was successfully added to your cart.

Oeucuménisme (une corruption), humanisme gauchiste (une corruption), etc. Certains des éléments peu à peu constitutifs du mal absolu sous couvert de « bonheur ». Ils osent, veillons!

By 26 mars 2014 Lève-toi !

Votre fille n’est pas encore lesbienne ? Le livre « La princesse Nina » pour les filles de 5 ans et + va régler ça

631670-princesse-nina-couv

La Princesse Nina, «intelligente, gentille et un peu sauvage» éconduit tous ses prétendants et ne veut pas se marier. Les princes défilent mais elle les refusent tous, jusqu’au jour où elle rencontre une autre jeune fille…

La Princesse Nina est un nouveau livre pour la jeunesse publié chez l’éditeur belge Clavis, et récompensé par le concours d’histoires pour enfants d’Inclusive Works, le FEBE Support, et le British Council.

Les activistes LGBT ne lâchent pas l’affaire, et la destruction vengeresse de l’homme normal (et de la femme) qu’ils ne pensent pas être ne fait aucune pause. Et de plus en plus d’homosexuels commencent à trouver la farce un peu amère, car les excès des militants LGBT déclenchent des haines et des rejets qui n’existaient plus, là où la tolérance était devenue la norme, projetant les rapports trente ans en arrière, détruisant d’un coup les acquis patiemment gagnés.

Les flèches empoisonnées LGBT destinées à imposer l’idée que les enfants sont des homosexuels refoulés, mais qu’ils travaillent à les « libérer des stéréotypes imposés par la société, et épanouir leur vie sexuelle » sont maintenant dirigées vers les tout jeunes : La Princesse Nina est destinée aux petites filles dès cinq ans.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Le but de ce livre est de faire en sorte qu’ils puissent assumer leurs propres choix plus tard» explique le FEBE support qui a étendu la notion de diversité à l’homosexualité, et cautionne le livre, en déplorant que «dès le plus jeune âge, les filles et les garçons sont confrontés à des stéréotypes, et ceux-ci sont également présents dans les livres pour enfants ».

Le message subliminal ? : si votre fille n’est pas lesbienne, si votre fils n’est pas homosexuel, c’est qu’ils ne sont pas normaux. Ce sont des refoulés, victimes de stéréotypes réactionnaires, mais les LGBT sont là et vont les sauver de la tragique vie – un papa une maman – que la société hostile leur réservait.

Et vous, si vous vous opposez à cette démarche, c’est que vous êtes homophobe, naturellement.

Donnez le pouvoir aux extrémistes LBGT, demain ils jetteront en prison les parents qui résistent…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Leave a Reply

Translate »