne de Notre-Dame achevait de se consumer. C’est avec beaucoup de circonspection et de crainte de D.ieu, un peu aussi de réactions inévitables que je perçois, que je vais vous faire le descriptif de ce songe terrible, vraiment traumatisant. ( NB: En fin de courrier je ne le ferai finalement pas…).

By 17 avril 2019 Haïm Goël
                                                                                                        « Un jour, un maître demanda à ses disciples : quelle est, selon vous, la plus grande catastrophe qui est arrivée au peuple juif dans son histoire ? Les quatre cents ans d’esclavage en Egypte, dit un premier disciple. Non ! dit le maître. La destruction du Temple, dit un deuxième disciple. Non ! dit le maître. L’exil, tenta un troisième. Non ! dit le maître. La Shoah, dit encore un quatrième. Non, dit le maître. Ce n’est ni la Shoah, ni l’exil, ni la destruction du Temple, ni l’esclavage. Nous ne voyons pas, déclarèrent en choeur les disciples. La plus grande catastrophe qui arriva au peuple  juif, dit le maître (rav, rabbin), c’est quand la Thora est devenue une religion !« 
Ce 17/04/19, Jérusalem
 
N-D de Paris en flammes… 
 
« Ce matin, au terme d’une nuit où a brûlé N-D de Paris, j’ai fait un rêve absolument abominable dont l’explication est nette : cet incendie est un jugement et un avertissement divin. Peu en comprendront la teneur, les racines profondes, antiques et répercutées à travers les âges. Peu en tireront les leçons car le manque de connaissance fait « périr le peuple »…
Je vous en parlerai sous peu…, mais le livre EHAD en donnait déjà la clef. »
Chers tous, voici en quels termes je m’adressais le 16 avril au matin aux membres dans l’oeuvre car je sortais d’un rêve, ou plutôt d’un songe cauchemardesque, que j’ai immédiatement interprété comme venant du Seigneur alors que la toiture de la cathédrale parisienne de Notre-Dame achevait de se consumer. C’est avec beaucoup de circonspection et de crainte de D.ieu, un peu aussi de réactions inévitables que je perçois, que je vais vous faire le descriptif de ce songe terrible, vraiment traumatisant. ( NB: En fin de courrier je ne le ferai finalement pas…).
Avant d’avancer à ce sujet, je veux en priorité souligner deux choses :
1/ Ce terrible et traumatisant incendie l’est par la volonté de D.ieu et nous devons prendre cela avec une grande et sage prudence, introspection, humilité et réflexion. Il y a 1949 années, en l’an 70, le Temple de Jérusalem devenu le temple des hommes et non plus de D.ieu, un objet religieux, considéré comme une des merveilles du monde, un phare pour le judaïsme religieux de l’époque et de nombreux prosélytes, a été entièrement saccagé et ruiné par Titus et ses soldats. Ses objets d’art et ses trésors sont passés dans des mains étrangères.
En tant que chrétiens nés de nouveau (le sommes-nous ?) ou Juifs messianiques (le sommes-nous par affection [affectation ?] religieuse seulement ?), nous savons, et c’est une évidence incontournable, que la chose fut permise, voulue par D.ieu pour signifier quelque chose de solennel. C’était un jugement ni définitif (le Temple sera là durant le Millenium) ni « injuste ». Ce jugement venait signifier à Israël et au monde que D.ieu avait ouvert une nouvelle page de Son Livre. Cette page fut écrite au travers du sang parfait de la seule victime expiatoire possible : YESHOUA HAMASHIA’H.
 2/ Ce qui vient de survenir à N-D de Paris est un jugement qui doit nous ouvrir l’esprit sur une chose nouvelle que le Seigneur se prépare à faire, et prépare en coulisses de longue date. Et D.IEU va encore juger et juger au travers de choses douloureuses, mais en vue d’accélérer la venue du nouveau (et non le renouveau) que cela induit et promet comme les pousses les plus vives jaillissent des lieux dévastés par l’incendie de forêt. Ce « nouveau », il est à mes yeux évident. Je l’ai durant 4 ou 5 ans expérimenté par frémissements croissants et annoncé ici même sur nos courriers, car au travers de nos retours ponctuels en France nous avons clairement senti dans nos contacts au quotidien avec les gens de la rue, au restaurant, à la grande surface, etc. (oui, oui, il faut aller au contact des gens, sortez de vos douillets cultes en cercles fermés !), que quelque chose était en train de changer, de s’ouvrir en France et que ce peuple à la nuque si raide et « drogué » d’incrédulité laïque commençait de plus en plus à écouter lorsque l’on parle de péché, de salut, de Yeshoua.
Sans grande surprise (quoique…), et je vous en ai donné rapport, dans le mois et demi qui précède l’incendie de Notre-Dame, nous avons vécu une tournée significative dans le sud de la France avec presque jour après jour des conversions en des lieux inhabituels,  des retours à D.ieu de rebelles et tant d’autres choses qui réjouissent et qui ne faisaient jamais partie, de cette façon-là, de notre vécu durant les 15 ans où nous avons vécu en France. La France est descendue et va encore descendre dans la vallée du jugement, mais D.ieu propose à présent la perche tendue à ceux qui se rendent compte que le navire France a perdu son crédit à tant d’égards. En cause, son histoire avec le grand H, et  je laisse à présent la place à certains mots que m’envoie aujourd’hui même Paul, un chrétien de France, un Français :
« La semaine avant l’incendie, les statues des apôtres et aussi celles des quatre rédacteurs des Evangiles, ont été retirées de la flèche de Notre Dame où elles étaient situées. Bien sûr ce sont des statues, mais le signe est symbolique. 
 
