was successfully added to your cart.

Panier

Réchauffement climatique : une info de Dreuz que le Monde et Facebook tentent de censurer

By 28 mars 2019 Le mot du jour
PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 27 MARS 2019

La NASA vient de constater que l’un des glaciers de la Terre qui rétrécit le plus rapidement grossit à nouveau.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon une nouvelle étude de la NASA, un glacier du Groenland, qui était auparavant l’un des glaciers qui rétrécissaient le plus rapidement de la planète, est en pleine croissance. L’étude, publiée lundi dans Nature Geoscience (1), rapporte que le glacier Jakobshavn Isbrae est en croissance depuis 2016.

Le glacier du Groenland Jakobshavn Isbrae est gigantesque. Il fait environ 60 km de long et près de 2 km d’épaisseur. Il est célèbre parmi les glaciers, car il a coulé le Titanic.

Dans l’étude récente de la NASA, ce glacier de Jakobshavn était l’un des glaciers qui rétrécissent le plus rapidement sur Terre. Et il est de nouveau en croissance.

  • Vers 2012, ce glacier reculait d’environ 2,5 km et il continuait à s’amincir de près de 40 mètres par an (2).
  • Depuis 2 ans, il grossit et épaissit à peu près à la même vitesse.
  • Ala Khazendar, un des glaciologues de la NASA chargé du projet Oceans Melting Greenland (OMG), a mentionné que l’eau de Disko Bay, où Jakobshavn frappe l’océan, est environ 3,6°C plus froide qu’il y a quelques années. C’est d’autant plus important qu’environ 90 % de la chaleur piégée par les gaz à effet de serre se retrouvent dans les océans.
  • Jason Box, spécialiste des glaces et du climat au Groenland, qui ne faisait pas partie de l’étude, a déclaré à Associated Press que cette découverte « était en quelque sorte une surprise ».

« On s’était habitués à une sorte d’emballement du système », a dit Box, qui a ajouté que ce glacier est « sans doute le plus important glacier du Groenland parce qu’il rejette le plus de glace de l’hémisphère nord ».

« Au début, on n’y croyait pas. Nous avions à peu près supposé que Jakobshavn continuerait comme il l’avait fait au cours des 20 dernières années », a dit M. Khazendar.

Plus notablement, l’étude a établi un lien entre la nouvelle croissance du glacier et le refroidissement des eaux océaniques dans la baie de Disko, sur la côte ouest du Groenland.

Dans le détail, la revue scientifique indique que :

L’altimétrie aéroportée et l’imagerie satellitaire montrent que depuis 2016, Jakobshavn progresse à nouveau, et il s’épaissit.

Nous faisons le lien entre ces changements et le refroidissement simultané des eaux océaniques de la baie Disko qui débordent dans le fjord glaciaire Ilulissat.

La température de l’océan dans les 250 m supérieurs de la baie s’est refroidie à des niveaux jamais vus depuis le milieu des années 1980.

Les observations et la modélisation retracent l’origine de ce refroidissement à des pertes de chaleur hivernales anormales dans le courant frontalier qui circule autour de la moitié sud du Groenland.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Leave a Reply

Translate »