was successfully added to your cart.

Quelques vérités sur le 6 juin 1944. Guy Millière /Europe-Israël

By 7 juin 2014 Lève-toi !

Quelques vérités indispensables sur le 6 juin 1944 par Guy Millière


Quelques vérités indispensables sur le 6 juin 1944 par Guy Millière

Je ne serai pas en France pour la commémoration du 6 juin 1944.

Je ne suis, au moment où j’écris ces lignes, pas en France, mais à des milliers de kilomètres, à Los Angeles. Cela m’évite d’entendre les discours officiels et de me trouver confronté une fois se plus à la version officielle de l’histoire.

Le discours gaulliste disant que la France s’est libérée elle-même est essentiellement faux

La libération de la France a effectivement commencé le 6 juin 1944. Mais la France a été libérée du nazisme, et du pétainisme. Environ cent soixante dix Français ont débarqué en Normandie. Le discours gaulliste disant que la France s’est libérée elle-même est essentiellement faux. La résistance française n’a joué qu’un role assez mince, et les communistes ne se battaient pas pour libérer la France, mais pour la prendre en main sur un mode totalitaire. Le parti communiste a été collaborationniste jusqu’à la rupture du pacte germano-soviétique.

bh5

Par ailleurs, point crucial, le débarquement a eu lieu en Normandie parce que Franklin Roosevelt a été influencé par des agents communistes et s’est rangé aux positions de Staline. Winston Churchill voulait que les troupes anglo-américaines montent vers Berlin depuis les Balkans. Si la proposition de Churchill avait été retenue, le régime nazi serait tombé plus tôt. Il y aurait eu moins de morts américains, et moins de morts juifs dans les camps d’extermination. Ce qui n’est jamais dit.

Enfin, autre point crucial, non seulement Staline a été d’abord l’allié d’Hitler, mais il n’est devenu un « allié » du monde libre que parce qu’Hitler a attaqué l’Union Soviétique pour déjouer une attaque que l’Union Soviétique préparait contre l’Allemagne nazie.

L’Union Soviétique n’a donc fait partie des « alliés » que parce que les manoeuvres de Staline se sont retournées contre l’Union Soviétique, et parce que Franklin Roosevelt était sous l’influence d’agents communistes. Les morts russes à Stalingrad ont été victimes de ces manoeuvres. L’Union Soviétique s’est partagée la Pologne avec les nazis au début de la guerre et a effectué le massacre de Katyn. Elle a, par son influence sur Roosevelt, prolongé la guerre, contribué à faire tuer davantage d’Américains, et bien davantage de Juifs victimes de la shoah. Elle a utilisé la guerre pour asservir la moitié de l’Europe pendant plusieurs décennies. L’essentiel du matériel militaire que Staline a utilisé pendant la guerre lui été fourni par l’administration Roosevelt.

Faire venir Poutine en Normandie au nom de la victoire sur le nazisme est une façon de continuer à occulter ce que je viens de noter. Mais l’occultation a commencé, je sais, dès le temps de la présidence de Franklin Roosevelt. Obama est l’héritier de Franklin Roosevelt: lui n’est pas entouré d’agents communistes l’utilisant comme un idiot utile, mais d’agents de l’islamisme. Les époques changent. Le totalitarisme change aussi. Le totalitarisme reste le totalitarisme.

Un procès de Nurenberg des crimes du communisme n’a jamais eu lieu

Un procės a eu lieu à Nurenberg pour juger les criminels nazis. A cause de Roosevelt, les Soviétiques étaient du coté des accusateurs. Il aurait dû être du coté des accusés. Un procès de Nurenberg des crimes du communisme n’a jamais eu lieu. Il serait pourtant très utile.

Un livre disant la vérité sur Roosevelt, les relations Roosevelt-Staline, et l’influence des agents communistes au sein de l’administration Franklin Roosevelt reste à écrire. Je ne le ferai pas, car il n’y aurait aucun grand éditeur en France pour le publier.

C’est ainsi que vit la version officielle de l’histoire.

: © Guy Millière pour Dreuz.info.

