Recep Erdogan reçoit l’ancien mufti antisémite de Jérusalem

Photo Pixabay

Encore un geste politique fort voulu par le dictateur turc dans ses velléités hégémoniques concernant Jérusalem : Recep Erdogan a reçu dans sa résidence d’Ankara le mufti Ekrima Sabri, ancien « grand mufti de Palestine » nommé par Yasser Arafat et qui est connu pour ses prêches antisémites virulents délivrés dans la mosquée Al-Aqsa.

Lors de leur entretien, Recep Erdogan a insisté sur « la nécessité des habitants arabes de Jérusalem de protéger la mosquée Al-Aqsa » reprenant ainsi le thème favori de l’ancien mufti de Jérusalem Hadj Amin Al-Husseini allié d’Hitler et des nazis. Le président turc a assuré son invité que « le rôle de la Turquie sera de débarrasser les opprimés palestiniens de la spoliation ».

Cette invitation faite par Erdogan dans son palais avait pour but de bien montrer que la Turquie sous sa présidence s’est fixé pour mission de renforcer sa présence et son influence à Jérusalem, ce qu’elle fait notamment au moyen de multiples associations caritatives et culturelles ou par des voies diplomatiques. Pour cela le dictateur turc n’hésite pas à inviter et légitimer ainsi un personnage particulièrement antisémite et qui soutient ouvertement le terrorisme anti-israélien tout comme il abrite le Hamas sur son territoire.

Le mouvement Im Tirtsou appelle le gouvernement israélien à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver sa souveraineté sur Jérusalem et sur le mont du Temple en particulier.

Photo Wikipedia

Leave a Reply

Translate »