Normaliser avec Israël ou payer des indemnisations aux expulsées juifs: La Tunisie sera-t-elle prise entre deux feux ?

By 11 janvier 2021Le mot du jour

Normaliser avec Israël ou payer des indemnisations aux expulsées juifs: La Tunisie sera-t-elle prise entre deux feux ?

Tunisie: L’ancien ministre des Domaines de l’Etat, Hatem El Euchi, a confirmé avoir reçu, en 2015, l’ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie qui lui avait informé qu’Israël comptait demander une énorme indemnisation au sujet des propriétés de ses citoyens juifs qui ont été expulsés de Tunisie dans les années 1967 et 1973…….Détails…….

Ceci vient en réponse aux déclarations accordées hier, dimanche, par Safi Saïd sur le plateau de « Wahch Checha ». L’écrivain et ancien candidat à l’élection présidentielle a assuré que la Tunisie sera confrontée à une situation difficile quand Israël formulera une demande officielle d’indemnisation.
« Je confirme, pour la première fois, et en tant que témoin d’une certaine époque, les propos de Safi Saïd.
En 2015, Mme Laura Baeza, ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, m’avait rendu visite à mon cabinet et m’avait assuré qu’Israël lui avait demandé d’informer la Tunisie qu’il exigerait une énorme indemnisation concernant les biens de ses citoyens juifs qui ont fui en 1967 et 1973.
[…] En fait, je n’ai pas informé le Chef du gouvernement de l’époque, Habib Essid, de cette question parce que je ne la considérais pas comme une priorité », a-t-il écrit.
L’ancien ministre a poursuivi estimant qu’à tout moment, Israël peut faire pression sur la Tunisie par rapport à cette indemnisation qui, selon ses dires, est importante et dépasse même le budget de l’Etat.
« Je ne sais pas si la normalisation sera la contrepartie de cette demande », ajoute-il.
Le témoignage de Euchi vient confirmer les informations relayées, en 2019, par des médias pro-gouvernementaux israéliens, qui avaient indiqué qu’Israël envisageait de demander des indemnités à plusieurs Etats arabes, dont notamment la Tunisie.
Selon un article du 5 janvier 2019 du magazine en ligne « The Times of Israel » le montant du préjudice estimé s’élèverait à près de 250 milliards de dollars, et la Tunisie, à elle seule, serait appelée à rembourser 35 milliards de dollars, ce qui représente a peu près le triple de son budget.
Le média russe Russia Today avait également rapporté que l’Etat hébreu entend, en effet, « demander officiellement des indemnisations à sept Etats arabes ainsi qu’à l’Iran, au titre des Juifs ayant été chassés ou ayant dû fuir ces pays après la création l’Etat d’Israël en 1948 ».
En Décembre, le New York Times avait fait savoir que selon des responsables américains proche de ce dossier, la Tunisie et le Sultanat d’Oman pourraient être les prochains pays qui normaliseront avec Israël.
« Des responsables en lien avec les accords d’Abraham ont estimé que la Tunisie et le Sultanat d’Oman seront les prochains à rejoindre ces traités », a-t-on écrit.
Suite à ces informations, le ministère des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger avait démenti.
Le département avait ajouté que ces informations, n’ayant aucun fondement, sont contraires à la position, officielle et immuable, de la Tunisie et de son chef d’Etat qui soutiennent la cause palestinienne et le droit du peuple palestinien à recouvrer sa liberté et sa souveraineté légitimes.
Le ministère des Affaires étrangères avait également indiqué que la Tunisie ne prendra part à aucune initiative qui pourrait violer les droits légitimes du peuple palestinien et qu’elle n’a aucune intention d’établir des relations diplomatiques avec Israël tant qu’il poursuivra sa politique faisant fi des principes du droit international.
Une annonce, applaudie et saluée, qui traduit à la lettre la position du chef de l’Etat quant à la cause palestinienne et ancre l’historique de fraternité entre les deux pays. Sauf que la question de l’indemnisation, qui vient d’être confirmée par un ancien ministre, pourrait changer la donne.
La Tunisie pourrait en effet se trouver obligée de choisir entre payer les sommes astronomiques demandées ou normaliser ses relations avec l’état hébreux. Seul le temps nous le dira!

Source Webdo

Leave a Reply

Translate »