Skip to main content

Parlons encore un peu de la foi. Henri Viaud-Murat. Un rappel toujours nécessaire….

-Parlons encore un peu de la foi.

 

Article de Henri Viaud-Murat.

Dans notre vie chrétienne, tout, absolument tout, nous est donné par la foi, pour que ce soit par grâce!

Or, bien souvent, pour beaucoup de chrétiens, la foi est quelque chose de mystérieux, voire d’incompréhensible.

C’est pour cette raison que ce rappel devrait nous permettre d’avoir une meilleure compréhension de ce qu’est la foi, afin de mieux bénéficier de tout l’héritage que Christ nous a acquis.

Vous connaissez sans doute cette célèbre définition de la foi:

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » (Hébreux 11: 1).

De quelle ferme assurance est-il parlé ici? De la certitude que nous possédons dès à présent les choses qu’on espère, mais qu’on ne voit pas encore.

Et pourquoi les espère-t-on? Le contexte de l’épître nous montre qu’il s’agit des choses qui nous sont promises ou annoncées par Dieu.

Si nous espérons ces choses, c’est qu’elles ne se sont pas encore manifestées. Elles sont encore au niveau des choses qu’on espère voir. L’espérance concerne toujours quelque chose de futur. Mais il ne s’agit pas d’une espérance humaine: « peut-être bien que oui, peut-être bien que non! »

Cette espérance-là n’est pas l’espérance biblique. Car l’espérance biblique est associée à la ferme assurance, la certitude, que nous allons voir ce que nous espérons. La foi « démontre » à notre coeur que nous verrons ce que nous espérons, et que nous devons donc l’attendre avec persévérance, sans perdre la foi!

« J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance: ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance » (Romains 8: 18-25).

Paul parle ici de la pleine manifestation de notre salut, qui sera réalisée quand nous recevrons notre corps glorifié, au moment de l’enlèvement de l’Epouse de Christ.

C’est une bénédiction qui nous est promise, qui n’est pas encore réalisée, mais que nous attendons avec persévérance, dans la pleine assurance qu’il en sera bien ainsi pour nous!

Il en est de même pour toutes les promesses et les paroles de Dieu.

Foi en Dieu, et foi en général.

Il y a une autre notion que nous devons bien comprendre, en ce qui concerne la foi: la foi en Dieu n’est pas la même chose que la foi en général.

Dieu a donné à tous les hommes une « mesure de foi, » (Romains 12: 3), et Il attend que nous utilisions cette mesure de la bonne manière, pour croire à la Vérité.

La foi en général, c’est simplement la capacité de croire en quelqu’un ou en quelque chose. Et « croire, » c’est être persuadé de la vérité de quelque chose, d’une parole, d’une opinion, ou d’une doctrine, quelles qu’elles soient.

Tandis que la foi en Dieu, c’est croire en Lui seul et en Sa Parole seule, parce que nous sommes convaincus que c’est bien Dieu qui nous a parlé, et que nous savons que Dieu ne peut pas mentir.

Non seulement cela, mais Dieu est toujours fidèle à Sa Parole, et Il veille toujours à l’accomplir dans la vie de ceux qui croient.

Dieu, qui est aussi un Dieu de foi, nous a créés à Son image. Il nous a créés pour croire, pour bien utiliser la foi qu’Il nous a donnée! Il a voulu faire de nous des êtres libres, qui marchent par la foi en Sa Parole. C’est cela marcher dans la vérité, c’est marcher dans la foi en la Parole de Dieu.

En hébreu, « vérité » et « foi » sont des termes ayant la même racine. Le verbe « croire » se dit « aman, » d’où est tiré le mot « amen. » Celui qui dit « amen » dit en fait: « C’est vrai, je le crois! »

Et le mot « vérité » se dit « emeth, » qui est un dérivé de « aman. »

Cela doit nous prouver que nous avons bien été créés par Dieu pour croire, mais pour croire seulement en la Vérité, c’est-à-dire en la Parole de Dieu et en elle seule!

Dieu seul est la Vérité, et Sa Parole seule est la Vérité! La Bible est un pur don de la Vérité de Dieu, un pur jaillissement de Vérité dans notre monde de ténèbres et de mensonge, qui gît sous la puissance du menteur!

Cela signifie aussi que, dans notre monde contrôlé par Satan, tout ce qui est réel, tout ce qui nous est révélé par nos sens, n’est pas nécessairement conforme à la Vérité de Dieu, loin de là!

Avant de venir au Seigneur, nous avons été conditionnés à vivre dans le mensonge. Il nous est donc très difficile de faire pleinement confiance à quiconque, parce que nous avons été constamment déçus par les hommes!

