Skip to main content

Quelles sont ces récompenses? Article de Henri Viaud-Murat.

By 16 juin 2021Lève-toi !

Quelles sont ces récompenses?

 

Article de Henri Viaud-Murat.

Puisque nous ne devons pas chercher à accomplir des « performances » pour mériter quoi que ce soit de la part du Seigneur, pourquoi Dieu nous promet-Il des récompenses, et quelles sont donc ces récompenses dont Il nous parle?

Nombreux sont les passages de la Parole de Dieu, où il nous est parlé de « récompenses » et de « rémunération. » Ces mots n’impliquent-ils pas une idée de mérite et de salaire? Si nous ne méritons rien devant Dieu, et que tout est grâce de Sa part, quelle peut donc être la nature de ces récompenses que le Seigneur nous promet?

Le mot grec traduit par « récompense » est « misthos, » qui signifie exactement « rémunération, » dans le sens de « juste rétribution. » C’est le même mot qui est employé dans le verset suivant:

« Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre » (Apocalypse 22: 12).

Dieu est un juste juge, et Il rendra à chacun selon ce qu’il a agi, ou selon ce qu’il a subi. Et Dieu juge avant tout non pas chaque oeuvre en elle-même, mais l’intention avec laquelle elle a été accomplie.

Le Seigneur Jésus a souvent parlé de « récompenses » réservées à Ses disciples.

« Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous » (Matthieu 5: 11-12).

« Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme! Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes » (Luc 6: 22-23).

Le Seigneur promet une grande récompense dans le ciel à tous ceux qui auront été persécutés à cause de Son nom, que ce soit par leur témoignage, ou simplement par le fait qu’ils ont été chrétiens. Ce sera leur « rétribution, » en raison des souffrances qu’ils ont subies. Cela devrait contribuer à nous consoler quand nous souffrons de persécutions!

Mais Jésus promet aussi une grande récompense à tous ceux qui font le bien avec un coeur pur, sans faire ce bien dans le seul but d’en obtenir une récompense.

« Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux » (Luc 6: 35-36).

C’est ainsi que l’on peut apprécier la parfaite justice de notre Dieu! Il saura récompenser ceux qui accomplissent des bonnes actions sans rien attendre en retour.

Bien entendu, nous savons que nous aurons droit à une récompense, parce que Dieu l’a promise. Nous la recevrons avec reconnaissance. Mais ce n’est pas uniquement pour cela que nous faisons le bien!

Tout ce que Dieu nous donne, Il le fait par pure grâce, et Il nous demande de nous en emparer par la foi. Ce que nous recevons par la foi n’est donc jamais un salaire correspondant à un travail, mais c’est la juste rétribution d’une action accomplie par la foi.

En outre, la grandeur de la récompense ne sera pas proportionnelle à la grandeur de l’acte accompli! Car Dieu seul voit les coeurs, et peut ainsi juger de l’intention secrète de ceux qui font le bien!

« Et quiconque vous donnera à boire un verre d’eau en mon nom, parce que vous appartenez à Christ, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense » (Marc 9: 41).

« Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste. Et quiconque donnera seulement un verre d’eau froide à l’un de ces petits parce qu’il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense » (Matthieu 10: 41-42).

Rendez-vous compte? Celui qui recevra un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, comme s’il avait été lui-même prophète!

Souvenez-vous de la petite obole versée par la pauvre veuve, de son nécessaire, qui valait plus, aux yeux du Seigneur, que les riches dons de ceux qui donnaient de leur superflu!

Oui, toutes les oeuvres de bonté que nous aurons accomplies seront jugées devant le tribunal de Christ, devant lequel tous les chrétiens devront comparaître, après l’enlèvement de l’Eglise fidèle.

Nous ne comparaîtrons pas devant ce tribunal pour y être condamnés, ni pour y être déclarés sauvés ou perdus. Mais nous y comparaîtrons pour que Dieu puisse juger et rétribuer toutes les oeuvres que nous aurons accomplies au service de Dieu et des hommes.

