was successfully added to your cart.

Quand des membres de l’UEJF rencontrent des militants du FN 07/02/2017 / i24news

By 15 juin 2018 Monde
Marine Le Pen lors d’une réunion de lancement de sa campagne présidentielle à Lyon le 5 février 2017
JEFF PACHOUD (AFP)
« Pour la Shoah, vous vous êtes faits avoir »

Plusieurs membres de l’Union des Etudiants juifs de France (UEJF) sont allés à la rencontre de militants du FN à Lyon dimanche, où Marine Le Pen a donné le coup d’envoi de sa campagne avec un premier meeting, sur les dix prévus d’ici avril.

Les sympathisants du parti d’extrême droite filmés par l’UEJF ont multiplié les clichés antisémites et entres autres fait la promotion du négationnisme, comme l’indique une vidéo publiée sur le compte Facebook de l’organisation et qui a déjà été largement diffusée.

L’une des personnes interrogées a soutenu que « les Juifs avaient toujours contrôlé le monde », là où une autre indique que « tous les Juifs font l’armée en Israël ». « Même les Juifs ils ont pas la double nationalité, ils ont la triple nationalité: israéliens, français et Etats-Unis », dit le premier militant qui apparaît dans la vidéo.

Le négationnisme est également assimilé par une jeune fille, à « une position historique » et n’est, selon elle, « pas de l’antisémitisme ».

Le cliché antisémite sur les Juifs et l’argent est aussi abordé par l’une des sympathisante de Marine Le Pen qui parle « d’oligarchie financière ».

« La Shoah? C’est parce que vous vous êtes faits avoir », explique cette femme avant d’essayer d’attraper violemment le téléphone de la personne qui filme l’échange.

Interrogé par I24NEWS sur la démarche de l’UEJF, le président de l’organisation, Sacha Ghozlan explique qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une campagne digitale contre le Front national baptisée #LeFNContreLePeuple, en association avec SOS Racisme et les comités de vigilance citoyens locaux.

« Depuis 3 ans, avec des comités citoyens locaux et SOS Racisme, nous analysons et décryptons les déclarations des maires FN et nous voyons bien que le parti n’a pas changé », souligne-t-il.

« C’est un parti autoritaire, qui divise et stigmatise les populations et qui est un piètre gestionnaire des finances publiques. Après cette conférence de presse, nous nous sommes rendus devant le lieu du Congrès du FN pour distribuer des tracts révélant ces informations sur le parti d’extrême-droite. En sortant de la salle , les militants FN recevaient les tracts et crachaient leur haine en retour » a-t-il affirmé.

« Des préjugés toujours tenaces »

Il insiste par ailleurs sur le fait que les militants n’hésitent pas, comme le démontre la vidéo, à exprimer ouvertement leur position antisémite, malgré la volonté affichée de Marine Le Pen de rompre avec les origines du parti et les déclarations négationnistes de son père.

« On voit bien les ressorts de l’antisémitisme complotiste, de l’antisionisme et du négationnisme dans les propos des militants Front National », précise-t-il.

« Le FN en tête du premier tour »

Dans le cadre de cette stratégie de dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen, le secrétaire général du Front national Nicolas Bay était en visite en Israël il y a quinze jour afin de « montrer le vrai visage du Front national, de lever peut être des ambiguïtés ou peut-être des incompréhensions qui peuvent subsister. »

« Notre position est très claire, nos idées, nos valeurs, le projet politique de Marine Le Pen et du Front national sont totalement incompatibles avec toute forme d’antisémitisme », avait-il notamment déclaré lors de son interview à i24NEWS.

Nouveau slogan, nouveau logo, nouveau clip de campagne axé sur sa personne, une myriade d’initiatives qui s’inscrivent dans cette stratégie de renouveau du parti qui s’accentue à l’approche de l’échéance électorale.

« A ceux qui pensent que le Front National a changé, ils se trompent et cette vidéo est une preuve supplémentaire. Marine Le Pen prétend qu’elle a changé la vitrine, mais la marchandise du FN est toujours la même : xénophobie, repli sur soi et antisémitisme », souligne M. Ghozlan.

Selon un dernier sondage Ifop-Fiducial publié mercredi dernier, la candidate du Front National arriverait en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 24% d’intentions de vote.

Leave a Reply

Translate »