was successfully added to your cart.

Pyramidal, panier à crabes et autres notions…

By 30 novembre 2013Le mot du jour

L’Ecriture en  Matthieu 9 : 17  nous déclare qu’on ne peut placer du vin nouveau dans de vieilles outres sous peine de les voir s’éventrer. Lorsque ces paroles furent prononcées elles s’adressaient bien sûr à un monde religieux pharisien incapable d’accepter le vin nouveau de la grâce qui  accomplit la loi (sans la remplacer). Aujourd’hui, alors que ce grand discours de la grâce a parcouru la planète presque entière et qu’insensiblement nous nous approchons du retour du Messie et qu’Israël est un signe immense concernant ce retour,  il est un fait que souffle un vent de toilettage sur nombres de concepts  prétendument « chrétiens » et souvent païens qui sont venus parasiter la vision des choses de départ de la Kéhila juive telle qu’en elle-même il y a 2000 ans. Les domaines visités A L’AUNE DE L’ECRITURE ET NON DE TRADITIONS ETRANGES, PUISSANTES CAR PUISSAMMENT ENRACINEES  jusque dans l’inconscient collectif religieux chrétien, provoquant de ce fait de très violentes réactions du fait de cet enracinement profond,  sont par exemple :  la Sainte-Cène dominicale et non le souper du Seigneur à Pessah, le dimanche jour de culte non apparent dans l’Ecriture, les offrandes et dîmes, les structures bibliques des ministères et particulièrement les fondements apostoliques, la morale relationnelle bafouée loin des injonctions bibliques venues d’Israël et répétée pourtant dans le  « Nouveau Testament », les schémas sociaux de base qui conditionnent l’autorité réelle du croyant généralement remplacés par l’ignorance et la paganisme, etc .

Je constate qu’il faut tout d’abord un grand courage pour aborder ces questions et LA QUESTION qui les sous-tend toutes, LE POURQUOI DE TANT DE FALSIFICATIONS, car il s’agit de falsifications, et le discours accéléré de D.ieu dans l’Histoire en marche, l’Histoire de NOTRE temps, rétablissant toutes choses, le démontrera toujours plus désormais.

Selon ce que j’observe, le discours des vieilles outres qui ne peuvent contenir le vin nouveau de la réforme initiée par L’ESPRIT POUR UN RETOUR  ENTIER A L’ECRITURE AVEC CE QUE CELA IMPLIQUE DE DOULOUREUSES REMISES EN QUESTION S’APPLIQUE A NOMBRE DE CHRETIENS AUJOURD’HUI. Des chrétiens confrontés aux vérités bibliques que des siècles de traditions chrétiennes avaient occultées. Ainsi en est-il, par exemple,  des fondements bibliques et apostoliques de l’église locale lorsqu’ils sont prêchés à fond même en milieux demandeurs et a priori ouverts. Ils sont écoutés et en même temps acceptés… et puis frileusement refusés car 1/ ils bousculent et annulent des fondements non bibliques avec prérogatives et avantages et, donc, 2/ car « on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres » (vin qui est d’ailleurs ancien. Songez, il était présent noir sur blanc depuis des siècles en Ephésiens 4 et dans nombre d’écrits du dit « Nouveau Testament ». Et comme il est EMETH, VERITE, ce vin nouveau n’a pas vieilli!)

La chose terrible est qu’en fait nombre de chrétiens et leurs serviteurs SAVENT mais devant les nécessaires abdications de privilèges religieux qu’implique le retour vers L’AUTHENTICITE biblique, ils calent… Ce manque de courage qui introduit fatalement le mensonge (résister à la vérité connue est mentir) n’est pas peu de choses et là s’ouvrent des questionnements fondamentaux à des niveaux divers. Ainsi firent les pharisiens jadis, ainsi risquent de faire et font déjà nombre de religieux chrétiens attachés  soit à leurs privilèges soit à leur confort religieux. Un des objectifs de ce site sera d’aborder la question du toilettage biblique requis en ces jours en milieu chrétien afin de laisser couler le vin nouveau de L’AUTHENTICITE BIBLIQUE. Pour nous il ne s’agit pas de choses nées en un creuset de vaines et noires controverses mais le fait d’une obéissance à D.ieu depuis trente ans. Nous aborderons bientôt les sujets « qui fâchent » et nous nous emploierons à les étudier Bible en mains. Nous supplions les uns et les autres de réfreiner les réactions viscérales, primaires et de laisser s’exprimer notre pensée profonde. Chacun jugera ensuite,… Ensuite. Débattre autour de l’Ecriture avec soif de Vérité est après tout un signe de bonne santé, seuls les religieux haïssent cela. N’en soyons pas !

Nous voici loin du titre de cet article : Pyramidal, pannier à crabes et autres notions…

Lorsque l’on parle de pyramidal, cela résonne chez certains comme abus structurels loin du modèle humble et efficace des débuts juifs de l’Eglise en ses traditions pagano-romaines et puis protestantes et puis évangéliques. En decrescendo certes mais non totalement évacuées au profit d’un nécessaire retour aux  fondements. Et ils sont dans le vrai.

Pour certains autres, « pyramidal » est comme un jingle, un slogan que l’on sort lorsque l’on veut remettre en question l’honneur ou l’autorité spirituelle d’autrui par jalousie. Notre oeuvre est tout sauf pyramidale en Afrique, en Europe, etc. Il n’en est pas moins vrai qu’il m’a fallu en tant qu’initiateur de cette structure non pyramidale mais biblique déployer un courage et une force de caractère évidents durant des années. On n’amène pas sur un terrain biblique des croyants dopés consciemment et inconsciemment aux réflexes anciens en quelques messages. Il y faut des années, du courage et de la personnalité. C’est ce que certains fâcheux appellent  être pyramidal. Nous construisons toujours plus bibliques, éblouis de la simplicité évangélique à racines juives offertes par D.ieu en ces temps et restons disponibles pour de nouveaux et sains bouleversements. Il est le Maître, nous sommes les disciples joyeux !

Donc, j’oserai une définition du pyramidal dans l’Eglise : AUTORITE ABUSIVE DU FAIT QU’ELLE VEHICULE ET IMPOSE DES NOTIONS NON BIBLIQUES DONT ELLE TIRE PROFIT POUR SON FONCTIONNEMENT AU DETRIMENT DU ROYAUME DE D.IEU. AUTORITE ABUSIVE LORSQU’INSTRUITE DE SES ERREURS ELLE PERSEVERE. AUTORITE ABUSIVE LORSQU’ELLE TENTE D’ETOUFFER, DE FAIRE PERIR, DISPARAÎTRE CE QUI LA CONTREDIT BIBLIQUEMENT.

Il faut pour lutter dans cette arène des hommes et des femmes de conviction et de courage, des gens mis à part par D.ieu et qui ne construiront jamais en terrains religieux de traditions, évitant dès lors d’en devenir pharisiens à l’heure de la confrontation avec les vérités de D.ieu, D.ieu en marche dans l’Histoire. Seul le vin nouveau du biblique peut alors passer d’outre en outre selon les temps.

Il y eut un temps juste avant et lors de la première venue de Yeshoua Ben Yossef (Messie de souffrance), il y en a un deuxième, luminueux, évident avant, pendant et après la proche venue du Messie Ben David (le Messie du triomphe).

Meilleur Shalom à tous !

H.G.

Reproduction autorisée avec mention du site d’origine

Leave a Reply

Translate »