Toutes les oeuvres que nous aurons accomplies dans la chair seront brûlées au feu et ne recevront aucune récompense. Ce sont celles qui auront été accomplies avec une motivation charnelle, égoïste ou orgueilleuse.

Tandis que toutes les oeuvres que nous aurons accomplies dans l’esprit passeront l’épreuve du feu, et recevront une récompense. Ce sont celles qui auront été accomplies avec foi, amour et désintéressement.

« C’est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps » (2 Corinthiens 5: 9-10).

Pour Dieu, ce qui est mal, c’est ce qui aura été fait dans la chair. Et ce qui est bien, c’est ce qui aura été fait dans l’esprit.

« Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’oeuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’oeuvre de chacun. Si l’oeuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’oeuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu » (1 Corinthiens 3: 8-15).

Ces passages nous parlent donc des rétributions qui attendent ceux qui oeuvrent pour Dieu ou pour les autres, ceux qui contribuent à bâtir l’édifice de Dieu, ceux qui sont ouvriers avec Dieu.

Or nous savons que Dieu travaille au salut des âmes, à l’édification de Son Eglise, et à la destruction de toutes les oeuvres de Satan.

Puisque nous sommes tous appelés à collaborer avec Dieu, nous ne devons jamais oublier qu’un jour, nous devrons rendre compte au Seigneur de toutes les oeuvres que nous aurons accomplies pour Le servir, ou pour servir nos semblables.

Et ce que Dieu jugera en premier, c’est la motivation qui nous a animés lorsque nous avons agi pour Dieu ou pour les autres. Toute motivation pure, désintéressée et remplie de l’amour de Dieu, recevra une juste rétribution!

C’est pour cela que l’apôtre Jean a écrit:

« Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense » (2 Jean 8).

Paul, de son côté, a pu dire:

« Si j’annonce l’Evangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile! Si je le fais de bon coeur, j’en ai la récompense; mais si je le fais malgré moi, c’est une charge qui m’est confiée. Quelle est donc ma récompense? C’est d’offrir gratuitement l’Evangile que j’annonce, sans user de mon droit de prédicateur de l’Evangile » (1 Corinthiens 9: 16-18).

L’apôtre allait donc jusqu’à refuser de réclamer ce à quoi il aurait eu droit, considérant comme une récompense le fait de pouvoir annoncer de bon coeur et gratuitement l’Evangile!

Nous allons à présent nous intéresser à la question de savoir quelles peuvent donc être ces récompenses, en quoi elles peuvent consister.

En tout premier lieu, nous pouvons dire que, là encore, toutes ces récompenses sont la rétribution que Dieu donne à notre foi.

Il faut le répéter, afin d’être bien compris: toutes les récompenses que Dieu nous donnera résulteront de notre foi en Dieu et en Sa Parole. Dieu veut « rémunérer » notre foi, afin que tout ce qu’Il nous donne le soit par grâce, pour la seule gloire de Dieu.

Si nous gardons la ferme assurance que Dieu accomplira en notre faveur ce qu’Il nous a promis, ce sera notre récompense, ou notre rémunération.

« N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. Et mon juste vivra par la foi » (Hébreux 10: 35-38).

Comprenez bien qu’une grande rémunération est attachée à ceux qui gardent une ferme assurance, ou une ferme foi, dans les promesses du Seigneur!

Dieu considère toujours comme un dû le fait de donner ce qu’Il a promis à ceux qui auront attaché leur foi à Ses promesses. C’est cela notre « rémunération, » notre récompense.

Outre la manifestation de Ses promesses en réponse à notre foi, le Seigneur nous réserve encore une autre forme de récompense. Il s’agit de tout l’héritage qu’Il nous a donné en Christ. Nous ne pouvons en bénéficier que par la foi.

