was successfully added to your cart.

Nucléaire iranien: des équipe de Paris, Berlin et Londres dépêchées en Israël

01/05/2018

Emmanuel Macron, Angela Merkel et Theresa May se sont téléphoné ce dimanche. (Photo d’illustration)
EMMANUEL DUNAND / AFP

Des équipes en provenance de Paris, Londres, et Berlin arriveront ce weekend en Israël afin d’examiner les documents révélés lundi soir par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, présentés comme des preuves « nouvelles et concluantes » du programme nucléaire iranien issues des archives atomiques secrètes de l’Iran.

Sur invitation du dirigeant israélien lui-même, ces responsables pourront consulter les archives top-secrètes obtenues par les services de renseignements israéliens (Mossad) lors d’une opération spectaculaire réalisée en une seule nuit.

La France, la Grande-Bretagne, et l’Allemagne ont « exprimé un grand intérêt » vis-à-vis de ces documents et « enverront une délégation d’experts en Israël en fin de semaine », a indiqué mardi Benyamin Netanyahou.

Il a par ailleurs précisé que la Russie, la Chine, et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avaient également été invitées à consulter ces documents, sans qu’elles aient pour l’heure donné de réponse.

« Nous avons transformé de nombreux points d’interrogation en points d’exclamation », a encore déclaré le Premier ministre israélien à propos du contenu des archives iraniennes.

Dans le même temps, l’AIEA a réitéré mardi n’avoir « aucune indication crédible d’activités en Iran liées au développement d’un engin nucléaire après 2009 ».

Un porte-parole de l’agence a déclaré à l’AFP que le conseil des gouverneurs avait « déclaré avoir achevé son examen de cette question » après le rapport qui lui avait été présenté en décembre 2015.

Les Iraniens ont quant à eux qualifié Netanyahou de « menteur invétéré ».

Des sources diplomatiques ont précisé à i24NEWS que les Etats-Unis étaient au courant en amont de la conférence de presse du Premier ministre.

Leave a Reply

Translate »