PS j’aurais pu ajouter que, sur ordre de Roosevelt, puis de Truman, l’armée américaine a « rapatrié » de force des milliers de soldats russes qui ont tenté, à la fin de la guerre, de choisir la liberté, ce qui signifie qu’elle les a envoyés vers le goulag. J’aurais pu noter le comportement des Britanniques qui ont tout fait pour empêcher les Juifs rescapés de la shoah de rejoindre ce qui allait devenir Israël et les ont souvent renvoyés vers les camps dont ils étaient à peine sortis. Mais s’il fallait tout dire, cela deviendrait vraiment accablant….

5701720_orig

Join the discussion 4 Comments

  • Richard dit :

    Pourquoi De Gaulle n’a jamais commémoré le 6 juin

    Celui dont le tout un chacun du sérail politique s’arrache la filiation l’a clairement expliqué selon Peyrefitte qui reprend dans son ouvrage, ces paroles suivantes du général De Gaulle :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-histoire-vraie-il-y-a-50-ans-le-153022

    A bon entendeur de la cohérence intellectuelle, salut!

  • Haïm Goël dit :

    Bien, après l’article de Millière, je publie la réaction ci-dessus.

    Mais pourquoi des mots arrogants et cassants comme: « A bon entendeur de la cohérence intellectuelle, salut! » Oh, la!

    Nul n’a le monopole de la cohérence intellectuelle toujours et partout au point de briser là avec l’autre avec un sec SALUT! C’est à mon avis un aveu de faiblesse, de chauvinisme! Permettez mon avis, le chauvinisme est une lâcheté intellectuelle. Mais ce n’est que mon avis.

    En matière d’historique de relations somme toute humaines nul n’a le monopole de la vérité absolue. Comme je le dis pour les couples en échec, au final les torts sont d’une certaine façon égaux des deux côtés. ET c’est ainsi en toutes relations humaines. Si, si, lorsque l’on va en profondeur cela devient une évidence,….Toujours, mais au-delà des apparences. Seul l’amour parfait proposé, commandé par Yeshoua lorsqu’il parvient à s’incarner entre humains permet d’éviter cet obstacle à l’harmonie.

    Alors DE GAULLE et CHURCHILL et consort, il y a sans aucun doute du vrai et du sincère et de l’excessif et du faux des deux côtés avec en prime des circonstances tragiques et exceptionnelles qui nous obligent à relativiser pas mal de choses avec prudence.

    Que chacun s’instruise donc paisiblement, tente de saisir le vrai, le juste des deux côtés et laisse à D.ieu le jugement final…Cela se fera!
    Shalom (mais pas sec, affectueux même!)
    Haim

  • Richard dit :

    Excusez moi de vous avoir blessé, ce n’était pas mon intention. Je réagissais par rapport à nos élites qui souvent renie notre histoire et diminue l’action de la résistance française. J’aime mon pays et je plaide la vérité devant le trône de Dieu, lui seul connait les origines profondes de cette guerre. Le peuple français est souvent formater pour se dévaloriser.

  • Haïm Goël dit :

    Vous ne m’avez nullement blessé. J’en ai vu, lu et entendu d’autres ; et l’amour, le pardon, sont une ressource de grâce qui finissent par précéder préventivement comme un saint dépôt dans le coeur, face même aux offenses qui viendraient… C’est une grande chose apprise grâce à D.ieu depuis des années au travers de bien de souffrances et injustices qui, O BONHEUR, ont brisé tout ce qu’il pouvait y avoir d’orgueil.

    J’ai plutôt été désolé pour vous de vous voir utiliser des termes cassants qui ne respectent pas le débat. Alors n’en parlons plus.

    Quant au débat sur le respect ou le non respect de la résistance française, c’est à mon avis prioritairement à ses membres toujours en vie à exprimer publiquement leur point de vue à ce sujet plus que toute autre personne. Parler à la place des autres me semble toujours dangereux, voire suspect, surtout en des domaines qui requièrent pour être vécus un courage personnel.

