was successfully added to your cart.

Selon John Kerry, les États-Unis vont examiner les révélations du CNRI sur l’existence d’un site nucléaire secret en Iran

By 4 mars 2015 Lève-toi !


Selon John Kerry, les États-Unis vont examiner les révélations du CNRI sur l’existence d’un site nucléaire secret en Iran

Les États-Unis vont examiner les révélations du CNRI (Conseil National de la Résistance Iranienne)  sur l’existence d’un site nucléaire secret en Iran, selon John Kerry

Le Washington Times a rapporté : « Le Secrétaire d’État américain John Kerry a estimé que l’accord nucléaire final avec l’Iran pourrait être déraillé si les nouvelles allégations d’un groupe d’opposants iraniens sur une opération secrète d’enrichissement d’uranium par l’Iran dans une installation près de Téhéran s’avérait être exacte. »

John Kerry a précisé aux parlementaires, lors d’une audience au Capitole Hill, que les responsables américains avaient été informés des accusations portant sur le site que le régime iranien « n’a pas encore rapporté comme une installation nucléaire », ajoute le quotidien.

« C’est une installation dont nous avons connaissance et qui est sur une liste d’installations dont nous disposons. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais ces choses vont évidemment être résolu au fur et à mesure que nous avançons », a ajouté le Secrétaire d’État américain.

Il a fait ces commentaires lors d’une audience du Comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, dans laquelle les législateurs ont soulevé des questions sur les révélations mardi par la Conseil nationale de la Résistance iranienne (CNRI) sur une installation secrète qui n’a jamais été révélé par le régime aux inspecteurs internationaux.

Mercredi, la porte-parole du Département d’Etat, Jen Psaki, a expliqué au Washington Post : « Nous avons vu ces revendications et nous prenons tous ces rapports au sérieux ».

Le CNRI a révélé mardi les détails du site top-secret Lavizan-3, actuellement utilisé par le régime pour la recherche et le développement nucléaire en utilisant des centrifugeuses avancées pour l’enrichissement de l’uranium.

Le CNRI a annoncé que la révélation explosive était le résultat de plusieurs années d’investigations des réseaux de l’opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Le député Brad Sherman, démocrate de Californie, a pour sa part déclaré lors de l’audience : « C’est eux (l’OMPI) qui ont pour la première fois révélé au monde l’existence du programme nucléaire iranien. Ils affirment maintenant qu’il y a une installation secrète à Lavizan-3. »

Les sources de l’OMPI ont établi que depuis 2008 le régime iranien mène secrètement des recherches et enrichit l’uranium dans ce site.

Le CNRI a fourni des images satellite, l’entrée et un aperçu du site dans une conférence de presse. Les représentants du CNRI ont contesté les prétentions du régime en matière de transparence dans les négociations nucléaires et ont affirmé que Téhéran trompe la communauté internationale.

Le CNRI a souligné que si les Etats-Unis sont sérieux pour empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire, ils doivent conditionner la poursuite des négociations à une inspection immédiate du site par l’AIEA avant que le régime n’ait le temps de détruire les évidences.

Source : Conseil National de la Résistance Iranienne

Leave a Reply

Translate »