« Tout ce que vous faites, faites-le de bon coeur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense » (Colossiens 3: 23-24).

Un héritier n’a pas besoin de travailler pour toucher son héritage. Il ne le mérite pas non plus! Cet héritage lui revient en vertu d’un droit légal, le droit de filiation. Mais pour toucher son héritage, l’héritier doit être informé et croire qu’il l’a reçu, et faire les démarches nécessaires pour en bénéficier.

Puisque nous sommes devenus des enfants de Dieu, grâce au sacrifice de Jésus-Christ, nous devenons aussi Ses héritiers.

« Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui » (Romains 8: 17).

Que comprend donc cet héritage qui nous est réservé, et qui constitue notre « rétribution » en tant qu’enfants de Dieu? En voici quelques aspects:

– Nous héritons de la bénédiction divine:

« Enfin, soyez tous d’un même sentiment, sympathisants, fraternels, compatissants, humbles, ne rendant pas mal pour mal, ou outrage pour outrage, mais au contraire bénissant, parce que vous avez été appelés à ceci, c’est que vous héritiez de la bénédiction » (1 Pierre 3: 8-9).

– Nous héritons de la vie éternelle:

« Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle » (Tite 3: 4-7).

Cette vie éternelle, nous l’avons dès à présent par la repentance et la foi en Christ. Elle n’est pas encore pleinement manifestée, mais elle le sera un jour, lorsque le Seigneur viendra enlever Son Eglise fidèle, et c’est cela notre espérance glorieuse!

– Nous héritons de la justice qui s’obtient par la foi, comme cela fut le cas pour Noé et Abraham:

« C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c’est par elle qu’il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi » Hébreux 11: 7).

« Et il (Abraham) reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu’il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d’être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée, et le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis, mais encore qui marchent sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis » (Romains 4: 11-12).

– Nous héritons du Royaume de Dieu, dans ce monde et dans le monde futur:

« Ecoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment? » (Jacques 2: 5).

« En effet, ce n’est pas par la loi que l’héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c’est par la justice de la foi » (Romains 4: 13).

« Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Ecris; car ces paroles sont certaines et véritables. Et il me dit: C’est fait! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement. Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21: 5-7).

Nous sommes destinés à régner avec Christ sur la terre du Millenium, puis sur la nouvelle terre de l’éternité! « Ces choses » dont nous devons hériter décrivent tout simplement la Jérusalem Céleste qui descendra sur la nouvelle terre, dans laquelle nous verrons Dieu face à face, et où nous jouirons d’une félicité éternelle en Sa présence!

Frères et soeurs, est-ce que ce ne sont pas là de magnifiques récompenses?

Pour les recevoir, le Seigneur nous demande de demeurer dans la foi, de Lui rester fidèles jusqu’au bout, et de marcher humblement devant Lui, en mettant en valeur les talents qu’Il nous a donnés. Au minimum, en confiant notre talent à quelqu’un qui saura le mettre en valeur! (Matthieu 25: 14-30).

Celui qui a enfoui son talent ne s’attendait certainement pas à ce qu’il fructifie! Il n’a pas cru qu’il pouvait le faire fructifier, ni que quelqu’un pouvait le faire fructifier pour lui.

Si nous n’enfouissons pas le talent que Dieu nous a confié, et si nous le faisons fructifier, même un minimum, nous aurons droit à notre récompense. Le Seigneur nous dira:

« C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître » (Matthieu 25: 21).

Que représentent ces talents, ou ce talent que Dieu nous confie? Tout simplement les dons et capacités qu’Il nous accorde, pour remplir la mission qu’Il nous assigne sur cette terre.

Faire fructifier ces talents, cela signifie les utiliser dans l’esprit, afin de servir Dieu et les hommes avec amour.

