Publication journalière d’extraits du dernier livre de Haïm Goël: « VOUS AVEZ DIT PROPHETES ? » Bonne lecture !

By 12 février 2021Études bibliques

 

 

COLLECTION EHAD

Vous avez dit « prophète » ?

Haïm Goël

Ebook gratuit et format papier sur www. leve-toi.com

LIBRE REPRODUCTION AUTORISÉE avec mention de la source et du site de référence : http://leve-toi.com

 

Haïm Goël / Leve-toi International / Etz BeTzion.

Contact : angothaim@aol.com

 

 

« Plusieurs Me diront en ce jour-là :

Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par Ton nom… ? Alors Je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité. » 

Matthieu 7.22-23.

 

Les personnes qui marquent ne sont pas celles qui disent ce que vous voulez entendre, mais celles qui disent ce que vous avez besoin d’entendre.

Yaïr Feiglin, avocat – Jérusalem

 

David et les chefs de l’armée mirent à part pour le service ceux des fils d’Asaph, d’Héman et de Jeduthun qui prophétisaient en s’accompagnant de la harpe, du luth et des cymbales.

1 Chroniques 25.1

Commentaire Mac Arthur : Prophétisaient : le terme ne doit pas nécessairement être pris dans le sens d’une révélation, mais plutôt dans le sens d’une proclamation et d’une exhortation par le biais des paroles des chants. Prophétiser, ce n’est pas forcément prédire l’avenir ou transmettre des révélations directes, mais c’est annoncer la vérité aux hommes.

 

Avertissement

Au lecteur !

Les prophéties authentiques et authentifiées citées dans ce livre le sont à titre d’exemple, et la chose n’a, évidemment, rien d’exhaustif. Il en est de même pour les exemples de faux prophètes. Certains noms sont cités, d’autres, généralement francophones, y compris de faux oints de type Jézabel ou Achab, sont laissés sous silence, car ils furent généralement interpellés bibliquement, mais, en guise de réponse, pratiquèrent injure, mépris, refus et mensonge (les témoignages écrits et de frères témoins existent). Nous avons donc omis leurs noms pour éviter que cela ne génère une nouvelle et inutile guerre pour le corps. Nous vivons un temps où le bien sera appelé mal et le mal bien. Et certains faux oints travaillent effrontément à cela pour leur « gloire » terrestre en entrainant avec ruse et habileté avec eux des auditoires naïfs. En semant le trouble et la division par le mensonge, ils, elles, « tondent » habilement les brebis, mais, selon l’Écriture, leur fin sera pénible. D.ieu seul juge, D.ieu jugera. Prions afin que l’Éternel arrache Ses brebis de leurs crocs. Il le fera.

Haïm Goël

Introduction

 

Je ne prétends en aucune manière épuiser le sujet du ministère de prophète et le spectre du prophétique avec cet ouvrage.

Il m’aurait fallu un an, peut-être deux, pour écrire un énorme volume plus académique. Ce que vous allez lire n’a rien d’académique, mais a été dicté par ce qui s’est soudain déversé devant mes yeux depuis ma mémoire ; le souvenir d’une quarantaine d’années au contact du ministère de prophète, le mien et celui d’autres. Ce que vous allez lire s’est d’abord peu à peu glissé comme une invitation à écrire, durant plusieurs jours dans mon esprit, avec cette présence douce, pénétrante et invariable que je connais lorsque le Seigneur me parle.

Et, un beau matin, au réveil, la présence de D.ieu sur moi s’est faite pressante, exigeante, et le Seigneur m’a dit alors : – Va et écris ! Dans l’instant, j’ai reçu sur trois grandes feuilles noircies toute une série de thèmes à développer sur le sujet de ce livre. La trame du livre était là sous mes yeux.

C’est alors qu’a débuté un de ces combats spirituels majeurs dont nous avons l’expérience. Mais celui-ci a probablement été l’un des plus intenses. Un frère en priant m’a rapporté ceci :

« Concernant la rédaction de ton nouveau livre, j’ai eu une vision lorsque je priais pour ce sujet hier soir. J’ai vu un tigre qui entrait dans un lieu désertique. Ce tigre avait osé aller plus loin que tous les autres animaux qui étaient venus dans cet endroit avant lui, et il était de ce fait en danger. Le Seigneur m’a dit que tu étais comme ce tigre, et que ce livre va avoir des conséquences dans le travail de l’ennemi, car il s’engage plus profondément dans la vérité. J’ai donc prié pour ta protection… »

L’urgence, au fil des jours de rédaction, et la pression sont devenues telles que j‘ai ressenti la « terreur » de Jonas vécue à l’idée d’aller avertir Ninive, et il en a résulté, dans mes moments de difficulté à « y aller », de percevoir que D.ieu m’enfermait moi aussi dans le ventre de la baleine…

Ma femme et moi avons failli à trois reprises mourir durant la rédaction du livre. Inutile de décrire le reste du combat, cela a été franchement épique et jalonné de douleurs spirituelles impossibles à décrire. Jamais je n’avais vu à ce point l’arme des mensonges de Satan distillée aussi clairement, de jour comme de nuit.

Un grand merci à tous dans l’œuvre, vous qui avez soutenu cela dans l’intercession. Le combat était tellement rude que nous avons été obligés de demander à une personne pécheresse et rebelle de se mettre à part, hors réunions d’église, pour un temps, car la moindre brèche rendait le travail infernal à assumer nuit et jour.

A l’instant de sa mise à part, les assauts du diable se sont fortement atténués, rendant le travail infiniment plus libre.

Avec ce livre, il s’agit d’un cri et d’un soupir dans un seul but : faire un peu mieux voir et comprendre ce qu’est un réel prophète au cœur de l’océan de confusions tel qu’il se répand en nos jours, et à très grande vitesse.

Seigneur, sois loué pour ce temps si rude, mais vécu selon Ton vouloir et Ton soutien.

Shalom à tous en Yeshoua !

Haïm Goël

 

Leave a Reply

Translate »