Cela peut donc nous prendre un certain temps pour réaliser que la Bible est la pure et seule Vérité divine sur cette terre, et qu’elle est la seule Parole à laquelle nous pouvons faire entièrement confiance!

Dieu et Sa Parole sont UN! Une parole exprime toujours la nature de celui qui la prononce. Dieu étant la Vérité absolue, Sa Parole est aussi la Vérité absolue!

Il n’y a pas de plus grande joie pour le Seigneur que de voir Ses enfants marcher dans la Vérité, par la foi en Sa Parole! Sans la foi, il est impossible de Lui être agréable!

Satan sait très bien qu’aucun être humain ne va jamais accepter de croire en un mensonge, s’il sait que c’est un mensonge!

Satan est menteur et père du mensonge. Mais il est très habile pour déguiser ses mensonges en vérités, afin de nous les faire accepter comme des vérités venant de Dieu!

Et il parviendra très facilement à le faire, s’il constate que nous ne connaissons pas bien la Parole du Seigneur! C’est ce qu’il a réussi à faire avec Eve, dès le commencement de la création!

Toute parole contient une puissance. Toute Parole de Dieu est Esprit et Vie, et contient la puissance de Vie du Seigneur.

De même, toute parole de Satan contient une puissance, mais il s’agit d’une puissance de destruction et de mort.

Toutes les fois où nous acceptons un mensonge de Satan comme une vérité, nous laissons entrer dans notre coeur une partie de la nature même de Satan. Cette parole de Satan travaille aussitôt en nous, pour produire la destruction, la crainte, le stress, la malédiction et la mort.

A l’inverse, toutes les fois où nous recevons une Parole de Dieu et que nous y attachons notre foi, nous recevons dans notre coeur une partie de la nature même de Dieu. Cette Parole de Dieu travaille aussitôt en nous, pour produire la vie, la guérison, la joie, la paix et la bénédiction!

C’est donc la foi en une parole qui déclenche et déverse en nous la puissance qui se trouve dans cette parole, puissance de Vie s’il s’agit de la Parole de Dieu, et puissance de mort s’il s’agit de la parole de Satan.

Foi en la vérité et foi au mensonge.

Autre chose en ce qui concerne la foi: la foi, en tant que capacité de croire, est exactement la même, qu’il s’agisse de la foi en la Vérité, ou de la foi au mensonge!

Mais nous pouvons soit utiliser cette capacité de croire de la bonne manière, pour croire en la Vérité, soit l’utiliser de la mauvaise manière, pour croire en un mensonge du malin, parce qu’il a réussi à nous persuader qu’il s’agit de la vérité!

Vous comprenez à présent que le problème des chrétiens, ce n’est jamais le manque de foi! Mais c’est une mauvaise utilisation de la foi que Dieu leur a donnée! Au lieu de l’utiliser pour croire à la Vérité, ils l’utilisent pour croire aux mensonge du malin, ou aux traditions des hommes!

C’est cela l’incrédulité! Ce n’est pas un manque de foi, mais c’est utiliser notre foi pour croire à autre chose qu’à la Parole de Dieu.

Quand nous croyons à une parole de Satan, nous sommes nécessairement incrédules par rapport à la Parole de Dieu. A l’inverse, quand nous croyons à la Parole de Dieu, nous sommes forcément incrédules par rapport à tout ce que Satan nous dit!

C’est cela la bonne incrédulité: refuser de croire aux mensonges de l’ennemi! Mais, pour cela, nous devons bien connaître la Parole de notre Dieu!

Examinez attentivement cette déclaration de l’apôtre Paul:

« L’apparition de cet impie (l’Antichrist) se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité » (2 Thessaloniciens 2: 9-13).

Ce passage est capital!

Notez bien qu’il s’agit du même verbe « croire » qui est employé pour « croire au mensonge » et « croire à la Vérité »!

Pourquoi ceux qui seront condamnés et perdus n’ont pas cru à la Vérité, mais ont cru au mensonge? Pour deux raisons:

La première, c’est parce qu’ils n’ont pas reçu de Dieu l’amour de la Vérité pour être sauvés. Dieu voulait le leur donner, mais ils ne l’ont pas reçu.

La seconde, c’est parce qu’ils ont pris plaisir au péché, à ce qui n’est pas juste devant Dieu, sans s’en repentir.

Nous savons que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés (1 Timothée 2: 4). Nous savons aussi que Dieu le Père enseigne tous les hommes, et que tous ceux qui reçoivent Son enseignement, Il les attire à Jésus pour être sauvés (Jean 6: 48).