Etre fidèle signifie rester dans la foi. Fidélité et foi sont un même mot en grec. Etre fidèle, c’est être quelqu’un sur qui Dieu peut compter, parce qu’il croit en Sa Parole!

Cela signifie que si nous restons dans la foi en Dieu et en Sa Parole, si nous progressons régulièrement dans cette foi, nous pourrons accomplir de plus en plus fidèlement les oeuvres que le Seigneur a préparées pour nous, même si c’est en « peu de chose »!

Le Seigneur nous confiera alors beaucoup, que ce soit pendant le Millenium ou dans l’éternité. Mais voici ce qui est le plus beau: Il nous fera « entrer dans la joie » de notre Maître!

Le mot grec traduit ici par « joie » est bien plus fort que sa traduction! Il signifie en réalité: « joie débordante, bonheur absolu »!

Quoi de plus exaltant que d’entrer dans la pure Joie de notre Dieu, dans Sa Présence divine, pour être envahis de Son amour, de Sa paix, de Sa joie débordante, de Sa félicité, de tout ce qu’Il est!

C’est vraiment cela, notre récompense suprême!

Ceux qui, sur cette terre, font le bien pour être vus des hommes, reçoivent déjà leur récompense, c’est-à-dire la louange des hommes.

Mais ceux qui, sur cette terre, auront fait humblement le bien par amour pour Dieu et pour leur prochain, ceux-là recevront la louange de Dieu Lui-même!

« C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due » (1 Corinthiens 4: 5).

Vous rendez-vous bien compte de ce que signifie « recevoir la louange de Dieu, » devant les myriades d’anges et d’élus qui seront devant Son trône?

Toutefois, nous n’oublierons jamais que toutes ces récompenses, tout cet héritage qui nous est destiné, et même la louange que nous recevrons de notre Dieu, ne seront jamais une rémunération de nos mérites et de nos efforts personnels, mais qu’ils seront la manifestation de la pure bonté de Dieu à notre égard, en Son Fils Jésus-Christ, parce que nous aurons cru en Lui et en Sa Parole!

Notre seule part aura donc été d’attacher la foi que Dieu nous a donnée à tout ce que Sa grâce a fait descendre à notre portée, par la seule vertu de Son Fils Bien-aimé!

Que Son Nom soit glorifié à tout jamais!

Join the discussion 5 Comments

  • Chantal Le Gac dit :

    Quand on se convertit, la principale récompense à laquelle on pense, c’est d’être sauvé et c’est déjà magnifique. Et pourtant, comme Henri Viaud-Murat nous l’explique dans cet article, la bonté de Dieu ne s’arrête pas là. Cependant, je crois que l’important ce n’est pas d’aimer Dieu pour ses récompenses mais pour ce qu’il est.

  • Shoshana dit :

    Merci Haïm pour cet article. C’est vrai, quelle magnifique récompense que d’être dans la présence de D.ieu éternellement! Que notre sauveur Yeshua revienne bien vite pour que nous puissions vivre cette merveille!

  • Alexandre dit :

    Merci cher Haïm pour cet article.
    En lisant cela, j’ai des étoiles pleins les yeux.
    – « Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra… » (Révélations 1:7)
    – Etre sauvé
    – Vivre le Millenium
    – Voir la Jérusalem Céleste venir sur la nouvelle terre à tout jamais.
    – Il est dit : « la Jérusalem Céleste qui descendra sur la nouvelle terre, dans laquelle nous verrons D.ieu face à face »,
    avec mes pensées humaines, je dirais que là mon coeur ne tiendra pas ! Voir Notre Seigneur sur des nuées, si j’ai la chance de voir cela j’aurais déjà du mal à tenir mais un jour de voir Le Tout-Puissant…
    Voilà les récompenses dont je rêve et qui seront les plus importantes, les plus grandes que je puisse recevoir. La plus importante de toute ? Etre sauvé.
    Soyez bénis
    Shabbat Shalom lekoulam

Leave a Reply

Translate »