Skip to main content

Origine du Covid: la Chine s’oppose à une nouvelle enquête de l’OMS sur son sol

By 13 août 2021CORONAVIRUS

i24NEWS – AFP

clock 2 min

Le laboratoire P4 (centre L) sur le campus de l'Institut de virologie de Wuhan, dans la province centrale chinoise du Hubei, le 27 mai 2020
Hector Retamal/AFPLe laboratoire P4 (centre L) sur le campus de l’Institut de virologie de Wuhan, dans la province centrale chinoise du Hubei, le 27 mai 2020

« Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines et à l’abandon du rapport conjoint »

La Chine a rejeté vendredi l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à une nouvelle enquête sur son territoire pour rechercher les origines du Covid-19, exhortant à une approche « scientifique » et non « politique ».

La pression s’est accentuée sur Pékin ces dernières heures au sujet de la pandémie, qui a déjà fait plus de 4 millions de morts dans le monde et mis à mal une bonne partie des économies mondiales.

L’OMS a exhorté jeudi tous les pays à publier « toutes les données sur le virus ». Un appel adressé notamment à la Chine, où la fuite du coronavirus depuis un laboratoire de Wuhan, ville où il a été détecté fin 2019, reste une éventualité.

Video poster

Une équipe d’experts internationaux envoyés par l’OMS s’était rendue à Wuhan en janvier 2021. Leur rapport, rédigé en collaboration avec des spécialistes chinois, n’avait pas permis d’établir de conclusion définitive sur l’origine du virus.

Pékin a répliqué vendredi à l’OMS en réitérant sa position défendue depuis plusieurs mois: l’enquête initiale Chine-OMS est suffisante et les demandes de données supplémentaires ont des arrières-pensées politiques.

« Nous soutenons une recherche basée sur la science », a indiqué Ma Zhaoxu, vice-ministre des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse en ligne.

« Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines (…) et à l’abandon du rapport conjoint » Chine-OMS, a-t-il souligné.

L’étude estimait notamment que le passage du coronavirus de la chauve-souris à l’homme via un animal intermédiaire est le scénario le plus probable. Elle jugeait « extrêmement improbable » que le virus provienne d’un laboratoire.

Ma Zhaoxu a rejeté les demandes de l’OMS à une enquête plus poussée.

Join the discussion One Comment

  • Priss dit :

    Le fait de refuser une nouvelle enquête sur leur territoire, ne me surprend pas. Car suivant ce qui en ressortira, peut les mettre face à leur réalité.
    Ce qui montre bien qu’il y a des choses cachées qu’ils ne veulent pas qu’elles soient mises en lumière.

Leave a Reply

Translate »