Quand une association antisémite turque a pignon sur rue à Jérusalem!!

 

Incroyable mais vrai, une association turque virtuellement antisémite, du nom de Mirasimiz (« Notre héritage » en turc), a pignon sur rue à Jérusalem sans que les autorités ne réagissent. Cette ONG qui agit sous couvert de « préservation du patrimoine ottoman à Jérusalem et ses environs » agit en fait pour étendre l’influence turque dans la capitale israélienne et la popularité turque auprès des populations arabes. Et pour cela, elle propage un antisémitisme des plus vils, notamment au moyen de caricatures et films qui n’ont rien à envier au Der Stürmer nazi.

La Turquie de Recep Erdogan, dans sa quête mégalomane de reconstituer l’empire ottoman et islamiser Jérusalem, ne rechigne sur aucun moyen pour arriver à ses fins, y compris la ficelle de l’antisémitisme le plus abject.

Mirasimiz dispose aussi d’un magazine intitulé Minber-i-Aksa dans lequel fleurissent des articles et caricatures que l’ont croyait révolus. Reprenant et réactualisant les thèmes de l’antisémitisme classique, Mirasimiz accuse par exemple Israël d’avoir pris le contrôle mondial sur l’alimentation génétiquement modifiée et « de vendre des semences  meurtrières qui empoisonnent les sols, les champs puis les consommateurs afin de pouvoir vendre ensuite des médicaments et gagner beaucoup d’argent ».

Tous les thèmes antisémites des siècles précédents reviennent dans les différents magazines d’inspiration des Frères Musulmans : avarice, goût pour l’argent, complot de domination internationale, meurtre rituel, supériorité raciale etc.

Face à cette politique méthodiquement appliquée par le dictateur turc Recep Erdogan, la question qui se pose est de savoir pourquoi les autorités israéliennes et celles de Jérusalem en particulier ne font pas ce qui devrait être naturel: fermer sans délai les bureaux de cette organisation et l’expulser du pays.

LIRE  “Je hais ces Juifs plus que les nazis” chante un rappeur à Amsterdam

L’organisation « Lakh Yeroushalaïm » qui lutte notamment contre les tentatives de mainmise turque à Jérusalem appelle le ministre des Affaires étrangères Israël Katz à faire appliquer un plan global élaboré par le ministère pour mettre fin à cette ingérence. Mais comme il s’agit d’une question politico-sécuritaire, il faudra attendre la formation d’un prochain gouvernement…

Source lphinfo.com

Leave a Reply

Translate »