Skip to main content

Rubrique Poésie d’ici et d’ailleurs : L’ami, l’amitié / Pauvre Rutebeuf

Join the discussion 6 Comments

  • Shoshana dit :

    Oh la la! Magnifique cadeau pour moi, car ce poème Pauvre Rutebeuf interprété par Léo Ferré a bercé mon adolescence !

    • Haïm Goël dit :

      Et tes amis que sont-ils devenus ? En Christ, lors du salut démarré, on en perd tant après avoir témoigné….Mais désormais, (quand tout se passe bien) on en trouve de fidèles dans l’église. C’est du moins le principe.

  • Brigitte Pelletier dit :

    Très beau et vrai, ainsi sont les sentiments humains.
    Merci pour cette chanson.

  • Milena dit :

    C’est tellement vrai, j’avais aussi réalisé à l’adolescence que je ne pouvais plus fréquenter plusieurs car cela me tirait vers le bas et chaque fois j’étais plus malheureuse … je réalisais que mes amitiés dans le monde étaient bien fragiles . Le Seigneur m’a alors conduit vers Ses enfants dont l’amitié est bien plus vraie et profonde.

  • Shoshana dit :

    Mes amis d’enfance et d’adolescence et ceux de juste avant ma conversion, le vent les a emportés! Je me souviens d’une amie à qui j’avais témoigné au début de ma vie chrétienne. Sa réaction avait été très froide, mais on été restées en contact après son départ dans le sud de la France. De passage dans sa région quelques années après, je lui ai rendu visite. Constatant que je n’avait pas quitté le Seigneur, elle me dit froidement: « Je suis déçue, je croyais que tu avais abandonné ces idioties! . . . Puis elle n’a plus jamais rien voulu entendre sur le Seigneur. Je ne l’ai jamais revue. « L’amour est morte !  »
    Maintenant tous mes amis sont dans l’église et c’est un véritable amour qui nous unit.
    Et avant tout j’ai trouvé en Yeshua le plus beau des amis comme le dit ce cantique que j’aime beaucoup:  » Quel ami fidèle et tendre, nous avons en Jésus-Christ « 

    • Haïm Goël dit :

      Pour ma part, les collègues du théâtre subventionné et élitiste où je travaillais au moment de ma conversion ont réagi avec une extrême colère et j’étais tellement sous le coup de ce qui venait de survenir pour moi, tellement baigné dans un amour divin et de lumière que cela ne m’a nullement affecté (j’étais « ailleurs » pendant qu’ils m’injuriaient, m’invectivaient). Plus tard dans les compte-rendus du spectacle qui avait obtenu à cette époque le prix du meilleur spectacle européen de l’année (Prix Europalia) mon nom fut rayé alors que j’étais le seul comédien masculin de la distribution et que je tenais dans ce spectacle (une adaptation du Bovary de Falubert) une place majeure. Ainsi ce sont les « amis » du monde qui m’ont coupé du monde! Il en fut aussi ainsi de mes amis poètes, peintres, etc qui jusque là me portaient aux nues et il en fut ainsi de la plupart de mes relations qui refusèrent mon témoignage, césure, coupure organisée par D.ieu, sans colère, ni débat vain de ma part. Formidable de voir avec quelle science D.ieu réorganise nos relationnels au tranchoir lorsque Ieshoua est devenu le premier ami. Tous ces « amis » disparurent totalement de mes rencontres, sans que je cherche jamais à les fuir (c’eut été les juger !). A partir de là j’ai goûté le bonheur de ne connaître qu’un ami: Jésus. Et quelle plénitude avec un tel ami (malgré tout le correctif encore à effectuer dans ma marche au salut) ! Je suis toujours inquiet lorsque je vois combien pour certains le fait de témoigner à leurs « amis » du monde et de laisser D.ieu gérer pleinement ces relations mondaines ensuite leur pose un problème. Ieshoua est-il devenu vraiment leur ami ? Je vous encourage tous à ces premières noces mystiques possibleset surnaturelles dès le premier jour de votre rencontre avec notre ami et frère Ieshoua ! Amen

Leave a Reply

Translate »