    Or ce que je lis (je suis passionné d’Histoire) ou entend parfois est différent : j’ai connu en Belgique une certaine baronne chef de réseau et un propre cousin de mon père prisonnier de guerre fut torturé et laissé pour mort dans un fossé car il était résistant. Il n’avait pas parlé. Et les gens de cette trempe n’avaient pas une idée dévalorisée de leur action mais plutôt après la guerre une réflexion morale et philosophique responsable et grave sur certaines décisions qu’ils durent prendre pendant la guerre en tant que chefs de réseau. Vous me suivez ? Un autre parent belge traversa à 17 ou 18 ans le Chanel en 41 ou 42 et revint jeune lieutenant en débarquant sur les plages de Normandie. Ce qu’ils expriment, ces témoins de première ligne, n’est pas fondamentalement en phase avec votre préoccupation. Ces hommes et ces femmes-là n’avaient qu’une attente, la libération de leur patrie par n’importe quel moyen. Tous furent reconnaissants et enthousiastes lors du débarquement anglo-américain qui coûta quand même en sang humain répandu un prix extrêmement élevé.
    Visiblement vous êtes chrétien mais ne redoutez-vous pas de vous tromper de combat ? Vous avez pour votre pays un amour sentimental et les sentiments seuls, c’est toujours à un certain point la chair, car cela vient de l’âme. C’est en esprit et avec l’aide du Saint-Esprit qu’il vous faut demander à D.ieu comment aimer la France… et intercéder. Ne vous perdez pas en vaines positions qui ne déboucheront que sur du débat vain et conflictuel.

    J’hésite à commenter la dernière phrase de votre commentaire :
    « Le peuple français est souvent formaté pour se dévaloriser » ,
    mais je le fais car vous démontrez là à quel point vous devenez subjectif parce que sentimental. Franchement, oserions-nous prétendre que le peuple français n’est pas un des peuples les plus réactifs et donc des moins enclins à se dévaloriser ? Franchement toujours, vous allez me faire sourire et faire sourire beaucoup de monde sur quatre continents, où l’on a évoqué devant moi la France… S’il y a un peuple à la crête souvent dressée c’est bien le peuple français. Hum ! Et bien des mots en découlent, versatilité, relationnel au bord permanent du conflit, etc. Un débat télévisé français est à cet égard un chef d’oeuvre fréquent de confusion et de stériles empoignades où l’échange consiste le plus souvent à « tuer » l’autre pour ne surtout pas l’entendre. Cherchez alors la porte de sortie…!
    L’attitude actuellement passive des Français est à analyser selon de tout autres paramètres que celui du formatage que vous dites. Mais là, il me faut tout un jour entier pour développer et de même que je m’emploie à prier et aimer les Français que je croise en ce moment et qui pour beaucoup commencent plus qu’hier à être attentifs au message du SEUL SALUT QUI TIENNE, je vous le dis, agissez de même car il y a urgence et, comme je l’ai prophétisé il y a des années, un pouvoir spécialement dur viendra sous peu en France et exigera d’autorité par une loi votée la fermeture de toutes les églises évangéliques et cela servira de signal pour l’entrée en piste de l’Antichrist.
    Alors je vous assure que le débat sur la fierté nationale sera piètre débat… ou plutôt credo dictatorial et fascisant.
    J’ai envie de dire aux chrétiens français en priorité : cessez vos vains débats, vos stériles activismes, oeuvres de vos sentiments et de votre chair réactive, et PRIEZ en cherchant d’abord l’HONNÊTE ET AUTHENTIQUE PAIX DE L’ESPRIT DEVANT D.IEU. PAIX D’UN PRIX INESTIMABLE. Ensuite laissez-vous diriger par D.ieu dans la prière ou vers les chères âmes qui soupirent aujourd’hui en France vers une délivrance car « Monsieur TOUT LE MONDE » (les voilà les vrais témoins de l’état de la France, loin des « cénacles ») sent que cela va au gouffre. Personnellement, chaque fois que je mets les pieds en France ces deux dernières années, je croise de façon surnaturelle et touchante beaucoup de ces Mrs et Mmes-là.
    Et vous ?
    Attention, ce n’est qu’une question, pas une attaque ! Hum.
    Mon shalom,
    Haïm

Leave a Reply

Translate »