Skip to main content

QUELQU’UN SOUFFLERA-T-IL DE LA TROMPETTE ? (Pleins feux) N’y a-t-il personne pour défendre la justice ?  L’Amérique était autrefois connue comme « la terre des libertés et la patrie des braves ».  Aujourd’hui, nous ne sommes ni l’un ni l’autre. En fait, c’est la perte de bravoure qui a conduit à notre perte de liberté. 

By 6 février 2022APOSTASIE
Partager avec les autres
Table des matières

Par Dave Daubenmire – Le 3 février 2022

N’y a-t-il personne pour défendre la justice ?  L’Amérique était autrefois connue comme « la terre des libertés et la patrie des braves ».  Aujourd’hui, nous ne sommes ni l’un ni l’autre.

En fait, c’est la perte de bravoure qui a conduit à notre perte de liberté.  Il est difficile de trouver quelqu’un qui soit prêt à défendre quoi que ce soit… sauf pour ceux qui détestent Dieu.  Ils se lèvent avec audace partout dans les endroits puants pour leur programme démentiel.

Les Proverbes nous disent que « les justes sont aussi hardis que des lions ».  De toute évidence, nous ne sommes plus très justes.  Les chrétiens sont devenus les plus faciles à lâcher en Amérique… en particulier nos pasteurs.  Ils ne feront ni ne permettront rien qui puisse secouer le bateau.  Je suppose que c’est parce qu’ils pensent que l’église est soit un navire-hôpital, soit un bateau de croisière, alors que les hommes courageux qui ont construit ce pays voyaient l’église comme un bateau de guerre. 

https://newswithviews.com/wp-content/uploads/2019/12/Dave-Daubenmire3.png

Oh, pour le bon vieux temps où les hommes étaient courageux et l’Amérique était libre.  Y a-t-il jamais eu un moment dans l’histoire américaine où le leadership moral a tant fait défaut ? 

Cela me rappelle ce que George Washington a dit dans son discours d’adieu :

« De toutes les dispositions et habitudes qui conduisent à la prospérité politique, la Religion et la Morale sont des appuis indispensables.  C’est en vain que l’homme réclamerait le tribut du Patriotisme, qui travaillerait à subvertir ces grands piliers du bonheur humain, ces piliers les plus solides des devoirs des Hommes et des Citoyens.  Quoi qu’on puisse accorder à l’influence d’une éducation raffinée sur des esprits de structure particulière, la raison et l’expérience nous interdisent toutes deux d’espérer que la morale nationale puisse prévaloir à l’exclusion du principe religieux. »  

C’est ce manque de moralité qui a conduit à la disparition de cette nation.  Aucun ennemi étranger n’a jamais été capable de détruire cette nation, mais nous nous sommes effondrés de l’intérieur.  « Ces grands piliers », comme l’a déclaré Washington, se sont effondrés parce que nous n’avons plus d’hommes qui proclameront hardiment la Vérité. 

Pourquoi s’attendrait-on à ce qu’un politicien défende la vérité alors que les hommes dans les chaires ont peur de le faire ?  Pourquoi devrions-nous nous attendre à ce que les politiciens se battent pour mettre fin à l’avortement alors que les pasteurs ne le feront pas ?

« Oh, mais, mon pasteur parle tout le temps contre ce qui se passe dans cette nation », m’a dit une femme l’autre jour.  « C’est super », répondis-je.        « Mais, fait-il jamais autre chose que d’en parler ?  Obtient-il jamais son nom dans les journaux pour sa prise de position publique contre le péché qui ravage cette nation ?  L’avez-vous déjà vu dans la rue lutter contre la décadence qui détruit les piliers de la société ?  L’avez-vous déjà vu lors des réunions du conseil d’administration de l’école faire l’enfer avec la débauche et les mensonges enseignés à nos enfants ?  Y a-t-il un groupe spécifique de citoyens qui le détestent ? »

La vérité est dangereuse.  Se battre pour cela peut devenir risqué.  Vous pouvez vous attirer beaucoup d’ennuis lorsque vous dites ce que vous pensez.  La plupart ne veulent pas y aller.  La plupart ne prendront pas le risque.  Ils se sont convaincus que prêcher, c’est se battre.  Eh bien, parler ne coûte pas cher.  Prêcher n’est pas combattre.  Battre ses bajoues aux déjà convertis donne un faux sentiment d’accomplissement, mais ne signifie rien.

Je me souviens d’une histoire que j’ai entendue une fois au sujet du président Lincoln.  Bien que mes détails puissent être un peu sommaires, l’histoire ressemble à ceci : Il semble qu’un des amis de confiance du président Lincoln délivrait un message dans une église locale, et le président Lincoln, par respect pour son ami, s’est faufilé à l’arrière juste avant que le sermon commence.  Le président est resté jusqu’à ce que le message soit terminé et s’est éclipsé de la même manière qu’il est entré. 

Le lendemain matin, il eut l’occasion de prendre le petit déjeuner avec son ami, et le « prédicateur » s’enquit de la critique de Lincoln sur son sermon. « Il a été bien livré et rempli d’enthousiasme », a répondu le président. « Mais ce fut un échec car pas une seule fois vous n’avez demandé à votre public de faire quelque chose de grand ! »

Il est temps que nos pasteurs « fassent quelque chose de grand ».

