Skip to main content

Quand l’échange de commentaires vaut l’article. Thème: Autour de la vie mouvementée des Wurmbrandt, une question, et nous occidentaux quelle est notre réalité ?

By 17 décembre 2021AVERTISSEMENT

CHANTAL M’ECRIT A PRES LA PARUTION DE L’ARTICLE RETRACANT LE PARCOURS DES WURMBRANDT

« Merci Haïm pour ce témoignage de Richard Wurmbrandt et de son épouse. Quel témoignage, quel courage dans l’épreuve, la torture, quelle foi ! Des personnes magnifiques remplies de l’amour de D.ieu. Que de personnes sauvées à leur contact au travers de l’amour de Christ. J’ai été très touchée par l’amour de ce couple pour les autres, s’oubliant, malgré la maladie, la faiblesse due aux privations… ! Quel privilège tu as eu de les rencontrer. Maintenant, ils sont consolés auprès de leur Seigneur qu’ils ont servi de tout leur cœur. Quelle honte devrions-nous avoir de nous plaindre pour un oui pour un non ! Tu nous en avais déjà parlé, mais je ne connaissais pas cette histoire. Encore merci. »

MA REPONSE :

« La vraie question qu’il faut te poser ICI ET MAINTENANT et que doivent se poser les chrétiens d’Occident ICI ET MAINTENANT est alors : Pourquoi la persécution ne fait-elle pas partie de mon vécu ?

La réponse est simple, les chrétiens d’Occident ne représentent pas un grand danger pour le diable et dès lors il les laisse en paix, confortables (on peut d’ailleurs définir le niveau spirituel des chrétiens auto-satisfaits d’Europe et des USA – et de tout ce qui en découle comme Missions, ainsi…).

Comme tu le sais, la persécution cruelle a fait aussi partie et fait encore partie de mon parcours, sous d’autres formes, mais aussi injustes et affreuses, qui m’ont coûté cher, y compris dans ma réputation, le ministère et ma santé. Elle a toujours succédé à des aventures courageuses de foi et de percées dans le monde spirituel pour le salut des âmes… C’est mathématique, cela !

Je me demande parfois pourquoi mes persécutions ne sont pas le départ d’une remise en question autour de moi, au point que je dois soutenir des croyants qui ne vivent que des broutilles de souffrances en comparaison. Alors, debout les chrétiens d’Europe, SERVONS D.ieu et la persécution viendra ! C’est pourquoi je prépare un petit livre qui s’intitulera REVEIL ET PERSECUTION et qui partira de mes expériences glorieuses et puis douloureuses en la matière. Le but est de préparer les croyants… – car il vient des temps de grand inconfort – qui vont enfin révéler du courage ou encore plus de faiblesse.

Le point saillant du témoignage des Wurmbrandt, ce n’est pas leurs souffrances et comment ils les ont vécues. C’est certes important, mais l’essentiel ce sont au départ LES POSITIONS DE COURAGE, « D’AGRESSIVITE » pour le royaume de D.ieu qui leur ont valu la confrontation avec le diable et la réaction du diable et des humains dominés par celui-ci.

LE COURAGE ! Voilà le mot clé, Chantal. Je pense que lorsque Wurmbrandt me recommanda pour le ministère (je n’étais rien à l’époque), mon destin était scellé, car c’est en m’observant (en me testant rudement, par sagesse) que Wurmbrandt me recommanda. Je ne veux pas ici me mettre en valeur mais souligner que j’ai regardé si souvent autour de moi en cherchant des candidats solides, des « acharnés » pour D.ieu a entraîner derrière moi et je dois le dire, ce fut quasi toujours en vain, dans le monde occidental. Faiblesse, voire lâcheté, confort, succès immédiat et facile, oui. Combat, NON !
Admirons Wurmbrandt et les persécutés authentiques, oui, mais questionnons-nous ainsi : ‘ET MOI ?’ D.ieu ne demande pas à tous le meilleur et le pire comme un Wurmbrandt, ou un Etienne dans les Actes, ou un Paul, mais TOUS peuvent se lever et tous devraient accepter l’idée de vivre les choses glorieuses (les vraies) et le pire aussi. Christ l’a vécu, LUI ! »

Leave a Reply

Translate »