Cette cathédrale était dédiée à saint Étienne, le premier martyr. Louis XIII, après sa prière à Marie en lui demandant protection de la France et des Français, et si elle lui accordait un fils, a dédié cette cathédrale à Notre Dame  . 
Louis XIV est né persécuteur de l’Eglise réformée, l’épisode des dragonnades, etc. Tout cela a maudit la France, les Français avant cela étaient entreprenants. Après les persécutions des Huguenots ils sont devenus râleurs, critiqueurs, insatisfaits, dépressifs. 
Avant, Jésus était proclamé roi de France et le roi en place était son lieutenant. La dérive grave de la France se trouve commencer là et ce sont les fruits de l’Eglise catholique.Tout cela, via les Lumières, a amené la Révolution Française, etc. 
Une année, à la Marche pour Jésus, la manifestation s’arrêta à Notre-Dame, et le Seigneur m’a parlé. 
Il m’a dit en me montrant Notre-Dame, « ceci est la gloire des hommes » et ensuite Il a dirigé mon regard vers un frère de mon église qui avait une déficience mentale, mais qui aimait le Seigneur et qui prophétisait. Il était à côté du pasteur et IL m’a dit « lui, c’est ma gloire ». IL (le Seigneur) a pris le plus petit de l’église pour dire cela. A méditer. 
La gloire des hommes part facilement en fumée, n’est-ce pas ?
 
Mais le signe que je lis, c’est que la fondation des apôtres et l’Evangile ont été sauvés avec l’image symbolique des statues et l’Evangile va se répandre dans le pays . 
L’Eglise catholique (NB : elle passe déjà par le jugement), mais l’Eglise en général, va passer par un jugement et les choses viennent en lumière. Cela est plein d’espérance. « 
 
Certes on pourrait compléter longuement ce que ce frère énonce concernant les causes historiques passées de ce jugement, mais je souhaite attirer vos regards sur l’essentiel car j’adhère complètement lorsqu’il dit : « Cela est plein d’espérance ! »
Et il ne s’agit pas d’une simple espérance mais d’un appel de l’Esprit à plonger nos vies même dans la mer du monde où les âmes perdues mais assoiffées ATTENDENT, nous attendent. C’est aussi une heure de vérité pour chacun en particulier car si notre vécu est « vivant » et non simplement religieux, craintif ou fait de pusillanimité (ou pire ?), nous allons voir des fruits miraculeux, un réveil d’âmes vraiment venues au salut. Attention à « mais l’Eglise en général va passer par un jugement et les choses viennent en lumière. » C’est déjà en route et D.ieu va mettre en lumière bien des ténèbres dans l’Eglise (pas seulement catholique, loin s’en faut. Prêts ?).
Non, D.ieu n’a pas abandonné la France mais, dans le même temps que D.ieu va sauver et purifier CEUX QUI LE VOUDRONT, D.ieu va continuer à mettre le feu à bien des charpentes d’iniquité (en tous milieux). Et il s’en est accumulé tant depuis des siècles. Leur poison lent a fait son oeuvre à tant de niveaux contemporains et je résiste à l’idée de faire le détail (le Seigneur ne me permet pas de le faire, afin de rester sur la note d’espérance et des merveilles qui viennent – NB : avec des combats spirituels d’envergure que nous ressentons pour notre part déjà de façon spectaculaire). Au fond, tous savent, s’ils interrogent le Seigneur et leur conscience.
Je vous avais annoncé un descriptif de ma vision, de mon songe traumatisant concernant le jugement sur N-D de Paris (et bien au-delà) et c’était mon souhait logique, mais au fur et à mesure que je rédige ceci, je ressens ne pas devoir le faire car ce que j’ai vu comme racines profondes de ce jugement est à ce point abominable (difficilement descriptible) que le Seigneur me dit de le taire. J’obéis. L’essentiel est dit : temps de jugements et réveil sont là. Sachez seulement qu’en détruisant la toiture de N-D, D.ieu a signifié qu’IL vient pour juger, démâter une iniquité spirituelle nommée Reine du ciel qui n’a que trop dominé et égaré la France depuis la préhistoire (oui, depuis cette époque, et puis l’époque celtique et gallo-romaine, etc. jusqu’à ce jour, sous des « déguisements  » divers). Notre séminaire et le livre EHAD en disent suffisamment sur ce sujet.
Les actions de combat spirituel mené en divers lieux et hauts lieux en France avec nos équipes en soutien de prière étaient axées là-dessus depuis plusieurs années et ce que nous avons expérimenté annonce clairement un temps voulu de D.ieu pour un nettoyage spirituel de régions entières. Dès lors…
Dès lors, soyez bénis. vous qui priez et agissez en obéissant au Tout Puissant.
Pessa’h Saméa’h à tous !
Haïm Goël

Leave a Reply

Translate »