was successfully added to your cart.

Pas de cessez-le-feu sans l’arrêt immédiat des cerfs-volants incendiaires (Netanyahou)

By 15 juillet 2018 Israël & Moyen Orient

Balloons loaded with incendiaries have been flown towards Israel during confrontations between Palestinian demonstrators and Israeli troops east of Gaza City
MAHMUD HAMS (AFP)

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a assuré dimanche qu’Israël ne conclurait aucun accord de cessez-le-feu à Gaza sans un arrêt immédiat de l’envoi des cerfs-volants et ballons incendiaires vers Israël.

Dans la soirée de samedi, des responsables israéliens et de l’organisation terroriste Hamas au pouvoir à Gaza ont déclaré travailler à un accord pour mettre fin à près de vingt-quatre heures de combats intenses ponctués par plus de 200 tirs de roquettes contre l’Etat hébreu, et plusieurs dizaines de frappes dans l’enclave en riposte à ces derniers.

Plus tard dans la soirée, le Hamas et le Djihad islamique ont affirmé être parvenus à un cessez-le-feu grâce à la médiation égyptienne et de « partis internationaux ».

« J’ai entendu dire qu’ils disent que nous étions d’accord pour un cessez-le-feu qui permettrait la poursuite du terrorisme incendiaire. Ce n’est pas vrai », a déclaré Netanyahou lors d’une réunion du cabinet. « Nous ne sommes pas disposés à accepter des attaques contre nous et nous réagirons en conséquence », a-t-il ajouté.

Dimanche, l’armée a de nouveau visé un groupe de lanceurs palestiniens de ballons et cerfs-volants incendiaires, tandis que de nouveaux départs de feu ont éclaté tôt dans la journée dans les zones frontalières à Gaza.

Tsahal

@Tsahal_IDF

Plus tôt aujourd’hui, un avion de Tsahal a ciblé une escouade de terroristes du Hamas qui lançait des des ballons incendiaires vers le territoire israélien depuis le nord de la bande de Gaza.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman a également déclaré que l’armée « n’acceptera ni les cerfs-volants, ni les roquettes ».

« Nous avons eu un weekend tourmenté. Alors pour le reste de la semaine il est important de souligner que nous n’avons pas l’intention d’accepter les roquettes, les cerfs-volants, les drones, ou quoique ce soit d’autre », a-t-il martelé.

Lieberman a par ailleurs indiqué que « 90% des roquettes se sont écrasées dans des terrains vagues ou ont été interceptées par Dôme de fer », ajoutant cependant « que cela est une réalité insensée et nous ne sommes pas disposés à l’accepter ».

« J’espère que le Hamas en a tiré des conclusions, si ce n’est pas le cas, ils en paieront le prix fort », a lancé le ministre.

En l’espace de 24 heures, Israël a été la cible de plus de 200 tirs de roquettes et obus de mortier. De son côté, l’Etat hébreu a riposté en visant plus 40 positions du Hamas.

Au cours de cette réunion du cabinet, Benyamin Netanyahou a également indiqué s’être entretenu au téléphone avec le président américain Donald Trump sur des « questions sécuritaires et politiques suites aux récents développements dans la région ».

« J’ai remercié le président Trump pour sa politique agressive contre l’Iran, car depuis l’adoption de cette politique, nous avons constaté un grand impact en Iran et en dehors d’Iran », a salué Netanyahou.

Leave a Reply

Translate »