Ils ont fui les persécutions, se sont «réfugiés» en Allemagne, et où vont-ils en vacances ? Au pays ! Dreuz

By 13 septembre 2016mai 13th, 2020Monde
PUBLIÉ PAR ROSALY LE 12 SEPTEMBRE 2016

les-europeens-cest-quoi

Victimes de « persécutions » dans leur pays, des « réfugiés » accueillis en Allemagne avec des petits cœurs roses et des bouquets de fleurs, ayant fait pleurer dans les chaumières par le récit dramatique de leurs périples aux mille dangers pour atteindre l’Eldorado allemand, vont en vacances… dans leur mère patrie !

Home, Sweet Home…

Une enquête menée par le quotidien allemand Die Welt a mis en lumière plusieurs cas de personnes résidant en Allemagne avec le statut de réfugiés politiques, inscrits au chômage, et qui se sont rendus cet été en Syrie, au Liban et en Afghanistan — pays qu’ils ont fui pour sauver leur vie — afin d’y passer quelques jours de vacances au soleil.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le Ministère pour les Migrations et les Réfugiés, créé par le gouvernement Merkel pour la gestion de l’émergence migratoire a confirmé le phénomène.

« Ces cas existent en effet, mais nous ne menons pas d’enquêtes ni ne dressons de statistiques. Nous n’avons dès lors aucune information précise à cet égard » a expliqué le porte-parole du gouvernement.

« Les institutions gouvernementales ne sont pas autorisées à diffuser les données personnelles des réfugiés, ni à divulguer les renseignements relatifs à leurs lieux de vacances », a-t-il été ajouté. Fermer les bans.

Le Ministère en question a aussi indiqué que les réfugiés ne pouvaient pas agir de la sorte. Le fait de passer des vacances dans leur pays d’origine prouverait de manière flagrante que ces personnes n’étaient pas vraiment persécutées, dès lors, elles ne rempliraient pas les conditions pour recevoir les aides et les allocations qui leur sont octroyées par le gouvernement allemand.

Mais comme le Ministère en charge des Migrations et des Réfugiés ne mène pas d’enquêtes à ce sujet, la farce des « réfugiés » en quête de sécurité peut continuer…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources : “Se i profughi vanno in vacanza nei posti in cui son perseguitati »Il Giornale/ Die Welt : « Flüchtlinge machen Urlaub, wo sie angeblich verfolgt werden”

Leave a Reply

Translate »