L’enseignement du Père est simple! Il parle au coeur de tous les hommes, où qu’ils soient, pour leur dire: « Veux-tu sincèrement connaître la Vérité, à propos de toutes les questions existentielles que tu te poses? »

Ceux qui désirent sincèrement connaître la Vérité, ce sont justement ceux qui ont reçu de Dieu l’amour de la Vérité! Ceux qui n’ont pas ce désir de connaître la Vérité, ce sont ceux qui disent: « Mangeons, buvons, demain nous mourrons! »

Ceux qui ont reçu l’amour de la Vérité la reconnaissent tôt ou tard, quand elle leur est présentée. Et l’ayant reconnue, ils y attachent leur foi! Ils savent que c’est la Vérité, et ils la croient.

Jésus a dit aux Juifs:

« Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. Qui de vous me convaincra de péché? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu » (Jean 8: 42-47).

Ils ne sont pas de Dieu, parce qu’ils ne veulent pas connaître la Vérité, pour la simple raison qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la Vérité. Ils ne se sont pas repentis de leurs péchés, et ils n’ont pas reçu le Seigneur Jésus comme leur Sauveur et Maître. Ils ont toujours pour père le diable, le menteur.

C’est le Seigneur Jésus qui est l’apôtre et le Souverain Sacrificateur de notre foi, celui qui nous la donne, et qui l’amène à la perfection! (Hébreux 3:1 et 12: 2).

Une foi parfaite, c’est une foi qui ne croit qu’à la Parole de Dieu, et à rien d’autre!

Foi et choses visibles.

Une autre caractéristique de la foi parfaite en Dieu, c’est qu’elle nous apprend à ne tenir absolument aucun compte des choses visibles ou sensibles, lorsque nous savons qu’elles sont contraires à ce que dit la Parole de Dieu!

C’est un point extrêmement important!

Lorsque nous avons cru à une Parole de Dieu, nous ne devons JAMAIS rechercher une confirmation de cette Parole dans les choses visibles ou sensibles. Car celles-ci, étant en général contrôlées par Satan, seront toujours en contradiction avec la Parole de Dieu.

Une chose réelle est une chose qui existe réellement sur le plan matériel ou sensible. Mais si cette chose est en contradiction avec ce que Dieu dit dans Sa Parole, nous devons la considérer comme un mensonge, et ne pas l’accepter dans notre vie.

Par exemple, notre corps peut nous dire que nous sommes malades, et cela peut être confirmé par un médecin ou des analyses médicales. C’est une réalité sur le plan matériel. Mais la Parole de Dieu, qui est spirituelle, nous dit que nous avons été guéris il y a 2000 ans, parce que Jésus S’est chargé sur la croix de nos maladies. Qu’allons-nous croire?

Si nous attendons de ne plus avoir de symptômes pour croire que nous sommes guéris, nous ne ferons que marcher par la vue, et pas par la foi! Et ce n’est pas ainsi que nous recevrons notre guérison.

Tandis que si nous croyons ce que Dieu nous dit, que nous sommes déjà guéris par les meurtrissures de Jésus, malgré tout ce que nous pouvons encore ressentir ou voir, alors nous marchons par la foi, et nous verrons la guérison se manifester.

Si nous cherchons à être confortés dans notre foi en nous appuyant sur quelque chose de visible ou de sensible, nous serons nécessairement déçus, car Satan sait parfaitement jouer sur les symptômes et les circonstances pour nous décourager et nous faire douter.

Dès que nous quittons des yeux Jésus et Sa Parole, pour les fixer sur les circonstances impressionnantes ou inquiétantes, nous ouvrons notre coeur à la crainte, nous perdons la foi, et nous commençons à couler!

Mais si nous apprenons à ne tenir aucun compte des tempêtes, parce que nous continuons à garder les yeux fixés sur notre Seigneur, et notre coeur attaché à Sa Parole, alors nous verrons cette Parole s’accomplir dans notre vie, nous serons heureux, et Dieu sera glorifié!

Ce n’est pas toujours quelque chose de facile à apprendre, mais nous devons être déterminés à l’apprendre, et même à l’apprendre au plus vite!

Lorsque nous avons attaché notre foi à la Parole de Dieu, notre coeur est en paix, même au milieu de la tempête! Nous connaissons le vrai repos du sabbat de la nouvelle alliance, qui est le repos de la foi, la certitude que nous possédons maintenant ce que Dieu nous a annoncé ou promis, même si nous ne le voyons pas encore, et que nous le verrons s’accomplir!

« Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir » (Marc 11: 23-24).

Amen!

Leave a Reply

Translate »