Le Christianisme est un mode de vie, pas une religion.  Il est plus vivant lorsqu’il lutte pour les âmes des hommes.  La vie extérieure de l’Évangile est l’acte le plus dangereux qu’un chrétien puisse entreprendre.

Des millions sont morts à cause de leur position.  Des millions d’autres le feront.  La récolte actuelle de dirigeants chrétiens est un affront au Christ qu’ils prétendent servir.  Notre ADN spirituel parle des exploits des héros anonymes d’Hébreux 11, qui décrit ces gens comme ceux « dont le monde n’était pas digne ».

Pouvez-vous nommer un seul « homme de Dieu » sur la scène nationale qui ne se soucie pas de ce que les gens pensent de lui ?  Pouvez-vous me citer un seul dirigeant de renom qui exprime clairement ce qui arrive aux piliers de la religion et de la moralité dans cette nation ?

Plus de 100 millions de personnes auront bientôt un rituel satanique pompé directement dans leurs maisons à mesure que Satan se généralisera.  Le spectacle de la mi-temps du Super Bowl ne sera rien de moins qu’un rituel satanique.  Votre pasteur vous a-t-il averti de cela afin que vous puissiez être au courant lorsque vous assistez à la fête du Super Bowl de votre église ?

Nous avons besoin de « chefs religieux » qui diront au monde que l’homosexualité est une perversion morale ; Ou déclarer ouvertement que l’avortement est un meurtre et que ceux qui participent à ce péché crachent à la face de Dieu ; Ou déclarer que les actions de l’actuel résident de la Maison Blanche sont parmi les fruits les plus anti-américains et anti-chrétiens de l’histoire de cette nation ?

Quelqu’un ne défiera-t-il pas ouvertement le vol de l’IRS et de la Réserve Fédérale, ou ne luttera-t-il pas contre la subvention gouvernementale du péché, ou ne déclarera-t-il pas ouvertement et hardiment que l’idée de la Grâce avant la repentance ne se trouve nulle part dans la Sainte Parole ?  Oh, il y a des milliers de « prêcheurs », mais il y en a honteusement peu qui sont vraiment prêts à faire quoi que ce soit.  Notre nation est assise au bord du précipice.  Un désastre impensable est juste au coin de la rue.

L’état est impie.  L’église est plus fidèle quand elle lutte contre les règles et les édits d’un gouvernement impie.  Chaque problème auquel cette nation est confrontée est un problème moral.  Toutes les personnes.  Pourtant, pas un pasteur sur 10.000 ne se lèvera et ne sera compté.

Souvenez-vous de ceci : Satan ne prêche jamais au sujet du Ciel… Il prêche ici et maintenant.  Il vous dit que Dieu est amour.  Obtenez tout ce que vous pouvez maintenant.  Soyez heureux.  Vivez une vie bien remplie.  Ne jugez personne.  La plupart des pasteurs américains prêchent ce même message.

L’enfer est l’affaire de l’église.  C’est pourquoi Jésus a dit que nous devons être du sel… et non du sucre.  Le jugement, le péché et la moralité personnelle et collective sont les affaires de l’église… et les affaires devraient être en plein essor.  Jésus nous a dit beaucoup de choses.  L’amitié avec le monde est inimitié avec Dieu.  Prends ta croix et suis-moi.  Les méchants seront transformés en enfer avec toutes les nations qui oublient Dieu.  Celui qui aime sa vie la perdra… 

Nous, chrétiens, nous nous aimons tout simplement trop.  La parole n’est jamais libre.  Demandez simplement à Jean-Baptiste.  Demandez à son cousin, le Christ. Leur volonté d’exercer leur liberté leur a coûté la vie.

« Si je retenais mes opinions dans un tel moment, par crainte d’offenser, je me considérerais comme coupable de trahison envers ma patrie, et d’acte de déloyauté envers la majesté des cieux, que je vénère par-dessus tous les rois de la terre. » (Patrick Henri)

Des pasteurs feront-ils la queue derrière lui ?  Quelqu’un sonnera-t-il de la trompette ?

Source

Traduit par Pleinsfeux

Join the discussion 3 Comments

  • Priss dit :

    Cet article va parfaitement avec le message relâché ce Shabbat 05.02.2022.
    Prions pour que les pasteurs, les hommes et l’église soient courageux dans les temps dans lesquels nous sommes.
    Merci Haïm pour ton courage, car tu dis les choses qui doivent être dites. Sois béni.
    Merci Seigneur pour les serviteurs que tu utilises pour dire la vérité.

  • Brigitte Pelletier dit :

    Je viens de réaliser combien les pasteurs des églises, ici, au Québec ne parlent
    pas de ces lois morales selon la parole de Dieu.
    Merci Haim pour tes enseignements de la parole qui ne sont pas édulcorés.
    Je prends maintenant toutes les occasions que Dieu me donne pour enseigner ma
    famille.

  • Marlène dit :

    Merci Haïm d’être fidèle à la véritable Parole biblique. Je prends pour moi également cette exhortation à prendre position courageusement pour les principes et valeurs de D.ieu malgré l’opposition de ce monde inique. Que le Seigneur nous aide à rester dignes et braves dans ce combat!

Leave a Reply

Translate »